18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 00:15
   On se souvient de la bâche en trompe-l'oeil qui couvrait l'immeuble du "39 avenue George V". La façade haussmannienne semblait se tordre sous l'effet d'une intense chaleur. Les fenêtres, les balcons, les corniches fondaient comme les montres molles de Dali.

Bâche de travaux en trompe-l'oeil au 39 avenue Georges V

   Les passants s'arrêtaient pour prendre des photos et les automobilistes ralentissaient, perturbés par cette façade mouvante. Le bouche à oreille fonctionnait à plein et la bâche de travaux est devenue une attraction touristique.

Bâche de travaux en trompe-l'oeil au 39 avenue Georges V

   Les travaux terminés, la bâche a été démontée. Bleeker, le propriétaire de l'immeuble et l'agence Athem qui a mis en scène le trompe-l'oeil ont décidé de ne pas détruire la toile qui a tant fait parler d'elle.

Bâche de travaux en trompe-l'oeil au 39 avenue Georges V
démontage

    L'oeuvre de Pierre Delavie a été découpée en 25 tableaux de  2,5 m par 1,80 m et signé par l'artiste.

Bâche de travaux en trompe-l'oeil au 39 avenue Georges V

    Ces toiles seront mises aux enchères à Drouot Montaigne le lundi 26 janvier 2009, au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France présidée par Madame Bernadette Chirac.

Bâche de travaux en trompe-l'oeil au 39 avenue Georges V


Les morceaux de trompe-l'oeil exposés à Drouot Montaigne avant la vente
Voir l'article et les photos sur le trompe-l'oeil dit surréaliste


Drouot-Montaigne
15, avenue Montaigne,
75008 Paris
Tél. 01 48 00 20 80

Texte et photos:
Palagret
décembre 2008

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Trompe-l'oeil
commenter cet article

commentaires