19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 00:06
 
Toujours pas de nouvelles du Pr Professeur Pierre-Epaminondas Boncam


Pierre-Epaminondas.jpgune des dernières photos du Professeur Pierre-Epaminondas Boncam

    Apollonie Boncam, sa cousine, voyant que l'enquête de gendarmerie piétine a décidé d'engager un détective privé. Ses amis affirment qu'Epaminondas est parti pour Pallas 21 pour sa deuxième campagne de fouilles. Elle n'en croit rien, trop d'indices prouvent le contraire. Le courrier s'empile chez le Professeur, le téléphone continue à sonner. Hier Apollonie a décroché. Un représentant de l'université d'Abou Dabi s'inquiétait de ne pas voir le Professeur. Il devait participer à une réunion du département d'archéologie, à la Sorbonne des Sables. Comment Epaminondas pourrait-il manquer une telle opportunité. Une chaire aux Emirats-Unis serait le couronnement de sa carrière, lui dont les découvertes sont tellement controversées. Prétextant un grave accident de voiture qui le retient alité, Apollonie a excusé l'absence de son cousin.
    Il faut qu'elle le retrouve. Il y a à Paris une agence de détectives, l'agence Duluc. Elle leur parlera de cette disparition mystérieuse.



undefined Duluc détective, enseigne au néon


    Ne sachant pas trop quelles sont les méthodes d'investigation aujourd'hui, Apollonie emporte la brosse à cheveux de son cousin, son ordinateur que les gendarmes ont rendu, ses factures, des lettres manuscrites. Les enquêteurs interrogent les voisins, font des filatures, examinent les relevés de téléphone mais ont-ils un laboratoire d'expertise comme les Experts de Las Vegas, de Manhattan ou de Miami? Il lui faudrait un archéologue du présent, un Gil Grisom, pour lire les infimes traces laissées par Pierre-Epaminondas. Ou même un Jack Malone, avec son équipe de fins limiers du FBI, capable de retrouver une personne disparue dans une fourmilière telle que New-York. Ou une Lillie Rush qui sait si bien découvrir les vérités enfouies des affaires classées (Cold Case). Ou le Gibbs de NCIS, à l'énergie débordande qui ne supporte pas les questions sans réponse.
Apollonie
se passionne pour les séries américaines et elle a fondé un club féminin dans son village, le club "Meurtres et punitions" où, avec ses amies, elles décortiquent les intrigues criminelles qui égayent leurs soirées. Comment trouver tant de plaisir à des histoires aussi sordides, c'est un mystére. Les séries françaises, grossièrement copiées sur les américaines, ne leur plaisent pas du tout, elles les trouvent ridicules et ne les regardent plus. Résultat, Apollonie et ses amies connaissent beaucoup mieux les méthodes de la police new-yorkaise que celle de la gendarmerie de leur pays. Si jamais elles étaient arrêtées, elles sont prêtes à invoquer le cinquième amendement. Apollonie sait bien que toutes ces fictions si réalistes ont leur part de licence poétique. La réalité ici en France, c'est que les gendarmes n'ont pas beaucoup bougé quand elle leur a déclaré la disparition de son cousin. Qui s'inquièterait de la disparition d'un adulte qui vient de fêter, entouré de tous ses amis, son départ pour une terra incognita? Apollonie. Apollonie s'inquiète.
    Aristide Sauveterre, croisé dans la rue hier, l'a prévenue qu'une enquête privée lui coûterait très cher!
- Très cher! Vous savez bien que ce serait
inutile puisque le Professeur et son équipe sont actuellement dans l'espace!
- Sottises, Aristide, je ne vous crois pas.
- Nous recevrons bientôt des nouvelles de l'expédition et tout le monde rira de votre affolement.

Apollonie l'a toisé de haut et elle est partie brusquement. Le collectionneur a peut-être un intérêt à ce qu'on ne retrouve pas le Professeur. Oui, mais lequel? Elle est la seule héritière de son cousin. A moins qu'il n'ait fait un nouveau testament. Il faut qu'elle parle à Maître Fangeaud-Real. C'est un vieil ami, il ne devrait rien lui cacher. Si il y a un nouvel héritier, elle doit le savoir; ce petit sournois de Ravenol peut-être? Si le professeur a organisé sa propre disparition, elle doit le savoir aussi. Tant de gens disparaîssent sans laisser de traces! Et maintenant il est sans doute trop tard.


    à suivre


Début des aventures du Professeur Pierre-Epaminodas Boncam:
1- Les découvertes archéologiques contestées de Pierre-Epaminondas Boncam 
2- Les fourmis géantes de Pallas 21
3- Les terres calcinées de Pallas 21
5- Disparition d'un archéologue du Futur
6- Enquête sur la disparition du Professeur Boncam; le témoignage du collectionneur Aristide Sauveterre
7- Enquête sur la disparition du Professeur Boncam; le témoignage du documentariste Bénédict Ravenol
8- Sans nouvelles du Professeur Pierre-Epaminondas Boncam


Suite des aventures du Professeur Pierre-Epaminodas Boncam
10-Meurtrier?, le mystérieux message du Salagou


Catherine-Alice Palagret


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du futur
commenter cet article

commentaires