Un large feston de dorures vient d'apparaître sur le toit du château de Versailles, autour de la cour de marbre et de la cour royale.
Les travaux de réfection redonnent au château son luxe baroque du temps de Louis XIV. Aujourd'hui, le toit brille comme un sou neuf. Les frises, les lucarnes, les oeils-de-boeuf et les balcons resplendissent au soleil de l'automne, donnant au bâtiment un air de pâtisserie très kitsch.

 

 

La cour de marbre rénovée:

dorures et Balloon Flower de Jeff Koons, Versailles

 

    La balustrade de pierre du deuxième étage s'ornent de « pots à feu » et d'allégories. Les rondes-bosses et reliefs du faîtage en plomb et en étain alternent les motifs: palmes tournantes, fleurs de lys, tournesols, couronnes royales, masques d'Apollon et de satyres, têtes de griffon etc...Toute cette riche ornementation mêlant l'antiquité et la gloire du Roi date de la fin du dix-septième siècle.

 

 

Ornementations de plomb et d'étain redorés.

Château de Versailles

 

 

Balustrade ornée de pots à feu et d'allégories.

Ornementations de plomb et d'étain dédorés.

Château de Versailles

 

    Au fil du temps, la dorure s'est diluée et a disparu complètement. Les révolutionnaires ont cassé quelques fleurs de lys. Aujourd'hui, la pollution accentue la dégradation des sculptures extérieures. Les toits d'ardoise et les ornementations se confondaient dans une même couleur grise et la surcharge décorative du Grand Siècle ne se voyait plus.

La cour d'honneur du Château de Versailles

Bâche de travaux en trompe-l'oeil  

 

 

   Plus on s'avance vers le château, plus la perspective se resserre. La nouvelle grille dorée coupe la cour en deux. Derrière, on découvre la sculpture de Jeff Koons, Balloon Flower, d'un jaune plus acide que les nouveaux festons dorés.


 

Bâche de travaux en trompe-l'oeil  

 

 

   La bâche de travaux en trompe-l'oeil est démontée.  Elle représentait une façade simplifiée. Pas d'oeils-de boeuf ni d'horloge, déjà restaurée en 1999; juste des fenêtres et un simple fronton. Le dessin était rehaussé de discrètes couleurs roses et beiges, tranchant sur la couleur de la brique et de la pierre. Ainsi le pseudo-trompe-l'oeil était-il plus un décor de théâtre qu'une illusion. On ne pouvait pas le confondre avec la façade réelle. Les trompe-l'oeil de la place Vendôme utilisaient le même procédé, le même jeu entre le vrai et le faux.

 

    Les travaux de réfection continuent au château de Versailles. L'étanchéité des toits est encore un problème ainsi que la fragilité des statues du parc.

 

 

    En 2011, reprise des travaux sur le toit et nouveau trompe-l'oeil à voir ici

 

 

 

Liens

Riches mécènes, adoptez une statue à Versailles

 

Les différentes bâches de travaux en trompe-l'oeil:

        les trompe-l'oeil de la place Vendôme

        le trompe-l'oeil dégoulinant de l'avenue George V
       
le trompe-l'oeil du Printemps, boulevard Haussmann
       
le trompe-l'oeil chocolat de LCL
       
le trompe-l'oeil du futur musée Magritte à Bruxelles

 

et: le trompe-l'oeil en moulé-troué d'Edouard François

 

 

Catherine-Alice Palagret

trompe-l'oeil

novembre 2008

 



Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés