4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 17:53


    Si les Inuits harponnent des canards jaunes en plastique dans les eaux glaciales de la baie de Baffin, qu'ils ne s'étonnent pas. Il ne s'agit que d'une expérience de la Nasa cherchant à mesurer la vitesse des courants et le réchauffement climatique.


Canard de bain en plastique jaune


    Après avoir envoyé des hommes sur la lune, la Nasa a très sérieusement lâché une armada de 90 canards en plastique jaune (rubber ducks) dans les trous du glacier Jakobshavn au Groenland, près de la ville de Ilulissat. Après quelques déconvenues avec des instruments de mesure de très haute technologie, Alberto Behar, expert en robotique, a décidé d'utiliser des outils moins sophistiqués (low-tech): des jouets de bain.


Vue satellite du Groenland et de l'île de Baffin, en arctique


    Le scientifique américain cherche à savoir si la glace fondue qui
chemine dans des tunnels d'eau depuis le Groenland arrive dans la baie de Baffin au Nunavit, Canada. Les canards jaunes, suivant le courant, permettront de comprendre les mouvements de l'eau.


Canard de bain en plastique jaune


     Sur les petits jouets de bain est inscrit "science experiment" et « REWARD » en trois langues, l'anglais, le danois et l'inuit. Il y a une adresse email pour contacter les chercheurs de la NASA. et réclamer une récompense de cent dollars.


Canard de bain décapité par les marées


    Jusqu'à présent, aucun eskimo n'a signalé l'apparition d'un petit canard jaune dans les eaux arctiques. Les équipages de bateau sont à l'affût mais il faudra du temps pour que les palmipèdes soient retrouvés. L'arctique est vaste et très peu habité. Le glacier Jakobshavn, peut-être celui qui a coulé le Titanic, pourrait bien broyer les jouets de bain ou les avaler sans jamais les restituer.


   En décembre 2008, Alberto Behar reconnaissait qu'il n'avait aucune nouvelle des canards. Il manque aussi une sonde flottante équipée d'un GPS qui jusqu'à présent n'a transmis aucune information.


   Ce n'est pas la première fois que les petits canards jaunes servent à des expériences scientifiques. En 1992, des containeurs tombèrent à la mer (44.7°N, 178.1°E), libérant une flottille de 29000 canards, tortues et castors de bain. Depuis 16 ans, ces jouets flottants dérivent sur les trois océans et s'échouent parfois sur une plage, en plus ou moins bon état. La rumeur dit qu'ils ont été retrouvés en Indonésie, en Australie, en Amérique du sud, sur les plages du Maine et du Massachusetts.


Jouets de bain de la Compagnie "First Year"


    Selon le Dr Curtis Ebbesmeyer, océanographe et expert de débris marins à Seattle, les canards échoués sont des sentinelles très précieuses. Elles apportent des renseignements sur le mouvement des océans.


    En 2007, Ms Harris a trouvé un canard déchiqueté sur une plage du Devon, entre Woolacombe et Putsborough, mais il n'est pas sûr que ce canard fasse partie de la cargaison "First Year" perdue en mer. Depuis, pas de nouvelles des naufragés.

   Les canards perdus de l'océan sont maintenant une légende. Leurs cousins arctiques, cette fois délibérément jetés à l'eau, feront sans doute autant parler d'eux. Chaque année, partout dans le monde, des adultes très sérieux organisent des courses de canard en plastique mais l'expérience de la Nasa est la plus ambitieuse de toutes!

          à suivre ...

Liens:
Les canards jaunes naufragés
Les canards jaunes, une légende océano-urbaine
Les canards de Holden Caulfield
Un canard jaune échoué sur le quatrième piédestal, performance d'Antony Gormley
Diaporama de l'expérience de la Nasa
Le logo de Paris Match sur la banquise, panneau publicitaire géant


Catherine-Alice Palagret
Octobre 2008

Sources: Discovery news



Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires