16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 17:13

UNE OSCILLANTE LOCOMOTIVE A LOS ANGELES


    Toujours plus grand, toujours plus difficile, toujours plus amusant, tel est le nouveau projet de Jeff Koons. Après un chiot géant recouvert de fleurs fraîches et des diamants gros comme le Ritz, l'artiste contemporain, un des plus chers du monde, ne pouvait décevoir son public habitué à son extravagance. Il a donc sorti de son chapeau un drôle de lapin: une locomotive suspendue à une grue pour le Los Angeles County Museum of Art (LACMA).



Projet de Jeff Koons pour le LACMA: locomotive suspendue à une grue



    Reproduire une locomotive Baldwin de 1943 de vingt et un mètres de long est assez facile, la suspendre à une grue haute de 49 mètres est déjà plus délirant surtout si les roues doivent tourner à pleine vitesse et la cheminée siffler de la vapeur trois fois par jour!

    L'oeuvre est un véritable défi technique. Une étude de faisabilité est en cours chez Carlson & Compagny en Californie, un des plus important fabricant d'oeuvres monumentales. Peter Carlson déclare: « Le projet est sans précédent dans le monde de l'art. C'est à l'échelle des ouvrages d'art, comme la Tour Eiffel, comme les ponts. » Son associé Ed Suman ajoute: « ou comme un manège à Disney World."  (2)

    Carlson & Compagny ont déjà travaillé avec Jeff Koons sur l'effet miroir des chiens et des fleurs ballons bleu jaune ou magenta. L'aspect lisse et brillant comme une carrosserie de voiture est obtenu grâce à un procédé tenu secret qui intéresse d'autres artistes. “En travaillant à une telle échelle avec une telle perfection, Jeff a montré à tous ce qui était possible. » dit Mr. Carlson.

Balloon Flower (Fleur ballon) de Jeff Koons à Versailles


    Tous les problèmes techniques ne sont encore résolus. Qu'en sera-t-il du balancement de la locomotive par grand vent ou de la résistance aux secousses sismiques? Le coût prévisionnel de l'oeuvre n'a pas été dévoilé quant au coût final!

    Michael Govan, le directeur du musée, voit dans ce projet un monument, un repère aussi important que l'est la Tour Eiffel pour Paris! (1)
 
    La Tour Eiffel, construite pour l'exposition universelle de 1889, témoigne d'une époque optimiste qui croyait au progrès et au triomphe de la technique qui devaient aller de pair avec l'amélioration du genre humain. La tour de fer a été construite avant que deux guerres sanglantes et quelques génocides ne viennent ternir l'espoir d'un monde meilleur. Quel symbole voir dans une locomotive piquant du nez? Un train pris au piège se débattant désespérément pour échapper à l'emprise de son ravisseur, comme une jeune fille dans la main de King Kong? Un symbole de force impuissante! L'oeuvre fera parler d'elle et sera un monument pour L.A, qui en manque sérieusement, mais il est difficile d'y voir une affirmation d'optimisme.

    Selon Jeff Koons, "l'oeuvre sera assez authentique pour tromper un conducteur qui a travaillé sur un train toute sa vie". Roman Polanski disait dans un entretien, à l'époque du film Tess, que si vous vouliez faire exploser un train à l'écran vous n'aviez qu'à demander au producteur, et hop, vous aviez une  belle explosion. Il y trouvait un plaisir de gosse, amplifié par sa toute puissance de cinéaste. Il est sûr que Jeff Koons adore proposer des idées loufoques et voir les mécènes le suivre avec enthousiasme.



Le LACMA sur Whilshire boulevard à Los Angeles

        L'inauguration de l'installation est prévue en 2011. La grue et la locomotive, hautes de quarante-neuf mètres, domineront l'entrée du musée, au 5905 Wilshire boulevard, et seront visibles de presque partout à Los Angeles.

   Ironiquement le train surplombera les autoroutes qui ont conduit au démantèlement du réseau ferré. Triomphants, les constructeurs de voitures et les pétroliers ne peuvent que se réjouir de voir le train réduit à un jouet monstrueux. Même si le pétrole est de plus en plus cher, il n'y a pas de réflexions sérieuses sur de nouvelles lignes ferroviaires aux États-Unis.

    Le nouveau jouet de Jeff Koons plaira aux passants, au risque qu'ils confondent le musée avec une attraction de Disneyland.



"straw locomotive" de George Wyllie, 1987


   Jeff Koons n'est pas le premier à suspendre une locomotive à une grue. En 1987, George Willie, un sculpteur écossais construisit "straw locomotive", une locomotive grandeur nature en paille. Elle fut suspendue à une grue aux docks de Finnieston pendant le Glasgow Garden Festival. L'oeuvre fut ensuite brûlée  lors d'une cérémonie, révélant dans son cadre métallique un point d'interrogation. C'était une oeuvre fragile et éphémère.


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires