Archéologie du futur

Lundi 20 juillet 2009 1 20 /07 /Juil /2009 10:09


    "Nulle trace de végétation, nulle apparence de cités; rien que des stratifications, des coulées de lave, des épanchements polis comme des miroirs immenses qui reflétaient les rayons solaires avec un insoutenable éclat. Rien d'un monde vivant, tout d'un monde mort, où les avalanches, roulant du sommet des montagnes, s'abîmaient sans bruit au fond des abîmes." 1


Les sélénographes de Jules Verne sur la lune
gravure d'Emile Bayard 1870



  Même si les cosmonautes de la Nasa étaient moins naïfs que les sélénographes de Jules Verne, ils ont du éprouver la même fascination.


    Pour célébrer les quarante ans des premiers pas d'un homme sur la lune, la Nasa diffuse sur son site des images restaurées de la mission Apollo 11. Le 21 juillet 1960, Neil Armstrong posait le pied sur la lune, rejoint peu après par Buzz Aldrin.


Sculpture en hommage aux astronautes sur le portail de la cathédrale de Salamanque


   Le site WeChoseTheMoon diffuse les enregistrements radio de la mission ou plutôt leur reconstitution partielle puisque la Nasa a admis avoir effacé les bandes. Une pratique courante à l'époque où les supports magnétiques étaient réutilisés plusieurs fois. Il restait heureusement des archives sonores à la chaîne de télévision CBS.

    On peut ré-entendre Neil Armstrong déclarer:
"That's one small step for a man, one giant leap for mankind."
C'est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l'humanité.


    Au retour de l'astre mort, la capsule des astronautes est tombée dans l'océan Pacifique,  comme l'avait écrit Jules Verne.

   "- Nous tombons! dit-il
- Ah s'écria Michel Ardan, vers la Lune?
- Vers la Terre! répondit Barbicane.
- Diable! s'écria Michel Ardan, et il ajouta philosophiquement: - Bon en entrant dans ce boulet, nous nous doutions bien qu'il ne serait pas facile d'en sortir!" 1

Les sélénographes de Jules Verne amerissent dans le Pacifique
gravure d'Emile Bayard 1870


   " Et maintenant, cette tentative sans précédent dans les annales des voyages amènera-t-elle quelques résultat pratique?. ... Ira-t-on d'une planète à une autre planète, de Jupiter à Mercure, et plus tard d'une étoile à une autre, de la Polaire à Sirius?" 1
 
    Irons nous? Le projet Constellation prévoit d'installer une base habitée sur la lune  vers 2020 mais le coût est énorme et les Etats-Unis pourraient y renoncer.

Site de la Nasa


Palagret


1- in Voyages extraordinaires, Autour de la lune. Jules Verne 1870
Editions Hetzel & Compagnie, Paris

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Archéologie du futur
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 2009 5 06 /03 /Mars /2009 17:29

    Des pots en béton, des pieds d'argile, un sofa en bouse de vache constituent la section « Tribal » d'Archéologie du futur.

Moulage de pieds en argile cuite, Samuel Olou
Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Li Edelkoort y identifie et analyse les tendances contemporaines qui influencent notre mode de vie. Ici elle voit un retour au naturel, aux matières simples et rudes, aux couleurs terre, une influence du chamanisme.

Tribal, Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Lonny van Rijswijck expose des tasses de différentes couleur, fabriquées avec la terre des Pays-Bas. Elle a récolté l'argile dans différentes régions ( Brunssum, Woerden, Gilze-Rijen etc ...) et la cuisson a révélé de grandes différences de teinte. Lonny van Rijswijck souligne ainsi le lien entre l'origine et l'identité.

Tasses et soucoupes en argile cuite, Lonny van Rijswijck
Archéologie du futur, Li Edelkoort

   Le sofa de Karin Frankenstein est fait d'argile, de sable et de bouse de vache. Il s'apparente aux meubles tribaux de cérémonie, avec une influence surréaliste.

Sofa et table, argile, sable, bouse de vache.  Karin Frankenstein  2008
Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Samuel Olou, plasticien togolais, expose une rangée de pieds d'argile cuite. Moulés sur des habitants de différents pays, il montre ce qui nous unit. Olou participe en ce moment à « Flight » à l'ONU, à New-York.

     L'exposition de sculptures a pour thème la guerre et la paix, et leurs conséquences sur les hommes. Samuel Olou montre « Ese », cent paires de pieds, toutes différentes, regroupées dans un mouvement qui suggère la migration des peuples fuyant la guerre, la famine et les catastrophes naturelles. Samuel Olou est né à Kelekpe au Togo en 1970. Il vit actuellement en Norvège.

Pots de béton cerclés de métal, fouilles archéologiques
Sander Lucas 2002
Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Les pots en béton de Sander Lucas sont une référence directe à l'archéologie du futur. Ses ustensiles de cuisine sont en ciment colorés, cerclés de fer. Ils pourraient être ce que découvriraient des archéologues dans un temps lointain.
    Aussi résistantes que des tessons de poterie, les casseroles en béton témoigneraient de notre civilisation, rayée de la terre après une grande catastrophe écologique.
Le collectionneur Aristide Sauveterre les a beaucoup appréciés. Il a aussitôt pensé aux découvertes archéologiques  du Professeur Pierre-Epaminondas Boncam. A l'opposé des objets exposés ici, les artéfacts de Boncam sont fait de matériaux inconnus, probablement issus d'une technologie avancée. Ils sont le reflet de tendances lointaines, dans le temps et dans l'espace. Une vraie archéologie du futur.


L'archéologie du futur de Li Edelkoort


Exposition Archéologie du futur
20 ans de tendances vues par Li Edelkoort
Du 22 janvier au 8 mars 2009
Institut Néerlandais (Paris 7ème)
Tous les jours sauf lundi de 13h à 19h


Palagret
Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Archéologie du futur - Communauté : l'art pour tous
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 6 mars 2009 5 06 /03 /Mars /2009 13:11

   Se côtoient des tabourets gnomes, des pieds d'argile, un mouton de perles, une assiette hippopotame, des miches de pain, une fourche en or, une maquette des Twin Towers,  un manteau fait d'ourson en peluche et des robes de haute couture. Cette accumulation hétéroclite forme un cabinet de curiosités dédié à l'air du temps.

veste rebrodée et pailletée
Gianfranco Ferré pour Christian Dior
Archéologie du futur, Li Edelkoort


    Li Edelkoort identifie et analyse les tendances contemporaines qui influencent notre mode de vie. L'archéologie du futur est l'archéologie de ce qui sera ou devait être de 1990 à 2010. 

Pieds de Samuel Olou 2007
Sofa et table, 2008. Argile, sable, bouse de vache
Karin Frankenstein
Tribal, Archéologie du futur, Li Edelkoort

Urbain / rural
Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Beaucoup de tendances, en mode ou en décoration, n'ont été qu'un feu de paille. D'autres sont devenues des must et sont passées de la haute couture à la rue ou de la rue à la haute couture.

Alchimie, objets couleur or
Archéologie du futur, Li Edelkoort

Sept sections tente d'organiser ce riche bric-à-brac:
- Corps | Âme
- Mondial | Local
- Flore | Faune
- Urbain | Rural
- Armure | Amour
- Abstraction | Narration
- Nihilisme | Hédonisme

robe de McQueen 2004 et Bouddhours de Philippe di Meo 1999
Corps / Ame, Archéologie du futur, Li Edelkoort

robe monacale 2004, Alexander McQueen
Cerus Elaphus Radiator, 2008. Guus van Leeuwen
Corps / Ame, Archéologie du futur, Li Edelkoort

    Archéologie du futur démontre que les tendances ne sont pas des engouements passagers, mais au contraire des phénomènes à long terme ancrés dans nos vies. Décryptant les liens entre l’art, la mode, le design et la culture du consommateur, Li Edelkoort étudie et fait progresser les concepts, les couleurs et les matériaux qui s’imposeront dans le futur.1

Robes de haute-couture (Cacharel, Lacroix, Van Noten, Ferré)
Archéologie du futur, Li Edelkoort

Flora Metamorphicae
tapis floral d'un collectif de céramistes
Archéologie du futur, Li Edelkoort

   Désignée en 2003 par TIME Magazine comme l’une des 25 personnes les plus influentes au monde dans l’univers de la mode,
Li Edelkoort est l’une des expertes de tendances les plus célèbres.

Manteau en côtes de maille argentée
Paco Rabanne 1990
Armure / Amour, Archéologie du futur, Li Edelkoort

 
 
 
jupe plissée en bois                            Teddy bears
Yohji Yamamoto 1994                       Jean-Charles de Castelbajac 1988



Li Edelkoort et le retour au tribal


Exposition Archéologie du futur
20 ans de tendances vues par Li Edelkoort
Du 22 janvier au 8 mars 2009
Institut Néerlandais (Paris 7ème)
Tous les jours sauf lundi de 13h à 19h


Palagret
1- dossier de presse
Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Archéologie du futur - Communauté : l'art pour tous
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 17 août 2008 7 17 /08 /Août /2008 21:04

 

    En faisant sa collecte de messages, faits de petits cailloux blancs, sur les flancs du Salagou, Bénédict Ravenol a découvert un message auquel il ne s'attendait pas:
Pallas 21

    Pallas 21! La planète exo-tellurique découverte par le Professeur Pierre-Epaminondas Boncam et son ami Aristide Sauveterre. En septembre 2007, la deuxième expédition spatiale s'est envolée d'une base près du lac Baïkal, dans la plus grande discrétion. Le Professeur et son équipe sont sur Pallas 21 maintenant.


message au bord du lac Salagou: Pallas 21
mosaïque de petits cailloux blancs

 

    Mais qui, à part les gendarmes, le collectionneur Sauveterre, les membres du club des “Astronautes du futur” et les "Administrateurs des Iles Eparses", a entendu parler de la planète exo-tellurique Pallas 21? L'exposition des découvertes archéologiques palladiennes du Professeur Boncam n'a pas attiré grand monde. Ses conférences sur les exo-mondes n'intéressent qu'une poignée d'initiés, d'illuminés et de "Protecteurs des Petits Hommes Verts". L'Académie des Sciences ne veut pas entendre parler de Boncam. Qui peut s'amuser à écrire Pallas 21 sur les flancs du Salagou? Aristide  Sauveterre est trop vieux pour crapahuter sur les pentes glissantes mais il peut avoir envoyé quelqu'un. Pour s'amuser ou pour dire qu'il a eu des nouvelles de l'expédition?

 

message au bord du lac Salagou:
les fourmis veillent

 

    Bénédict est perplexe. En s'enfonçant dans les vallonnements, il a aussi repéré la phrase: “Les fourmis veillent ...”, allusion directe aux fourmis géantes de Pallas 21. Un peu plus loin, il découvre “L'assassin habite sur Pallas 21” et “meurtrier?”. Il en a le souffle coupé. Les deux phrases se réfèrent aux compagnons de Pierre-Epaminondas, morts lors de la première expédition sur Pallas.


message au bord du Salagou: meurtrier?


     PEB est-il responsable de la mort de ses camarades sur cette planète lointaine? Une mauvaise préparation technique ou une crise de folie meurtrière aurait pu coûter la vie à l'équipe. Le corbeau du Salagou a choisi un drôle de panneau d'affichage pour ses dénonciations. Seuls quelques randonneurs grimpent jusqu'ici. Bénédict contemple les phrases soigneusement formées et les photographie sous tous les angles. A coté, il remarque un gros tas de petits cailloux blancs  inutilisés qui semblent l'attendre.

    Courbé en deux, il s'aperçoit que ce n'est pas très facile d'écrire en équilibre sur la terre friable.  Sa mosaïque n'est pas très régulière mais elle est très lisible. "Sais-je si je respire", voilà son message. PEB et ses compagnons respirent-ils encore? PEB reviendra-t-il encore seul? Si le Professeur, pris d'une crise de folie, a tué la première expédition, à des milliers de kilomètres de la terre, il pourrait aussi bien tuer la deuxième!

 

message au bord du Salagou: Sais-je si je respire?

 

     Pourtant le jeune homme ne croit pas à la culpabilité de Pierre-Epaminondas. Pourquoi le Professeur tuerait-il son équipe, mettant sa propre vie en danger et transformant son expédition en désastre? Boncam n'est pas un assassin et l'exploration de l'espace est dangereuse. A son retour sur terre, il n'a même pas été interrogé par la police, l'affaire a été close avant même d'être ouverteL'expédition était secrète et tous les astonautes avaient utilisés des pseudonymes. Les noms de ses compagnons n'apparaissaient nulle part dans l'état-civil et personne n'a signalé la disparition massive de scientifiques. Ces scientifiques étaient certes peu connus. Sans attache familiale, ils vivaient dans une petite communauté informelle des Monts de l'Espinouse que Boncam visitait souvent. Bénédict a vu une photo de l'équipe avec leurs signatures. Inutile de chercher les pseudonymes des disparus dans toutes les bases de données possibles. Si on prend un pseudonyme n'est-ce pas pour effacer ses traces?  ce qui pourrait expliquer que personne ne s'inquiète de leur absence. Les ignorants

     Ravenol lui aussi devait partir, comme documentariste de l'expédition. Il avait choisi son pseudonyme: Odysseus! Signifiant ainsi qu'il avait bien l'intention de revenir, même si aucune Pénélope ne l'attend. Mais pour revenir il faut partir et au dernier moment il a eu peur. La veille de l'embarquement pour Pallas 21,  effrayé à l'idée de quitter la planète Terre, Bénédict s'est désisté. Maintenant, il regrette amèrement cette aventure insensée dans les étoiles.

 

message au bord du Salagou: PZ

 

    Depuis sa désertion, tout va mal pour lui. Son projet de film sur Arcimboldo est tombé à l'eau. Aucune chaîne de télévision n'a voulu de son documentaire sur Lewis et Clark. Il a fini par trouver un travail dans une boîte qui filme les mariages. Un travail à mourir d'ennui.

    Bénédict devrait être en train de filmer les fourmis géantes de Pallas 21, les squelettes de monstres inconnus affleurant le sable, les tempêtes qui font surgir des sarcophages de terre et les volcans écarlates. Mais non, il perd son temps à cadrer le rayonnant visage de la mariée à l'instant où elle va dire oui. Si au moins le promis ou la promise disait non au dernier moment, affolant tous les invités! Inutile de rêver, il n'y a qu'au cinéma qu'on voit de tels scandales.

 

     Tard dans la nuit, Bénédict  observe les étoiles. Loin de la ville, le ciel est peu pollué  par l'éclairage artificiel et la voûte céleste scintille. Il imagine qu'il voit Pallas 21, là, juste derrière le Centaure. C'est impossible bien sûr mais ça le réconforte. A part les mystérieux messages inscrits sur la ruffe, Bénédict n'a aucune nouvelle des explorateurs. Il est vrai que l'expédition spatiale ne fait pas partie des programmes officiels internationaux et que si l'équipe a envoyé des messages, ceux qui les reçoivent peuvent, doivent, les garder secrets.

   Vers deux heures du matin, le documentariste rentre chez lui. Demain il a un mariage à filmer. Quand la lune se lève, elle éclaire un nouveau message en petits cailloux blancs:
Ulysse le peureux



 
     
Catherine-Alice Palagret
archéologie du futur
août 2008

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Archéologie du futur - Communauté : l'art pour tous
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 19 janvier 2008 6 19 /01 /Jan /2008 00:06
 
Toujours pas de nouvelles du Pr Professeur Pierre-Epaminondas Boncam


Pierre-Epaminondas.jpg une des dernières photos du Professeur Pierre-Epaminondas Boncam

    Apollonie Boncam, sa cousine, voyant que l'enquête de gendarmerie piétine a décidé d'engager un détective privé. Ses amis affirment qu'Epaminondas est parti pour Pallas 21 pour sa deuxième campagne de fouilles. Elle n'en croit rien, trop d'indices prouvent le contraire. Le courrier s'empile chez le Professeur, le téléphone continue à sonner. Hier Apollonie a décroché. Un représentant de l'université d'Abou Dabi s'inquiétait de ne pas voir le Professeur. Il devait participer à une réunion du département d'archéologie, à la Sorbonne des Sables. Comment Epaminondas pourrait-il manquer une telle opportunité. Une chaire aux Emirats-Unis serait le couronnement de sa carrière, lui dont les découvertes sont tellement controversées. Prétextant un grave accident de voiture qui le retient alité, Apollonie a excusé l'absence de son cousin.
    Il faut qu'elle le retrouve. Il y a à Paris une agence de détectives, l'agence Duluc. Elle leur parlera de cette disparition mystérieuse.



undefined Duluc détective, enseigne au néon


    Ne sachant pas trop quelles sont les méthodes d'investigation aujourd'hui, Apollonie emporte la brosse à cheveux de son cousin, son ordinateur que les gendarmes ont rendu, ses factures, des lettres manuscrites. Les enquêteurs interrogent les voisins, font des filatures, examinent les relevés de téléphone mais ont-ils un laboratoire d'expertise comme les Experts de Las Vegas, de Manhattan ou de Miami? Il lui faudrait un archéologue du présent, un Gil Grisom, pour lire les infimes traces laissées par Pierre-Epaminondas. Ou même un Jack Malone, avec son équipe de fins limiers du FBI, capable de retrouver une personne disparue dans une fourmilière telle que New-York. Ou une Lillie Rush qui sait si bien découvrir les vérités enfouies des affaires classées (Cold Case). Ou le Gibbs de NCIS, à l'énergie débordande qui ne supporte pas les questions sans réponse.
Apollonie
se passionne pour les séries américaines et elle a fondé un club féminin dans son village, le club "Meurtres et punitions" où, avec ses amies, elles décortiquent les intrigues criminelles qui égayent leurs soirées. Comment trouver tant de plaisir à des histoires aussi sordides, c'est un mystére. Les séries françaises, grossièrement copiées sur les américaines, ne leur plaisent pas du tout, elles les trouvent ridicules et ne les regardent plus. Résultat, Apollonie et ses amies connaissent beaucoup mieux les méthodes de la police new-yorkaise que celle de la gendarmerie de leur pays. Si jamais elles étaient arrêtées, elles sont prêtes à invoquer le cinquième amendement. Apollonie sait bien que toutes ces fictions si réalistes ont leur part de licence poétique. La réalité ici en France, c'est que les gendarmes n'ont pas beaucoup bougé quand elle leur a déclaré la disparition de son cousin. Qui s'inquièterait de la disparition d'un adulte qui vient de fêter, entouré de tous ses amis, son départ pour une terra incognita? Apollonie. Apollonie s'inquiète.
    Aristide Sauveterre, croisé dans la rue hier, l'a prévenue qu'une enquête privée lui coûterait très cher!
- Très cher! Vous savez bien que ce serait
inutile puisque le Professeur et son équipe sont actuellement dans l'espace!
- Sottises, Aristide, je ne vous crois pas.
- Nous recevrons bientôt des nouvelles de l'expédition et tout le monde rira de votre affolement.

Apollonie l'a toisé de haut et elle est partie brusquement. Le collectionneur a peut-être un intérêt à ce qu'on ne retrouve pas le Professeur. Oui, mais lequel? Elle est la seule héritière de son cousin. A moins qu'il n'ait fait un nouveau testament. Il faut qu'elle parle à Maître Fangeaud-Real. C'est un vieil ami, il ne devrait rien lui cacher. Si il y a un nouvel héritier, elle doit le savoir; ce petit sournois de Ravenol peut-être? Si le professeur a organisé sa propre disparition, elle doit le savoir aussi. Tant de gens disparaîssent sans laisser de traces! Et maintenant il est sans doute trop tard.


    à suivre


Début des aventures du Professeur Pierre-Epaminodas Boncam:
1- Les découvertes archéologiques contestées de Pierre-Epaminondas Boncam 
2- Les fourmis géantes de Pallas 21
3- Les terres calcinées de Pallas 21
5- Disparition d'un archéologue du Futur
6- Enquête sur la disparition du Professeur Boncam; le témoignage du collectionneur Aristide Sauveterre
7- Enquête sur la disparition du Professeur Boncam; le témoignage du documentariste Bénédict Ravenol
8- Sans nouvelles du Professeur Pierre-Epaminondas Boncam


Suite des aventures du Professeur Pierre-Epaminodas Boncam
10-Meurtrier?, le mystérieux message du Salagou


Catherine-Alice Palagret


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Archéologie du futur
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés