Art urbain: tag, pochoirs etc

Samedi 13 février 2010 6 13 /02 /Fév /2010 11:02


Modeste contribution à la Saint-Valentin, loin de la fête mercantile et des cadeaux obligatoires


    Signalons un lieu de promenade gratuit pour les amoureux. Près de la butte Montmartre, dans le square des Abbesses, existe un mur de lave émaillée bleue composé de « Je t'aime » écrits en centaines de langues et en diverses calligraphies. Des éclats rouges, éclats de coeur brisé, parsèment la fresque.

 

Abbesses mur je t'aime 4Graffiti et mur des Je t'aime, place des Abbesses, Paris



   La lave vitrifiée n'est pas restée longtemps en l'état. ll était illusoire de penser que les passants respecteraient l'écriture officielle. Quoi de plus tentant en effet qu'un mur dédié à l'amour! L'amour se rit des interdits. Les amoureux, les coeurs solitaires, les éconduits se sont approprié cet espace, le transformant en dazibao romantique. Les graffiti spontanés ont peu à peu recouvert la partie basse du mur, à portée de main. On y lit, au milieu des je t'aime en russe - chinois ou swahili, des prénoms, des coeurs, des serments, des imprécations gravés dans les carreaux ou écrits au marker. Le mur évolue tous les jours.



Abbesses mur je t'aime Gilda Rue Meurt d'Art 2Gilda (Rita Hayworth), ou Ava Gardner, papier collé de Rue Meurt d'Art

Graffiti et mur des Je t'aime, place des Abbesses, Paris



   Au-dessus du mur, Rue Meurt d'Art a collé la silhouette d'Ava Gardner ou de Rita Hayworth. L'image ressemble beaucoup à Gilda en robe fourreau. dans le film de Charles Vidor,  (1946). Rita Hayworth y porte des gants très longs, des gants qu'elle enlève lentement sous le regard médusé des hommes de la boîte de nuit où elle danse. Séquence mémorable qui se termine par la gifle retentissante que lui assène un Glenn Ford (Johnny) fou de rage. Belle illustration de l'amour vache et du machisme.



Abbesses mur je t'aime Gilda Rue Meurt d'Art 1Gilda (Rita Hayworth) ou Ava Gardner, papier collé de Rue Meurt d'Art

  au-dessus du mur des Je t'aime, place des Abbesses, Paris

 

 

 

    Sur le collage mural, Gilda est assise un peu déhanchée, légèrement provocante. Sa robe moulante est bleu nuit, une couleur que ne permettait pas de voir le film en noir blanc. Dans une bulle, l'artiste de rue fait dire à la femme fatale : aimer c'est du désordre alors aimons. La citation est tout à fait libre.


 

Abbesses mur je t'aime 2Graffiti et mur des Je t'aime, place des Abbesses, Paris



    Le « Mur des Je T'aime » est l'oeuvre de Frédéric Baron qui a collecté un millier de « Je t'aime » en trois gros classeurs de plus de trois cents langues et dialectes. Claire Kito a calligraphié et ordonné les phrases sur une surface de 40 m2 (l0x4) faite de 612 carreaux au format 21x29,7cm. Daniel Boulogne spécialiste des murs peints, a réalisé l'oeuvre.


 

Abbesses mur je t'aime5Graffiti et mur des Je t'aime, place des Abbesses, Paris

 


     Après les arbres et les murs gravés de « Je t'aime » et de coeur, après les cadenas d'amour des ponts de Paris, le mur de la place des Abbesses a la parole.



Le mur des je t'aime

Square Jehan Rictus, place des Abbesses, Paris

Métro Abbesses

 

 

Liens sur ce blog:


"Je t'aime" écrivent les amoureux sur les murs de la ville


Saint-Valentin: cadenas d'amour, coeurs enchaînés du Pont des Arts


Catherine-Alice Palagret
archéologie du quotidien
Texte et photos

cc.gif
Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : l'art pour tous
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 10 février 2010 3 10 /02 /Fév /2010 16:16

 

    A côté de personnages anonymes comme le clown de Mimi, les femmes de FKDL ou  l'homme-boué, dit Gugusse, les artistes de rue placardent sur les murs de la ville des portraits de personnages historiques célèbres et des icônes de la pop culture.

Voici un petit florilège des pochoirs et collages collectés dans les rues de Paris:

papier-colle-Joconde.jpgMona Lisa, la Joconde de Leonard de Vinci
pochoir sur papier collé


Poe papier colléEdgar Allan Poe, poéte et romancier
avec papillons et curieux chapeau, par Sr.X

photo noir et blanc découpée


pochoir Rimbaud graffitiArthur Rimbaud, poéte
 au visage barbouillé de tags

"on n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans"



papier collé KafkaFranz Kafka, romancier métamorphosé en sticker, style photo d'identité



street-art Warhol Einstein ArmstrongLouis Armstrong, musicien de jazz et Albert Einstein, physicien
collages en noir et blanc
sur le côté pochoir de Marilyn Monroe, style Warhol
`


   Jef Aérosol colle de nombreux personnages comme Alfred Hitchcock, Elvis Presley, Jim Morison ou Gandhi.  
   à suivre ...

  

Liens sur ce blog:

Street-art, quelques personnages célèbres par Pitr: Sartre, Godard, Marx, Sacher-Masoch


Street-art: Kafka, Rita Hayworth, Louise Brooks vus par Rue Meurt d'Art

Street-art: quelques personnages célèbres, Marilyn, les Beatles, Jimmy Hendrix

Vladimir Poutine à Beaubourg, un papier collé


Les statues des Grands Hommes dans l'espace public

Palagret
Texte et photos


cc.gif


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : l'art pour tous
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 4 février 2010 4 04 /02 /Fév /2010 13:02


 

    Près du ciel ou dans l'obscurité du métro, Bonom peint ses créatures bizarres. Actif à Paris et à Bruxelles, il travaille de jour ou de nuit, parfois masqué, conscient du danger qu'il y a à apposer des graffiti dans l'espace public. Il faut d'abord se méfier des rondes de police puis grimper le long des façades pour atteindre les murs aveugles.



Bonom flamand 2Flamand rose de Bonom, Paris


    Bonom semble affectionner les échelles murales et les conduits de cheminée pour y poser ses créatures. Avec une bombe acrylique, il dessine à grands traits ses animaux ou leurs squelettes avant d'ajouter parfois des couleurs.

 

Bonom flamand 1Flamand rose de Bonom, Paris


      Toute une ménagerie (lion, singe, flamand, autruche, cigogne, paon, buffle, poisson, morse, crocodile) squatte les murs des villes. Les graffiti animaliers de Bonom, monumentaux, se voient de loin.


  
Bonom autruche 3Autruche de Bonom, Paris

       A côté des animaux couverts de poils et de plumes, il y a aussi des os nus, des squelettes de ce qui ressemble à des dinosaures ou à des bêtes préhistoriques. Parfois les animaux (minotaure ou autruche) sont pendus la tête en bas, comme des trophées de chasse.


Bonom autruche cachéeAutruche et petit poisson de Bonom
partiellement recouverts de tags, Paris

     Les dessins sont ironiques et légèrement inquiétants, élégants aussi; ils semblent plaire aux badauds qui ont l'idée de lever le nez. Il n'est pas sûr cependant que les propriétaires apprécient de voir leur mur ainsi illustré. Il est possible aussi que certains commandent un dessin à Bonom. Il suivra peut-être les traces de Miss.Tic et de Mesnager qui travaillent souvent sur commande.


Bonom-monstre-inacheve.jpgMonstre inachevé de Bonom, à Paris
    Perchés si haut les graffiti de Bonom restent longtemps en place car s'il est difficile d'aller les peindre, il est tout aussi difficile de les enlever ou de les recouvrir.


bonom squeletteSquelette de Bonom, Paris

   A Bruxelles, Bonom a investi les couloirs du métro et les lignes en plein air. Il s'inspire de la chronophotographie de Jules Marey (1882) ou des travaux de Muybridge (1878) qui décomposaient le mouvement en photographiant leur sujet, homme, lévrier ou cheval, plusieurs fois. En plusieurs dessins, Bonom décompose lui aussi le mouvement d'un oiseau ou d'un dinosaure. Grâce au mouvement du train devant la fresque, les animaux s'animent comme dans un zoopraxiscope.


Minotaure Bonom 3Minotaure suspendu de Bonom, Paris



Voir les videos à Bruxelles:
Bonom: Oiseaux animés dans le métro de Bruxelles
Bonom & Lork: Squelettes de dinosaures le long du métro de Bruxelles

Bonom & Lork: bâche de travaux à Bruxelles, Big Baby Piece
Une carte de Bruxelles avec des photos des oeuvres de Bonom

 

Street-art à Londres: le bestiaire de Roa et Malarchy, un écureuil, une grue et des carnivores

Autres billets sur le street-art



Palagret
février 2010
street-art


 

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Street-art
Ecrivez un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 3 février 2010 3 03 /02 /Fév /2010 14:48


    Quelques collages, pochoirs et statues sur le thème du Minotaure et de son labyrinthe:

     Fils de Pasiphaé et d'un taureau envoyé par Neptune, le Minotaure est un enfant adultérin que le roi Minos voulut cacher. Le monstre mi-homme mi-taureau fut enfermé dans un labyrinthe construit par Dédale.


Minotaure-Bonom-2.jpgReprésentation du Minotaure par Bonom, juillet 2009



Minotaure BonomMinotaure de Bonom surveillant les passants

  Du Minotaure, seuls le buste, la tête bien chevelue et une main prédatrice émergent des toits parisiens. L'artiste de rue Bonom est connu pour ses animaux crayonnés en noir et blanc rehaussé de couleurs. Tout un bestiaire (coq, autruche, flamand rose ou squelette de dinosaure) est apposé sur les murs aveugles qui dominent les maisons basses.



Minotaure-Bonom-.jpgMinotaure de Bonom en mauvaise posture, août 2009


   Dans le quartier du Marais, un deuxième monstre de Bonom est suspendu la tête en bas. Un rictus de peur, comme dans une BD, indique que le Minotaure n'est pas du tout content. A-t-il été capturé par Thésée et accroché au mur comme un vulgaire gibier à écorcher?

 


minotaure zoo project pochoirMinotaure de Zoo Project, au Point Ephémère, été 2009


    Quai Valmy, voici un Minotaure de Zoo Project dont les oeuvres sont souvent très grandes. L'air presque enjoué, le minotaure est entouré de consoles vidéo pendues à des fils. Un jeu pour sortir du labyrinthe? Où sont les soluces?

   Les jeux vidéo, depuis Pacman, proposent de nombreux labyrinthes, modèles de parcours difficiles demandant témérité patience et réflexion. A chaque intersection, des gloutons, figures affadies et multipliées du Minotaure, guette le joueur.

 

labyrinthe trottoirLabyrinthe sur le trottoir parisien, été 2009


    Boulevard Raspail, un labyrinthe où les points cardinaux sont indiqués. Hélas le Minotaure n'avait pas de boussole et même s'il semble s'être échappé sur les murs de la ville, il ne quitta jamais le piège, et le refuge, conçu par Dédale. Thésée le combattit et le tua; grâce au fil qu'Ariane lui avait donné, le héros réussit à sortir du labyrinthe.



Labyrinthe--Paris.jpgAutre représentation du labyrinthe, papier collé rue de Venise, août 2009


    A côté d'une plante vénéneuse aux formes compliquées de Pawzant, on trouve ce qui pourrait être un labyrinthe inspiré par Manessier.



Minotaure antiqueLe Minotaure, tête de taureau et corps d'homme
marbre romain (1er-2ème apr. J.-C)


    La figure du Minotaure et sa représentation sont  très présentes dans la sculpture gréco-romaine, dans l'art classique et la littérature. Dans la sculpture d'Etienne-Jules Ramey aux Tuileries, le Minotaure est représenté déjà affaibli, à terre, et Thésée s'apprête à lui donner le coup de grâce. Le monstre n'est plus un objet d'effroi mais une victime à l'agonie dont on pourrait avoir pitié. Le fait d'être à peu près de la même taille que le héros, donc pas si terrifiant, l'humanise.


Tuileries-sculpture-Thesee-326.jpgCombat de Thésée et du Minotaure
sculpture d'Etienne-Jules Ramey, 19è siècle, Jardin des Tuileries.



      Le mythe de l'homme-taureau, incarnation de la force brutale mais aussi du malheur et du destin, inspire aujourd'hui les artistes de rue.

 

 

Liens sur ce blog:


Zoo Project, l'homme réparé, l'homme désactivé, street-art

Zoo Project, l'exploitation de l'homme par l'homme, street-art

Palagret
Texte et photos
février 2010


cc.gif


Mots clés: Labyrinthe, Minotaure, Thésée, Pasiphaé, Minos, Dédale, représentation, mythe, street-art, collage, Zoo Project, Bonom



Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Street-art
Ecrivez un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 2 février 2010 2 02 /02 /Fév /2010 01:34


     Quand les collages et les tags sont apposés dans des recoins, sur des murs à l'écart, des boutiques abandonnées, c'est plutôt amusant. Quand ils sont collés en face de la fontaine Stravinski à Beaubourg, c'est carrément nul. Les tags et les papiers collés gâchent la vision des oeuvres de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely.


street-art fontaine Stravinski NanaLa Sirène de Niki de Saint-Phalle et machine de Jean Tinguely devant un mur barbouillé
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


    Il faut être bien naïf pour croire que ses gribouillages peuvent rivaliser avec les seize sculptures colorées et les machines fantasques des deux artistes. Mues par l'eau, les sculptures tournent sur elle-même, en faisant un bruit léger ou en grinçant en hommage à la musique d'Igor Stravinski.


street-art fontaine Stravinski réparationCoeur de Niki de Saint-Phalle
Ragtime et  la Vie de Jean Tinguely
réparation devant un mur barbouillé.
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


    Le mur aveugle blanc qui servait de fond de scène à la fontaine est maintenant couvert de street-art. A côté de l'exubérance loufoque de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely, les graffiti ainsi exposés se révèlent pauvres et peu inventifs.


street-art fontaine StravinskiAmour, Serpent et Oiseau de Feu de Niki de Saint-Phalle
Clé de Sol et Mort, machines de Jean Tinguely
devant un mur barbouillé
, f
ontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


street-art fontaine Stravinski Ender THTFCollages de  THTF et autres non identifiés, tags, devant le fontaine Stravinski


    Mais que font les nettoyeurs municipaux?

street-art fontaine Stravinski 2Oiseau de Feu de Niki de Saint-Phalle
machines de Jean Tinguely devant un mur barbouillé
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris


Fontaine Stravinski niki de Saint-Phalle tag 5621
Beware 2012, graffiti et papier collé derrière le Serpent
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris

 

-----------------


Fontaine Stravinski, ou fontaine des automates, de Niki de Saint-Phalle et de Jean Tinguely, 1983
Seize sculptures-fontaines inspirées des compositions d'Igor Stravinski.
L'oiseau de Feu, l'Amour, la Clé de Sol, la Spirale, le Rossignol, l'Eléphant, le Serpent, le Renard, la Grenouille, la Mort, la Diagonale, la Sirène, le chapeau de clown, la Vie, le Coeur
Polyester, aluminium, fibre de verre; 36 m x 16,5 m.
Place Igor-Stravinski, quartier Beaubourg,
Paris IVè.


Palagret
Photos prises en 2009 et 2010
archéologie du quotidien

cc.gif

Source:
Documents centre Pompidou

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Street-art
Ecrivez un commentaire - Voir les 4 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés