21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 20:55
  
   Après la disparition à Madrid d'une sculpture de 38 tonnes, une autre oeuvre de Richard Serra apparaît à New-York. Nathan Kensinger, un photographe new-yorkais, publie une photo de ce qui ressemble à une sculpture de Richard Serra. Abandonnée dans le Bronx, près d'un ancien terminal de ferry, gît dans l'herbe une immense pièce circulaire d'acier rouillé. S'agit-il d'art contemporain ou d'archéologie industrielle? Ce pan de métal enroulé servait-il à la construction des navires? Les entrepôts délabrés clos de grillages déchirés sont-ils les ruines d'un chantier naval oublié depuis longtemps?


L'oeuvre de Richard Serra, abandonnée dans le Bronx
Photo Nathan Kensinger


  
A n'en pas douter, la spirale est une oeuvre de Richard Serra, le célèbre plasticien américain connu pour ses monumentales sculptures d'acier Cor-Ten à la couleur rouillée et aux formes géométriques. On a pu voir à Paris Clara Clara aux Tuileries et Promenade sous la nef du Grand Palais.


Clara Clara, parenthèse de Richard Serra aux Tuileries


    En 1970 Richard Serra a installé une oeuvre dans le Bronx: "To Encircle Base Plate Hexagram, Right Angles Inverted". Elle est formé d’un cercle d’acier de 7,9 mètres de diamètre et large de 20 centimètres, incrusté dans la chaussée. Sur la photo de Nathan Kensinger, l'oeuvre  a l'air plus imposante.

 


Intersection II, sculpture de Richard Serra au MOMA de New-York
source

  
    La sculpture abandonnée ressemble aux courbes parallèles (Torqued ellipse) comme en a exposé Richard Serra au MOMA de New-york ou au Guggenheim de Bilbao. L'oeuvre ressemble aussi à "Joe", une spirale d'acier exposée à la Fondation Pulitzer pour les Arts, à Saint-Louis.


"Joe" de Richard Serra
Fondation Pulitzer pour les Arts, à Saint-Louis.


   Richard Serra conçoit ses sculptures comme des expériences sensorielles. Il faut marcher autour et à l'intérieur des murs d'acier pour en sentir la puissance qui en émane. Ici, au milieu de rien, loin de tout public, la sculpture abandonnée dans le Bronx ne vit plus.


Promenade de Richard Serra, au Grand Palais



         Comment une pièce aussi gigantesque, oeuvre de Richard Serra plasticien mondialement connu, peut-elle être oubliée, non référencée? Que le Bronx, quartier de New-York en triste état, contiennent de vastes entrepôts abandonnés et des maisons murées attendant la démolition, n'explique pas que cette monumentale sculpture passe inaperçue. Bien que les New-Yorkais ne s'intéressent pas à leur héritage industriel et détruisent leur patrimoine sans hésitation pour faire place à de nouveaux quartiers, les galéristes et les conservateurs de musée devraient être plus informés. Peut-être le sont-ils et préfèrent-ils garder l'information pour eux.

    Pour l'instant la sculpture démontée n'est pas vraiment une oeuvre de Serra, elle ne le deviendra que lorsqu'elle sera correctement exposée sur une place publique selon les plans de l'artiste, si elle échappe à la destruction, découpée en morceaux pour être vendue au prix du métal selon le bon-vouloir de son propriétaire. 

   Le photographe Nathan Kensinger est un explorateur urbain. Il s'intéresse aux friches industrielles où il entre sans vraiment demander la permission et photographie ce qui va disparaître avant que les bulldozeurs ne pulvérisent tout.


Palagret
janvier 2009
art contemporain ou archéologie industrielle?


Liens sur ce blog:

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires