Art urbain: tag, pochoirs etc

 

    Voici deux squelettes roses gisant sur le bitume. Grâce à la couleur rose, ces images macabres deviennent presque joyeuses, suivant une longue tradition de plaisanterie des étudiants de médecine. Quoi de mieux pour exorciser l'angoisse de la mort que de s'en moquer.

   Giaco, pochoiriste, se sert habilement des grilles du trottoir pour figurer la cage thoracique de ses personnages.


 

street-art squelette rose 4744Pochoir de squelette rose sur le trottoir, Giaco

 

 

   Appliqués sur un trottoir près de la place de l'Alma, les squelettes souriants amusent la plupart des passants et font froncer les sourcils à d'autres. Tous évitent de marcher sur les pochoirs. Roses ou pas, on ne piétinent pas les squelettes.

 

    

 

street-art squelette rose 4749

Deux pochoirs de squelette rose sur le trottoir, 

 

 

 On trouve rarement du street-art dans ce quartier plutôt chic de la capitale.



 

street-art squelette rose 4743Pochoir de squelette rose sur le trottoir, Giaco

 

 

   A Paris, Giaco sème sa danse macabre sur le bitume depuis 2001. Il existe des squelettes bleus pour les garçons. Il y en a aussi des verts, des jaunes et des violets, sans doute pour les extra-terrestres.  

 

    D'autres artistes de rue modifient aussi le mobilier urbain. Les panneaux de signalisation sont détournés. Les petites plaques rondes signalant le réseau du gaz ou de l'électricité deviennent des visages ou des smileys. Cyklop orne les sévères potelets d'un oeil qui nous observe. Vhils intègrent les aspérités des murs dans ses fresques gravées.

 

 

 

 

street-art squelette rose 4746Pochoir de squelette rose sur le trottoir

 

 

 


Lien sur ce blog:

Des smileys sur le trottoir et sur les murs, street-art modeste

Un squelette en vitrine, macabre publicité Eastpack

Street-art en relief, Vhils attaque les murs

 

 

Palagret

street-art

juillet 2011

 



 

    D'abord il faut passer par un sas obscur, chichement éclairé par un boule à facettes qui projette de minuscules envahisseurs sur le sol et les murs. Les carreaux de céramique répandus sur le sol crissent sous les pas. 

 

 

Invader 1000 Générale 3722Exposition Invader 1000, photos des mosaïques


      On débouche sur la vaste salle de La Générale où se trouve un Rubik's cube géant, des monstres de néon clignotant, une vespa recouverte de stickers Invaders, un comptoir vendant des gaufres en forme d'Invaders, un distributeur de stickers, un moule à gaufre invader, etc ....

 


Invader 1000 Générale 3746Le Rubik's cube géant, Hall d'exposition de la Générale, Invader 1000

 

 

    Deux mannequins, mains appuyées au mur, jambes écartées nous rappellent que si le street-art est aujourd'hui exposé en galerie et vendus chez Christie's ou ArtCurial, il reste illégal; les artistes de rue sont régulièrement interpellés par la police.


 

Invader 1000 Générale 3726Mannequins de street-artists interpellés par la police

 

 

 

     Les flèches scotchées d'Invaders nous conduisent à l'intérieur du cube géant vers les tableaux en Rubik's cube. Vues de près, les images pixelisées sont confuses, il faut trouver la bonne distance pour que les pixels forment un motif reconnaissable ou utiliser son téléphone portable.

 

 

 

Invader 1000 Générale 3738Tableaux en Rubik's cubes reproduisant des pochettes de disques

 

 

 

    Invader expose des pochettes de disques, des reproductions de tableaux célèbres ou des portraits de bad men (Ben Laden, Dark Vador). 


 

Invader 1000 Générale 3686Bad men: Dark Vador, Rubik's cubes sur plexiglas, Invader

 

 

    Au premier étage, un mur de photos présente les 1000 Invaders collés à Paris depuis 13 ans. Ces envahisseurs de l'espace sont inoffensifs. Ils n'ont rien à voir avec les Envahisseurs de David Vincent, les lézards malfaisants de V ou les squelettes d'Invasion Los Angeles. Ils ne veulent ni nous conquérir ni nous asservir, seulement nous faire sourire en mettant une touche de couleur poétique sur la grisaille des murs, là-haut, au-dessus de nos têtes.


 

Invader 1000 Générale 3705Photos des mille Invaders collés dans les rues de Paris

 

 

 

Invader 1000 Générale 3700Quelques invaders collés à Paris

 

 

     Sur le côté de la salle, un grand plan de Paris répertorie les mosaïques. Dans une boîte en plexiglas, les chaussures usées par Invader lors de ses expéditions nocturnes. Les semelles en relief impriment de petits Invaders sur le sol.

 

 

Invader 1000 Générale 3696Plan de Paris répertoriant les mosaïques d'Invader et chaussures usées


 

 

Invader 1000 Générale 3703Tableaux célèbres reproduits en Rubik's cubes, Invader

 

 

 

    En ressortant par le sas container, les enfants, qui se sont bien amusé, ramassent quelques tesselles colorées en souvenir. Le dernier jour de l'exposition, il en manquait beaucoup.

 

 

    Attendons maintenant l'exposition du 2000ème envahisseur de l'espace parisien. Dans 13 ans?

 

 

    La Générale est située dans l'ancienne sous-station électrique "Voltaire" de la Compagnie Parisienne de Distribution d'Electricité. Le bâtiment date de 1908, dessiné par l'architecte-ingénieur Paul Friesé. C'est un témoin de l'architecture industrielle style Eiffel. L'imposante façade du hall des machines (500m2 sur 9 mètres de haut) affirmait alors la puissance de l'électricité et du progrès. 

 

 

 

 

La Générale, 14 avenue Parmentier 75011

de 12h à 20h30, sauf le lundi jusqu'au 2 juillet 2011.


Galerie Franck Le Feuvre 164 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008

du lundi au samedi de 10h30 à19h, sauf le samedi à partir de 13h30.

jusqu'au 2 juillet 2011.


 

 

Liens sur ce blog:

Invader 999 et Invader 1000, l'invasion silencieuse continue

Game over, Space Invaders à Belleville

Thomas Edison et l'éclairage électrique de Paris


 

 

Palagret

street-art

juillet 2011

 

 

 

 

   Appropriation de la ville méthodique, recensée, cartographiée, obsessionnelle même, les Space Invaders nous guettent du haut des murs depuis plus de 12 ans. Ces petites mosaïques en forme d'envahisseurs pixelisés sont l'oeuvre d'Invader leur papa, du nom de ses créatures. L'homme, travaillant de nuit, masqué, a réussi à rester anonyme et tient à le rester.


 

 Invader escadrille Paris 4èInvader en escadrille, rappel de Space Invaders

jeu video de 1978 au dessin pixelisé, Paris 4è

 


   Empreinte minérale, les Invaders sont invasifs mais discrets et moins destructifs que les tags. Street-art ludique, les Invaders font sourire. Beaucoup de passants ne les remarquent même pas mais d'autres font des safari photo pour les collectionner. D'autres encore arrachent des murs les pacifiques petites bêtes.


 

Invader MontmartreInvader à côté d'une enseigne au néon pour un restaurant, Montmartre 

 

 

 

Invader rue des OrteauxMain dessinant un Invader,rue des Orteaux, Paris 20è

 

 

 

Invader SévignéInvader et la marquise de Sévigné, dans le Marais

 

 

 

   Tel un virus, les Invaders colonisent aussi Londres, New-York, Tokyo et même Katmandou. En ce mois de Juin, Invader est de nouveau à Paris. Après avoir collé l'Invader 999 place Voltaire, il expose à la Générale et a apposé le 7 juin son millième petit monstre à pattes.


 

Invader 9993758

Invader 999, place Voltaire

 

 

Invader 1000Invader 1000

 

 

 

à suivre: l'exposition Invader 1000 à La Générale

 

 

 

Invader 1000 Générale 3673Compagnie Parisienne de distribution d'Electricité

espace industriel reconverti en lieu d'exposition pour Invader 1000

 

 

 

La Générale, 14 avenue Parmentier 75011

de 12h à 20h30, sauf le lundi jusqu'au 2 juillet 2011.


Galerie Franck Le Feuvre 164 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008

du lundi au samedi de 10h30 à19h, sauf le samedi à partir de 13h30.

jusqu'au 2 juillet 2011.


 

 

Liens sur ce blog:

Game over, Space Invaders à Belleville


 

 

Palagret

street-art

juillet 2011

 

 

 

   Le pochoir monumental, et autorisé, de Jef Aérosol survivra-t-il aux tags sauvages qui depuis des années barbouillent, avec plus ou moins de bonheur, le mur aveugle surplombant la fontaine Stravinsky? Ces pochoirs, graffiti et papiers collés éphémères, disposés à la va-vite, entraient en conflit avec les Nanas de  Niki de Saint-Phalle et les machines de Jean Tinguely et brouillaient la vue.


 

Jef Aérosol Chut Stravinski Beaubourg 1Chuuuttt, pochoir monumental de Jef Aérosol face à la fontaine Stravinsky

 


    Chuuuttt, le pochoir monumental de Jef Aérosol prend en compte la hauteur du mur et s'intègre harmonieusement dans le décor. En noir et blanc, avec juste une flèche rouge, signature d'Aérosol, le dessin se détache sur un nuage de couleurs et ne nuit pas aux sculptures de la fontaine.


 

Jef Aérosol Chut Stravinski Beaubourg 8Chuuuttt, pochoir monumental de Jef Aérosol derrière la fontaine Stravinsky,

non loin de Beaubourg

 

 

 

    Près de l'église Saint-Merri, légèrement décalé par rapport au bassin, le visage, un auto-portrait du pochoiriste, contemple les enfants qui jouent au ballon et les touristes qui se prennent en photo devant les sculptures rebondies de la fontaine.  


 

Jef Aérosol Chut Stravinski Beaubourg reflet

Chuuuttt, pochoir monumental de Jef Aérosol reflété dans la fontaine Stravinsky


 

 « Ce geste est une façon de dire : Ecoutez-vous les uns, les autres et une invitation à se poser cinq minutes, à tendre l’oreille à des choses que vous n’avez pas l’habitude d’entendre. La ville, ce ne sont pas seulement les sirènes de police et le bruit des moteurs. C’est aussi les cris des enfants, le chant des oiseaux et la mélodie des langues des touristes, nombreux aux abords du Centre Pompidou », Jef Aérosol. 1


 

 

Jef Aérosol Chut Stravinski Beaubourg 9Chuuuttt, pochoir monumental de Jef Aérosol face à la fontaine Stravinsky



    "Je pense que le street art doit magnifier la fibre urbaine et non pas la scarifier. Mon travail est d’ordre poétique." 1

 

    En dépit de la taille de la fresque (350 m2, 22 x 14 m) Jef Aérosol a gardé la technique du pochoir, un pochoir découpé en 4 bandes. Aidé de Blek le Rat, C215, Miss Tic, Kris Trappeniers et Vhils, l'oeuvre a été réalisée en 3 jours, sans compter le montage et le démontage de l'échafaudage.


 

Jef-Aerosol-Mur-pochoir.jpgPochoir de Jef Aérosol au M.U.R, Paris

 

 

   Par essence éphémère, le street-art devient parfois pérenne avec des expositions dans les galeries et des fresques commandées par les institutions, ou des pochoirs commandés par les boutiques cf Miss.Tic).

 

  Agé de 54 ans, Jef Aérosol, de son vrai nom Jean-François Perroy, est un des acteurs historiques du street-art français. Il est plus proche de la culture rock que de la culture hip-hop. Ses pochoirs de personnages célèbres (Jim Morrison, Hitchcock, Gandhi etc) se retrouvent sur les murs des villes de Paris à Londres ou New-York.

 


 

 

 

      street-art fontaine Stravinski 2Oiseau de Feu de Niki de Saint-Phalle

machines de Jean Tinguely devant un mur barbouillé
Fontaine Stravinski, Beaubourg, Paris

 

 

 

Liens sur ce blog:

Jef Aérosol, Tinguely et Niki de Saint Phalle à la fontaine Stravinski à Beaubourg

Jef Aérosol, Tinguely et Niki de Saint Phalle à la fontaine Stravinski, video

Street-art et vandalisme devant la fontaine Stravinsky à Beaubourg

Urban Activity aux Lilas, le street-art s'expose: Speedy Graphito, Jef Aérosol, Rero, Yeemd etc ...

 

 

 

Palagret 

juin 2011

street-art

 

 

 Source:

1- in Le Parisien

 



 

   Singe, serpent, éléphant, guerriers et ruines pré-colombiennes, une jungle urbaine couvre les murs de la Seine, le ruisseau bétonné de Capestang.   

 

 

Capestang ruiseau tags éléphantsLa charge des éléphants, fresque de tags à Capestang

 

 

Capestang ruiseau tags serpentSignature et serpent mêlés, fresque de tags à Capestang

 

 

     A l'appel de l'association Freelife, près de 200 graffeurs sont venus participer au rassemblement Graff' "ARTiCulé", le samedi 2 avril 2011. Venus de partout, chacun avec son style, du figuratif au writing, les graffeurs ont couverts les murs du ruisseau sur plusieurs centaines de mètres.


 

 

Capestang ruiseau crânes 2811Crânes et ossements de style aztèque, fresque de tags à Capestang

 

 

 

   Les ruines mayas ou aztèques, les statues de l'île de Pâque ont inspiré les graffeurs qui y ont inclus des robots et des monstres, minotaure ou Goldorak. La plupart des tags montrent une ville revenu à la jungle, un ville post-atomique avec des murs écroulés envahis de végétation. Il y a aussi quelques voitures, un train, une montre, un jeu de carte etc ...

 


 

Capestang ruiseau tags robotRobot assoupi, fresque de tags à Capestang

 

 

 

   La fresque géante de Capestang suit la courbe de la Seine. De la rue en surplomb, on ne voit les tags que d'un côté mais une rampe permet de descendre dans le ruisseau et de se promener entre les murs. Les tagueurs sont trop nombreux pour être cités et, comme d'habitude, la plupart des signatures sont illisibles aux non-initiés.

 

 


Capestang ruiseau tags ruinesRuines pré-colombiennes, fresque de tags à Capestang

 

 

 

     Cette jungle urbaine peinte à l'aérosol dans ce petit village de l'Hérault laisse perplexe certains habitants.

- Vous trouvez ça beau, vous? marmonne un passant.

- Le Maire l'a autorisé, alors! dit avec résignation une vieille dame en regardant les dessins colorés de la Seine. 

 


Capestang ruiseau tags voiture fresque de tags à Capestang

 

 

      Le ruisseau serpentait entre les jardins, gonflé de pluie au printemps, presqu'à sec en été. Un coin tranquille et bucolique, en dépit du béton. Aujourd'hui c'est un lieu dédié au street-art.

 

 

 

Capestang ruiseau tags 3writing et minotaure,  fresque de tags à Capestang

 

 

 

Capestang ruiseau tags 2 tags dans le ruisseau à Capestang

 

 

 

 


Jam Graffiti Capestang 2011 Teaser par KrimProducXion

 

 

 

Rue Quai de Seine

34 310 CAPESTANG

 

 

 

Capestang ruiseau tags heureVous savez quelle heure il est maintenant à Capestang

Fresque de tags dans le ruisseau

 

 

 

 

Lien sur ce blog:

Urban Activity aux Lilas, la fresque du square des Bruyères

Graff à l'Ermitage: Sixo et Loeilpartoo, avant démolition

 

 

Un mur peint publicitaire O-Cedar pas encore effacé à Capestang

L'effacement du mur peint publicitaire O'Cedar à Capestang

 

 

Association Freelife

 

 

 

Palagret

juin 2011

street-art

 



 

 

     Un petit pochoir nous prévient: Google is watching you (Google vous surveille) variation de Big Brother is watching you de 1984, le roman de George Orwell.


 

Google-is-watching-you-street-art.jpg"Google is watching you", pochoir

 

 

   Google dont le slogan est "don't be evil", ne soyez pas mauvais ou ne faites pas le mal, est devenu le Grand Méchant Loup. En parcourant les rues pour les photographier, les véhicules de Google street enregistrent les données personnelles des bornes wi-fi ouvertes, sans autorisation bien sûr. Google garde la trace de nos recherches sur le web et aux USA les communique au gouvernement à sa demande.

 

   Google pourrait réaliser le fantasme d'une surveillance planétaire.

 

 

 

Lien sur ce blog:

Street-art: les murs ont des oreilles mais qui nous surveille?

Les murs ont des oreilles ... en relief, street-art

 

 

Palagret

juin 2011

sagesse de la rue

 

 

 

   Des guerriers lourdement armés nous guettent aux coins des rues. Fantasmes de petit garçons qui aiment jouer à la guerre et qui transposent les personnages de leurs jeux vidéos sur les murs de la ville. Une guérilla urbaine en papier découpé collé.


 

guerrier Beaubourg Street-art 0Guerrier de papier crachant le feu

 


         En fait il s'agit de street-marketing pour le jeu video Brink.

 

 

 

guerrier Beaubourg Street-art 2Guerrier de papier aux aguets

 

 

guerrier Beaubourg Street-art 5Guerrier de papier masqué

 

 

    Ce guerrier masqué a déjà démoli un panneau de signalisation et une poubelle. Au coin de la rue les rats empaillés exposés en vitrine retiennent leur souffle.

 

 

 

Palagret

street-art et guerilla marketing

mai 2011

 

 


 

    Un dessin fin et précis sur un papier découpé, des personnages tristes qui s'interrogent, avachis, tassés sur eux-mêmes, broyés. Pour eux la fête est finie. A-t-elle jamais commencé? 

 

 

Tristan des Limbes street-art 6Ouvrez l'oeil, collage bizarre de Tristan des Limbes

 

 

 

   Les collages de Tristan des Limbes n'ont rien de joyeux comme l'indique son nom. Quant aux limbes, c'est un endroit près de l'enfer qui accueille ceux qui ne peuvent accéder au Paradis immédiatement. C'est aussi là que vont les âmes des enfants morts sans baptême selon certaines croyances. 


 

 

Tristan des Limbes street-art 5collage dépressif de Tristan des Limbes

 

 

 

     Tristan serait donc une âme errante hantant les limbes de la ville, murs des ruelles, espace mal défini, en marge, avec ses phrases négatives et ses dessins sinistres. 



 

Tristan des Limbes street-art 2"People like us, they cannot survive", collage dépressif de Tristan des Limbes

   

 

 

      Ecarquillant l'oeil ou s'ouvrant le thorax, ressassant son mal de vivre, le personnage s'exhibe sans pudeur. Corps souffrant, âme souffrante, Tristan des Limbes soigne sa difficulté à communiquer en proclamant son malheur grâce au street-art. Un message perdu au milieu des autres papiers collés découpés, pochoirs et tags.



 

Tristan des Limbes street-art 1monstre, collage de Tristan des Limbes et petit garçon de Fred Le Chevalier

 

 

 

    Parfois, au hasard de l'affichage, Tristan des Limbes rencontre des dessins plus optimistes comme un lapin bondissant ou une chimère débonnaire de THTF.


 

 

Tristan des Limbes street-art 4Je voulais dire "je t'aime" et j'ai dit "va mourir!" "Je voulais être et je n'ai pas été"

collage dépressif de Tristan des Limbes


 

 

Tristan des Limbes street-artHomme masqué s'ouvrant le thorax, Tristan des Limbes,

THTF, Fred le Chevalier et divers collages


 

 

Tristan des Limbes street-art 3"La fête est finie", Tristan des Limbes, THTF, street-art


 

 

 

Tristan des Limbes street-art lapinTristan des Limbes, papier collélapin noir, pochoir

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Pole Ka fait des pieds et des mains: l'art de la rue et les dictons II

Street-art: THTF, papiers collés grand format

Fred Le Chevalier voit grand, ses papiers collés colonisent le marais  

Street-art: THTF, papiers collés grand format 

Fred le Chevalier, dessins voyageurs et métamorphoses

 

 

 

Palagret

street-art

mai 2011

 

 

 

 

 

 

 

    Fin janvier 2010, de petits papiers collés faisaient leur apparition au ras du bitume. Signés THTF, de petits personnages hybrides, des chimères, se nichaient contre les descentes de pluie, disparaissaient dans les murs.

 

 

THTF street-art StravinskyDeux personnages de THTF face à la fontaine Stravinski à Beaubourg

 

 

     Cette année THTF revient avec des collages plus grands et plus visibles.


 

THTF street-art 1machine non identifiée de THTF près de Beaubourg

 

 

THTF street-art simplicitépapier collé découpé de THTF et pochoir de William Benhamou

 

 

THTF street-art lecteurLecteur de THTF


 

THTF street-art 3Objet non identifié devant les tuyaux de Beaubourg

 


THTF street-art Beaubourgoiseau, petit collage de THTF devant Beaubourg

affiche pour l'exposition de François Morellet



THTF street-art 8personnage boursoufflé de THTF et collage "real is for sucker"

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Street-art: invasion de collages de THTF autour de Beaubourg

Street-art: THTF, Pstolë et Supapouik

Fred Le Chevalier voit grand, ses papiers collés colonisent le marais


 

 

Palagret

street-art

mai 2011

 

 

 

 

 

  Collaboration de deux street-artists ou intervention postérieure, Clint Eastwood et le masque de Gregos dialoguent sur un mur du côté de la place des Abbesses.

 

 

Gregos masque EastwoodPochoir de Yarps et masque de Gregos, street-art

 

 

   Collé contre le masque de Gregos, un journal avec un pochoir de Clint Eastwood tenant un flingue: "Put your head here Gregos and make my day". Make my day (Allez, fais moi plaisir), citation célèbre de l'inspecteur Harry qui met en joue des voleurs et les défie de bouger pour avoir le plaisir de les canarder. 

 

    Les yeux fermés, la bouche pincé, Gregos a l'air crispé, une expression due au plâtre liquide appliqué sur son visage pour réaliser le moulage. Dans cette mise en scène, le masque décoré de motifs maori (?) devient la victime d'un rite barbare où Dirty Harry devient le sacrificateur. Pressera-t-il la détente de son Smith & Wesson et fera-t-il voler en éclat le masque de Gregos?


 

Yarps-pochoir-Clint-Eastwood-Dirty-Harry.jpgDirty Harry, pochoir de Yarps

 

 

 

   Le collage sur papier journal est de Yarps: il représente souvent des icônes du cinéma avec un flingue dont Marilyn Monroe et Clint Eastwood. 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Street-art: Gregos, haut les masques à Montmartre

Street-art, un Pitr bleu, un visage multicolore, des masques

 

 

Itw de Yarps sur Rue stick

 

 

Palagret

street-art

avril 2011

 

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés