22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 16:56

   C'est l'hiver et les loups sont entrés dans la ville, jusqu'au jardin du Palais-Royal à Paris. Leur silhouette figée apporte un peu d'étrangeté au jardin à la française endormi par le froid. Ce jour là, l'ombre des bêtes sauvages, sculptés par Olivier Estoppey, s'allongeait  sur la neige. Le sol gelé et la lumière dure donnaient à la meute un aspect dramatique.

Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal

    Gueule hurlante ou rasant le sol, corps ramassé prêt à l'attaque ou fouillant paisiblement la neige, les prédateurs rôdent entre les grilles du jardin et le parterre central. Leur matière rugueuse, tourmentée est faite d'un béton noir dont la couleur varie selon l'alternance du soleil et des nuages.

Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal


Olivier Estoppey modèle ses loups en argile, puis il coule le béton dans un moule en plâtre. Certains sculpteurs fabriquent cinq ou six  exemplaires de leur oeuvre, Estoppey lui détruit les moules et chaque pièce est unique.

Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal


"Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l'heure passé."

    Au contraire des formes de Verlaine, les loups dans le vieux parc solitaire et glacé ne parlent pas d'amour perdu. Ici point de colloque sentimental mais plutôt une inquiètante confrérie de fauves. A la nuit tombante, les peurs primitives d'un monde obscur ne sont pas loin.


Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal

   Ces treize loups ont déjà été exposés  en 2007 au village de Champex, dans le Valais, pour la 10e triennale de sculpture suisse contemporaine Bex & Arts 2008. En les voyant en meute sur un radeau posé sur l'herbe, Pascal Thomas a admiré  leur puissance dramatique. Il a voulu les utiliser dans le décor de son film "Le crime est notre affaire", une adaptation libre d'une nouvelle d’Agatha Christie. Le réalisateur est aussi le commissaire de l'exposition "Les loups d'Estoppey".


Les loups d'Estoppey
10e triennale de sculpture suisse contemporaine Bex & Arts 2008


Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal

    Non loin des sculptures figuratives et animalières d'Estoppey, l'installation conceptuelle de Daniel Buren (les deux plateaux) est en réfection derrière une palissade rouge percée de fenêtres colorées.

Les loups d'Estoppey dans le jardin du Palais-Royal

    Olivier Estoppey est un dessinateur et un sculpteur suisse de 57 ans.




Les loups d’Estoppey
Jardins du Palais-Royal
5 décembre 2008 - 25 janvier 2009
Accès libre

Palagret

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires