28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 18:53
Les interrogations d'Holden Caulfield


     Pendant qu'un professeur interroge l'Holden Caulfield de "L'attrape-coeurs" sur son renvoi de l'école, l'esprit du jeune élève vagabonde et se pose une question essentielle: "Je me demandais où allaient les canards quand le bassin était tout gelé, tout couvert de glace. Je me demandai tout à coup si un type venait avec un camion et les emmenait au zoo ou je ne sais quoi. Ou s'ils s'envolaient tout simplement."
 

L'attrape-coeurs (Catcher in the rye), JD Salinger  1951.

 


canards sur une mare gelée

 

 
    On peut imaginer qu'Holden Caulfield, devenu adulte, collectionne des canards  en plastique (rubberduck) qui craignent moins le gel que les canards vivants. Participe-t-il aux courses  de canards de bain aux quatre coins du globe, en Irlande, en Australie, aux Etats-Unis, où de nombreux adultes prennent ces compétitions très au sérieux?


undefined course des canards: mise à l'eau

   undefinedCanards jaunes sur la ligne de départ

     Holden Caulfield se serait-il passionné pour les aventures de la cargaison de jouets de bain tombée à la mer en 1992? Ou serait-il devenu un trader à Wall Street savourant sa réussite matérielle avant de perdre brutalement son travail chez Lehman Brothers, dans la tourmente des sub-primes? Se serait-il retrouvé sur le trottoir en quelques minutes, hébété, s'agrippant à un pauvre carton dont émerge le chapeau haut-de-forme d'un petit canard? Aurait-il alors amèrement regretté d'avoir oublié ses rêveries d'adolescent et  de n'être pas devenu un scientifique des courants marins à la Nasa. Il aurait pu s'amuser à jeter des petits canards jaunes en plastique dans les glaciers pour étudier le réchauffement climatique.


undefinedconciliabule de canards de bain à la veille du nouvel an


     Le caneton, icône de l'enfance, se retrouve dans l'art contemporain à coté des chiots et des oursons. En 2007, Jean-Pierre Raynaud exposait à l'Arsenal de Metz "Objet drapeau" une installation de drapeaux posés au sol sur lesquels se reposaient des canards de bain aux couleurs acidulées. L'été 2007, le dernier avatar du caneton de notre enfance était un canard géant  crée par Florentijn Hoffman. Malheureusement, le gentil monstre s'est piteusement dégonflé dans les bassins de Saint-Nazaire; il nous a bien déçu.

     Quant aux canards des jardins publics menacés par les glaces hivernales, ils ne peuvent s'envoler car leurs ailes sont rognées pour notre bon plaisir. Il faudrait installer une webcam à Central Park pour résoudre le mystère qui inquiète tant Holden Caulfield car en effet que deviennent les canards quand tout est gelé?

Catherine-Alice Palagret
canards
décembre 2007


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires