11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 15:41

 

   Seules deux oeuvres de Jeff Koons sont exposées en plein air à Versailles: Split-Rocker dans le Parterre de l'Orangerie et Balloon Flower, une énorme fleur de métal, dans la cour d'honneur du château.


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


   Marchant sur les pavés inégaux de la cour vers le château, on aperçoit une belle grille dorée qui ferme la cour d'honneur. Première polémique: cette grille reconstituée à partir de documents anciens contradictoires est un sujet de discorde. Il n'y a pas que l'art contemporain pour enflammer les esprits.
 


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


    Derrière la nouvelle grille royale Balloon Flower (yellow) est sur un piédestal. Cette monumentale fleur imitant un ballon noué est en fait en acier chromé. Cette oeuvre propre et lisse, presque abstraite, a quelque chose de sexuel avec ses formes arrondies et sa tige.
"La sexualité, c'est l'objet principal de l'art. Il s'agit de la préservation de l'espèce. La procréation est une priorité. Mais cela revêt un aspect spirituel pour moi. Cela parle de la manière dont nous pouvons avoir des enfants. " dit Jeff Koons. 1


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


     Opposant ses courbes presque vivantes aux façades classiques rectilignes, Balloon Flower s'harmonise avec la couleur de la grille dorée.


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


    La fleur jaune se détache, d'un côté, devant une bâche de travaux en trompe-l'oeil simulant la façade en réfection, de l'autre, devant la grille. Les ailes du château se reflètent sur la surface parfaitement polie de la fleur. En effet, il est impossible de voir l'oeuvre sans voir son reflet et celui des bâtiments. L'artiste s'efface devant la perception de chaque visiteur et à chaque fois l'oeuvre est différente.



Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles



     Toutes les sculptures monumentales de la série Célébration (Celebration), débutée en 1994, dont Balloon Flower fait partie, ont des surfaces réfléchissantes obtenues par un long travail de polissage dans l'usine Carlson & Compagny à San Fernando en Californie.


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


    Chaque oeuvre, éditée en cinq exemplaires de couleur différente, se réfère à des évènements joyeux de la vie, anniversaire, vacances, Saint Valentin, mariage et aussi à des jouets enfantins. Ironiquement, les ballons réalisés en acier inoxydable chromé donnent une impression de légèreté en dépit de leur poids de plusieurs tonnes.


Balloon flower (yellow) de Jeff Koons
dans la cour d'honneur du château de Versailles


     Balloon Dog, de la même série, est dans le salon d’Hercule, près de la toile de Véronèse.  Moon, une bouée gonflable est dans la Galerie des Glaces. Les surfaces brillantes sont comme des miroirs et participent à la démultiplication des perspectives de la Galerie des Glaces. « Hanging heart », un coeur rouge sang, est accroché près des escaliers de la Reine.



Hanging Heart de Jeff Koons à Versailles
 

     Balloon Flower (yellow), comme Balloon dog et Hanging Heart, appartient à François Pinault. Le 30 juin 2008,  Balloon Flower (magenta), s'est vendu chez Christie's à Londres  $25.8 million ( £12.9),  un record pour un artiste vivant. La fleur bleue est à Berlin (Collection Daimler). La cinquième Balloon Flower (red) appartient à Jeff Koons. Elle est exposée à New-york dans une fontaine du quartier du World Trade Center. La fleur orange est dans une collection privée.


     D'autres oeuvres de la série Celebration ne sont pas là. En ce moment, Tulips (1995-2004), un bouquet de sept tulipes ( 203 x 460 x 520 cm) est exposé sur le toit du Metropolitan à New-York.

     Diamond, le Diamant, est haut de 210 cm. La pierre est sertie sur un anneau par quatre griffes. « Pour moi, les griffes fonctionnent comme du sperme qui attaquerait un ovule. Les facettes du diamant fonctionnent comme un œuf qui serait en train d'être fertilisé." 1


    L'exposition « Jeff Koons Versailles » commence et tous les journaux en parlent. Photos en première page dans les quotidiens, sujets aux journaux télévisés, interviews de touristes éberlués ou appréciateurs, petite manifestation des opposants (moins d'une centaine) déclaration de Jeff Koons, doux et mesuré dans son costume gris. L'artiste le plus controversé de l'art contemporain a un air très sage et il ne cache pas son plaisir d'être à Versailles, dans les appartements de Louis XIV avec qui il dit avoir des affinités.

"Je suis ravi de voir mes œuvres exposées ici et j’espère que lorsque le public les verra, il comprendra la générosité de mon travail et son respect envers Versailles. Il en saisira le sens car c’est la tradition qui continue : Louis XIV était très ouvert à l’art et avait toujours ouvert les portes de Versailles à la culture. Et j’espère qu’on voit le respect que j’ai pour le palais à travers mes œuvres."



"Jeff Koons Versailles"
Du 10 septembre au 14 décembre 2008

Exposition prolongée jusqu'au 4 janvier 2009
à Versailles




Liens sur ce blog:

Catherine-Alice Palagret


Sources:
1- Itw de Jeff Koons par Harry Bellet in Le Monde 30.08.05
2- Jeff Koons in Métro 11.09.2008



Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires