Art urbain: tag, pochoirs etc

Mardi 11 juin 2013 2 11 /06 /Juin /2013 17:30

 

   Kaï Aspire, le street-artist de Los Angeles intervient à Paris. Du côté de Montmartre, il a collé de petits cadres qui détournent les logos des grandes marques en y substituant un slogan corrosif.

 

 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-artLes cigarettes Camel (cancer) et Coca-Cola (corrosive) encadrées par Kaï Aspire

 

 

 

 

    Inquiet de voir son père fumer trop, Kaï Aspire a commencé avec de grandes affiches détournant les cigarettes Marlboro. Copiant le lettrage et les couleurs de la marque tabagique, il remplace "filter cigarette" par "foolish choice" Marleboro par "morons" (crétins) et 20 class A cigarettes par "committing suicide". Une prise de position sans équivoque contre les crimes des cigarettiers.


 

 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadres 2Marleboro, Vuitton, coeur et Camel encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

   Le chameau des cigarettes Camel devient un squelette surmonté du mot Killer (meurtrier) et cancer. En bas est écrit "Be smart, don't chase death" (soyez malin, ne poursuivez pas la mort).


 

 

 

Kaï Aspire Marlboro Vuitton street-artMarleboro (morons) et Vuitton (lost values) encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

   "Mes oeuvres préférées ont toujours un message important. Je parle fort parce que la société ne comprend pas encore que le tabac est nocif et tue environ un demi-million de personnes par an. Je veux que chacun y réfléchisse. Si je peux faire qu'une seule personne réalise qu'elle fait du mal à son corps en fumant, ça a beaucoup d'importance pour moi. J'essaie juste que le monde devienne meilleur." 1- 

 

 

 

Kaï Aspire coeur Camel street-artCoeur sanglant et Camel (cancer) encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

   Kaï Aspire croit en un street-art militant. En guerre contre l'invasion publicitaire des multinationales du tabac, des sodas ou du luxe, il s'attaque aux cartes de crédit en remplaçant "nom du titulaire" par "victim name", aux téléphones portables, à Chanel qui devient "classic con". Le enjoy de Coca-Cola devient corrosive, une référence au pouvoir décapant du soda, décapant pour les pièces de monnaie mais aussi pour notre estomac.


 

 

Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadresCigarette Camel (cancer, Coca-Cola (corrosive), Absolute (abysmal) et coeur sanglant encadrés par Kaï Aspire

 

 

 

 

  Sur le logo de Vuitton il écrit "lost values", valeurs perdues". La vodka Absolute devient "Abysmal drink of remorse, toxic" suivi d'un texte moralisateur: Cette mystérieuse potion est connue pour procurer l'impression de vivre pleinement sa vie. Elle a le pouvoir de créer une manière différente de voir les choses en se sentant libre et puissant. On utilise souvent cette potion pour supprimer l'angoisse. Cependant la solitude et le déni sont les effets les plus communs d'une consommation régulière. Enjoy (Appréciez)."

 

 

   Un coeur rouge sur fond blanc semble ne pas se référer à une marque. Il est taché de sang. Comme sur un paquet fragile, le texte dit: Fragile, Please do not drop, crush, break or shake, Handle with care. Ne laissez pas tomber, n'écrasez pas, cassez ou secouez. manié avec précaution.

 

 

 

Kai--Aspire-stop-worrying.jpg"stop worrying". Panneau de signalisation détournée à Los Angeles par Kaï Aspire

 

 

 

 

   A Los Angeles, Kaï Aspire détourne aussi des panneaux de signalisation en complétant le mot stop par worrying (vous en faire), stop hating (arrêtez de haïr), stop trippin (d'osciller) ou don't stop dreaming (n'arrêtez pas de rêver).

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Mobstr, critique et détournement de panneaux publicitaires, un street-art contestataire

Brandalism: vandalisme contre la publicité, des affiches détournées

Zevs, le meurtre de Mickey au Musée en herbe, un logo détourné

 

 

 

 

Palagret

street-art contestataire, détournement

juin 2013

 

 

 

Sources:

1- in argot 

site de Kaï

 

 

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Street-art
Ecrivez un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 3 juin 2013 1 03 /06 /Juin /2013 00:27

 

   Libre? s'interroge un tagueur sur une fenêtre murée. Un autre lui répond un peu plus loin: escape, échappe-toi, évade toi de la ville. Tantôt écrit escap, tantôt escape, le conseil se répète sur les murs de Paris.

 

 

 

libre-street-art-Montmartre.jpgLibre?, interrogation taguée sur des parpaings

 

 

 

   Notons que le graffeur qui prône l'évasion s'est sacrifié en restant. Il doit exhorter à fuir les prisonniers de la vie quotidienne.


 

 

escape street-art Montmartre message 6escape, conseil aux passants

 

 

 

escape street-art Montmartre message Le ChevalierEscap! et papier collé de Fred Le Chevalier

 

 

 

escape street-art Montmartre message pochoirEscap, tag au-dessus d'un pochoir représentant un couple

 

 

 

escape street-art Montmartre message panneauEscape !!! tagué sur un panneau de stationnement interdit, stickers

 

 

 

 

Palagret

philosophie de la rue

juin 2013

 

 

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Philosophie, sagesse, de la rue
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 1 juin 2013 6 01 /06 /Juin /2013 23:47

 

   Un papier collé représente un petit bonhomme portant un bandeau sur les yeux. Bras tendus, un pied en l'air, il avance vers une chute fatale. Le texte en-dessous dit ironiquement "Freedom is just a step away", la liberté est juste à quelques pas.

 

 

 

Street-art Montmartre bonhomme message 60346Freedom is just a step away, street-art

 

 

 

 

   Le street-artist se moque des philosophies de développement personnel qui affirment que chacun peut réussir sa vie en le voulant. Ici le personnage aveuglé marche vers un abîme matérialisé par le relief du mur.

 

 

 

street-art Montmartre message go home 8How do I go home now?, street-art

 

 

 

 

   Un autre dessin du même auteur représente un ange tenant son aile détachée dans sa main. Dans un phylactère, l'ange inquiet se demande comment il va rentrer chez lui maintenant qu'il ne peut plus voler.


 

 

 

street-art Montmartre message go homeHow do I go home now?, street-art

 

 

 

   Deux petits dessins stylisés à l'humour dépressif sur un mur parisien.

 

 

 

 

Palagret

philosophie de la rue

juin 2013

 

Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Philosophie, sagesse, de la rue
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 30 mai 2013 4 30 /05 /Mai /2013 23:36

 

   Voici un message absurde trouvé du côté de Montmartre:

 

 

 

street-art Montmartre message future 1Ca fait 3 heures que j'attends le futur, papier découpé collé

 

 

 

street-art Montmartre message future 2Ca fait 3 heures que j'attends le futur, papier découpé collé

Boîte à lettres jaune taguée à Paris

 

 

 

Palagret

Philosophie de la rue

mai 2013

 

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Philosophie, sagesse, de la rue
Ecrivez un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 25 avril 2013 4 25 /04 /Avr /2013 19:17

 

    Fred Le Chevalier continue ses collages, de plus en plus grands. Voici une fresque vue au croisement de la rue Oberkampf et de l'avenue Jean Aicard à Paris. Les collages se situent sous un mur peint d'Hervé Télémaque.

 

 

 

street-art Le Chevalier fresque 3Papier collé découpé de Fred Le Chevalier, street-art quartier Oberkampf

 

 

 

      Des visages arbres dessinés en noir et blanc et un couple aux lèvres rouges.

 


 

street-art Le Chevallier fresque 6Fresque de papiers collés découpés de Fred Le Chevalier

au-dessus un mur peint d'Hervé Télémaque

street-art quartier Oberkampf

 

 

 

street-art Le Chevalier fresque 1Papiers collés découpés de Fred Le Chevalier, street-art quartier Oberkampf

 

 

 

street-art Le Chevalier fresque 2"j'irai vers, le reste est indécence", papier collé découpé de Fred Le Chevalier, street-art quartier Oberkampf

 

 

 

 

 

 

Papiers collés découpés sur ce blog:

Fred le Chevalier, dessins voyageurs et métamorphoses

Fred Le Chevalier voit grand, ses papiers collés colonisent le marais

Tristan des Limbes, des collages dépressifs, street-art

Street-art: THTF, papiers collés grand format

 

 

 

Palagret

street-art

avril 2013

 


Par Catherine-Alice Palagret - Publié dans : Art urbain: tag, pochoirs etc - Communauté : Street-art
Ecrivez un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés