Art urbain: tag, pochoirs etc


    Les papiers collés signés THTF qui ont envahi le quartier Beaubourg sont l'oeuvre de deux illustrateurs Pstolë et Supapouik. THTF signifiant Two Hands, Ten Fingers.

.

street-art papier Beaubourg THTF 4Animal volant
Papier collé découpé de THTF dans le quartier Beaubourg


   De nombreux graphistes et illustrateurs se servent du street-art pour se faire connaître.


street-art-Beaubourg-THTF-visage-masque-papier-0718.jpgLe penseur masqué
Papier collé découpé de THTF dans le quartier Beaubourg



street-art-Beaubourg-MezzoForte-THTF-visage-masque-papier-.jpgLe penseur masqué de THTF, le chat de MezzoForte et Superdollar
Papiers collés découpés  au coin de la rue Quincampoix et Aubry le Boucher



Street-art: invasion de collages de THTF 1


Liens sur ce blog:
L'homme à la bouée, une image absurde et inquiétante, début
Street-art: Arthuro et Oliv, papiers collés sur les murs de Paris
Street-art: "vous êtes ici", un pochoir discret et Bonhomme de maïs
Mosko et associés, des zèbres très urbains
Des murs bien bavards: arrête de souffrir, crevez pas de tristesse, murmurent-ils
Game over, Space Invaders à Belleville
Statues et papiers collés: l'hommage de la rue aux morts illustres
Stickart: les stickers colonisent les tuyaux de descente de pluie
FKDL, Rero, S75: art urbain, collages rue Quincampoix et Aubry le Boucher


Palagret




Site de THTF


   A côté des chiens, chats et oiseaux, THTF dessine de modestes abris, niche ou maisonnettes vides ou avec un personnages à l'intérieur.


street-art papier Beaubourg THTF 9Abri de nuit, collage de THTF



street-art papier Beaubourg THTF 10Abri, collage de THTF



street-art-papier-Beaubourg-THTF-15.jpgAbri, collage de THTF


   Au hasard des rues, on découvre le crayon qui a servi à dessiner toutes ces modestes formes découpées.


street-art papier Beaubourg THTF 0503Crayon, Papier collé découpé, THTF
devant Beaubourg à Paris



Palagret
Choses minuscules
Paris, janvier 2010



    En cette fin janvier 2010, les rues autour de Beaubourg sont envahies de papiers collés signés THTF. Acronyme de That Hand That Feed (you), cette main qui te nourrit? La signature très lisible est en majuscule ou en minuscule, parfois la lettre T est remplacée par une flèche.


street-art papier Beaubourg THTF 0500Collage découpé de THTF au bas d'un mur



     Les papiers découpés sont blancs avec un épais trait noir représentant de petits animaux hybrides, des chimères. On repère des chiens ou chats avec des becs d'oiseaux ou des nez de clown, des oiseaux massifs, peut-être des bonshommes.



street-art papier Beaubourg THTF 5Demi-collage découpé de THTF au bas d'un mur



   Les animaux trottinent  au bas des murs, dans la saleté des trottoirs souillés par les chiens et les ivrognes. Parfois, ils sont à demi-enfouis  dans le mur où ils semblent vouloir se cacher. Un peu comme l'homme à la bouée dont le visage disparaît à l'angle des murs.



street-art papier Beaubourg THTF 3Collage découpé de THTF au bas d'un mur



street-art-papier-Beaubourg-THTF-fleches.jpgDemi-collage découpé de THTF avec flèches, au bas d'un mur



street-art papier Beaubourg THTF 1Collage découpé de THTF au bas d'un mur



   THTF s'associe, volontairement ou non, avec d'autres artistes de rue comme Ender, Mimi le clown ou MezzoForte ou même Jérôme Mesnager, un artiste de la rue de la première heure.


street-art papier Beaubourg THTF Mezzoforte Mimi 12MezzoForte, Mimi le Clown, THTF
street-art


street-art papier Beaubourg THTF Mesnager 6Oiseau et danseurs
collage découpé de THTF et pochoir de Jérôme Mesnager
ancien et nouveau art de la rue à Paris


   

    THTF dessine aussi de petits abri, maisons ou niches.


Suite des photos



Liens sur ce blog:

Street-art: THTF, papiers collés grand format


L'homme à la bouée, une image absurde et inquiétante, début
Street-art: Arthuro et Oliv, papiers collés sur les murs de Paris
Street-art: "vous êtes ici", un pochoir discret et Bonhomme de maïs
Mosko et associés, des zèbres très urbains
Game over, Space Invaders à Belleville
Statues et papiers collés: l'hommage de la rue aux morts illustres
FKDL, Rero, S75: art urbain, collages rue Quincampoix et Aubry le Boucher



Palagret
Choses minuscules
janvier 2010

  

   Les plaques de rues sont un bon support pour le stickart. Les affichettes adhèrent parfaitement sur le support lisse. Etant placés haut, les stickers sont difficiles à poser mais aussi à arracher.


Plaque de rue stickerCombo de stickers sur une plaque de rue parisienne


    L'invasion est d'abord discrète. Un individu isolé pose un sticker. Si la plaque n'est pas nettoyée tout de suite, par effet d'entraînement, d'autres colleurs arrivent.  Le bleu azur des plaques de rue parisienne, quand on le voit encore, se marie bien avec les stickers multicolores.

     L'intervention des "artistes de rue" continue jusqu'à la colonisation complète de la plaque. Victoire totale: le nom de la rue devient illisible.


Plaque de rue sticker MouffetardStickers sur une plaque de rue parisienne


     Les stickers se chevauchent les uns les autres pour créer un combo, abriéviation du mot anglais combination. La traduction française "combinaison" fait plutôt penser à combinaison de coffre. Coffre, effraction! L'appropriation de l'espace public est bien une effraction.


Plaque de rue sticker CivialeStickers sur une plaque de rue parisienne


   Les stickers commerciaux se mêlent aux stickers plus personnels et aux graffiti. Il y a de tout: des ronds, des carrés, des rectangles, des formes découpées, de simples étiquettes portant le nom du graffeur et des calligraphies ornementales. La signature des tagueurs qui couvrent habituellement des murs entiers est là aussi mais en réduction.


Plaque de rue sticker AicardStickers sur une plaque de rue parisienne


    On retrouve les images iconiques de la culture populaire: Superman, Spiderman, Mickey, la statue de la liberté, des extra-terrestres, la boîte de soupe Campbell utilisé par Warhol. "Hello, My name is" est partout. A chacun son quart d'heure de célébrité.


Plaque de rue sticker AubryCombo de stickers sur une plaque de rue parisienne


     Adhérant fortement aux plaques, les stickers sont difficiles à décoller et ils laissent des traces, abîmant le métal émaillé.
 

Palagret



 

   Des libellules de papier se posent de temps en temps sur les murs mais leur durée de vie est aussi courte que dans la vie réelle. Les passants aiment bien leur arracher les ailes.


papier-coll--libellule-aux-ailes-arrach-es-1.jpglibellule aux ailes arrachées, street-art, papier collé
sticker no war

 

   A côté des vrais insectes et des petits animaux, la ville abrite une faune en papier collé, en sticker et en pochoir: de banales mouches, guêpes, araignées ou coccinelles mais aussi des scorpions et des tarentules peu habitués au climat parisien.


pochoir mouche doréemouches, pochoir doré sur volet de bois, street-art


   Les pochoirs à la bombe acrylique résistent mieux que les collages. Ils se délavent mais restent en place très longtemps.
 

 

pochoir scorpionscorpion noir, pochoir sur un mur



pochoir-insecte-coccinelle-1.jpgcoccinelle, pochoir sur un mur


Frigo tags insecte araignéearaignée et toile, tag autour des Frigo à Paris



Frigo tags insecte moucheinsecte piqueur
, tag autour des Frigo à Paris





    Dès la préhistoire, les hommes ont apposé l'empreinte de leur main sur les murs des cavernes. Aujourd'hui les artistes de rue ou les simples passants utilisent encore cette technique primitive.


empreinte main verte 0008Empreinte de main verte, street-art

 

 

   La main est une signature, elle dit c'est moi! ou ceci est à moi.


 

pochoir empreinte mains 11è 6555Empreintes de mains d'enfants à la fenêtre d'une école



   Les empreintes sont plus ou moins précises, isolées ou en groupe. Plusieurs mains forment un motif, parfois un mot.

 

 


Belleville Pl Fréhel papier collé Zoo Project main 8146Empreintes de mains rouges groupées, street-art


pochoir empreinte mains 9144Empreintes de mains bleues groupées   formant le mot YAS
street-art

 

 

 

   Les mains signées GLC sont très ornementées, inspirées des tatouage au henné.

 

 


Bonhomme n°57 pochoir main poisson Montmartre rue GabriellMain noire de GLC, Bonhomme de Maïs et poisson noir, street-art


papier collé main Alice 11è 7812Main contenant Alice au pays des merveilles, street-art




La-VIllette-Ourcq-papier-coll--FKDL-danseur-main.jMain d'une silhouette de FKDL
collage de vieux journaux, street-art




papier collé Tian Muga mains Beaubourg 7427SIgnes sourd-muets à coté du boxeur de Tian
 street-art
Liens sur ce blog:

   Etes-vous aveugle à ce point? ne voyez vous pas la tristesse? le désespoir? Le graffeur dépressif (ou lucide) nous interpelle, nous houspille. Nous passants indifférents à sa douleur, nous devons ouvrir les yeux et non seulement lire son message désespéré mais aussi comprendre la réalité du monde désenchanté qui nous cerne, selon lui.


graffiti blind despair Butte au cailles Bièvresare you that blind?
don't you see the sadness? the despair?
graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris


   La protestation est écrite en minuscules avec un marker sur le ciment encore propre d'un immeuble. L'encre s'épuise sur le mot sadness, tristesse. Le point d'interrogation expire. En bas du mur, il y a déjà des taches d'humidité.


Butte-au-cailles-graffiti-blind-despair-.jpgare you that blind?
don't you see the sadness? the despair?
graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris



      Petite phrase anonyme jetée, perdue dans les rues de la ville. Dans le quartier de la Butte aux Cailles, les murs sont bien bavards. Le photographe voit et enregistre ces sentences, exemples éphémères de la philosophie de la rue.




Palagret
archéologie du quotidien


     Une campagne publicitaire toujours aussi inventive: des bouteilles de bière collectors, des affiches spécialement réalisées pour des magazines branchés et une performance de scratch paper …

 

Bouteille de bière collector Desperados avec motifs découpés

exposée au Palais de Tokyo

 

    Depuis onze ans le collectif d'artistes 9è concept travaille avec la marque Desperados et crée chaque année des bouteilles customisées. Présentées sur un socle comme de précieuses oeuvres d'art, les bouteilles de bière aromatisée sont protégées par une boîte de plexiglas.


 

Bouteille de bière collector Desperados en métal découpé
exposée au Palais de Tokyo

 

 

 


   Les créations de Seph Carricondo, Ned Nedellec, Jerk 45, Mast, Veenom, David Dojun, Valère Perrin, Big Jul, Flavien Demarigny, Mambo, Clément Laurentin etc ...sont proches du street-art, du graffiti. Certaines bouteilles sont comme des sculptures de papier découpé. D'autres sont couvertes de latex ou de métal ou gravées en quadrichromie.



 

Une bouteille de bière collector devant la fresque en évolution

 

 

   En 2008, les bouteilles collectors Desperados ont un double décor. L'enveloppe (sleeve) représente un mur de brique, un motif Jacquard ou une mire de télévision. En tirant sur une languette on découvre une sérigraphie sur verre.

 


Un décor peut en cacher un autre
L'enveloppe mire ORTF s'enlève et découvre une bouteille sérigraphiée



Bouteille de bière collector Desperados sérigraphiée
exposée au Palais de Tokyo


   Le décor des bouteilles de bière Desperados change chaque année mais les capsules n'évoluent. La capsule métallique est une innovation du dix-neuvième siècle qui remplit parfaitement sa fonction, garder les bulles à l'intérieur de la bouteille. Un designer un jour la redessinera peut-être.

 

 

Bouteille de bière collector Desperados sérigraphiée
exposée au Palais de Tokyo

 

 

     Sur les murs de la mezzanine du Palais de Tokyo sont présentées des affiches publiées dans les Inrockuptibles, Night Life, Rock&Folk, Technikart, Vice, OnlyFloor DJ's, Chronic'art, Pref, Trax, Tsugi, magazines tendances à destination d'une population jeune branchée qui sort beaucoup, va en boîte et consomme de l'alcool. Des Desperados, des bières au goût de Téquila ,comme les y incitent les campagnes publicitaires?


Bouteille de bière collector Desperados sérigraphiée devant des affiches
exposée au Palais de Tokyo


  Pour arriver à la mezzanine on traverse le hall du Palais de Tokyo décoré, ou plutôt non décoré, dans le style "après la bombe" avec des plafonds grisâtres, des fils qui pendent etc ... . Très mode ou peut-être déjà dépassé.



"Imagine Desperados by..."

Palais de Tokyo ”La Mezzanine”
13, avenue du Président Wilson - 75016 Paris
11 au 14 novembre 2009 - entrée libre de 12h à 00h

  

  Palagret


"Faire le mur, jouer le fille de l'art"
"Le temps est un sérial qui leurre"
"Les actes gratuits ont-ils un prix?"
"Permis de se reconstruire"
"Quand le vain est tiré, il faut le boire"
"La France aux maliens, la Bourgogne aux escargots"


Image et texte barbouillés, pochoir de Miss.Tic


    Ces phrases qui jouent sur les mots accompagnent une jeune femme peinte au pochoir sur les murs. La silhouette gracile est apparue dans les rues parisiennes en 1985 et elle a acquis une certaine notoriété. Depuis Miss.Tic expose régulièrement dans les galeries. Ses images sont édités en cartes postales, des livres recensent ses pochoirs urbains.


Parisiennes femmes capitales, pochoir de Miss.Tic



     Les pochoirs sauvages de Miss.Tic sont maintenant quasi officiels. Les boutiques payent pour avoir un Miss.Tic sur leur devanture. Devant cette officialisation, les taggeurs réagissent en barbouillant les silhouettes élancées. Il ne s'agit pas d'apposer sa marque sur le graffiti d'un autre mais bien d'abîmer, de recouvrir le pochoir trop célèbre.

Sangsations fortes,pochoir de Miss.Tic



C'est la vie, ça va passer
pochoir de Miss.Tic


    Avec la reconnaissance artistique des pochoirs de Miss.Tic vient le dénigrement et la parodie. Une concurrente est apparue sur les murs de Paris. Mass.Toc est l'exact opposé de Miss.Tic. La jolie jeune femme sortie des magazines de mode, trop lisse, trop belle, affronte maintenant une femme à la silhouette moins idéale. Pour l'instant Mass.Toc n'a pas de message écrit à nous délivrer mais le dessin suffit à critiquer une représentation stéréotypée de la femme, pas très féministe. Détourner MIss.Tic, une femme figée qui ne vieillit pas, en Mass.Toc, une femme au corps lourd est de bonne guerre.

pochoir parodique  de Mass.Toc, rue Dénoyez à Paris


   Miss.Tic continue à apposer ses pochoirs sur les murs mais elle demande maintenant la permission aux propriétaires pour éviter les poursuites judiciaires. Elle fait aussi de la publicité pour Ucar, un loueur de véhicules, en écrivant sur les camions de la marque " Louer c'est rester libre", suivi de sa signature bien connue.

Louer c'est rester libre, pochoir publicitaire de Miss.Tic


    Appartenant à la génération de Jérôme Mesnager, Miss.Tic s'est institutionnalisée comme beaucoup de graffeurs maintenant exposés dans les musées et vendus dans les galeries et les salles des ventes.

Exposition de
Miss.Tic à la galerie Lelia Mordoch à Paris





Le street-art exposé:
Palagret
street-art
novembre 2009


   Voir début du billet

    Au-delà de l'humour macabre, les têtes de mort des  street-artistes sont parfois une prise de position. Les pochoirs de crânes tricolores peints sur le trottoir sont-ils juste une plaisanterie pour le 14 juillet ou signifient-ils que la République est morte avec ses valeurs de Liberté, Egalité et Fraternité?



Vanité, crânes bleu, blanc, rouge sur le trottoir
pochoir, street-art


  

    Le mur des graffeurs de la rue Ordener, dans le 18è,  est en constante évolution. Les graffiti ne restent pas longtemps, ils sont vite recouverts par des oeuvres nouvelles. Sur la photo ci-dessous, la main d'un marionnettiste fait danser un pantin de bois. Son cou s'orne d'un collier d'or et d'une breloque en forme d'euro. Il tient des billets dans sa main et des crânes l'entourent. L'auteur se sert des crânes pour commenter la course à l'argent. Le pantin est esclave du bling-bling mais il ne sait pas qu'il est manipulé.



Marionnette entourée de crânes
graffiti, street-art, rue Ordener, Paris


  Les papiers collés de Ludo, signés Nature's Revenge illustrent aussi une protestation. La grappe de raisin remplie de crânes est bien un avertissement. Parfois les crânes sont en noir et blanc, parfois ils sont en couleurs et des coulures de peinture rouge simulent le sang d'une nature à l'agonie. Un jour la nature se vengera des substances chimiques qui la stérilisent; les vignes, les jardins et les champs ne donneront plus de fruits. Dans cette vision apocalyptique, la terre ne sera plus qu'un immense charnier!



Grappe de raisin faite de crânes
Nature's Revenge, street-art, papier collé


    Le simple dessin d'un visage aux orbites vides, tagué au-dessus d'un éclair électrique sur un panneau de la SNCF n'est qu'une illustration humoristique du texte. L'éclair électrique est un symbole de danger, le crâne un symbole de mort. Le graffeur se moque de l'interdiction et semble dire: oui, oui, on a bien compris!


Graffiti de tête de mort  et éclairs électriques
défense absolue de toucher aux fils électriques
Plaque émaillée "Danger de mort"



  à suivre

Texte et photos: Palagret

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés