8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 00:01

    Clara Clara, la sculpture monumentale de Richard Serra est toujours là, dans le fer à cheval des Tuileries. Avec le froid, les bassins ont gelé et les mouettes viennent se poser sur la glace, près de l'eau encore vive. Les poissons sont peut-être plus faciles à attraper quand l'eau est glacée.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Mouettes perchées sur le mur d'acier

Mouettes sur le bassin gelé des Tuileries

    La sculpture de Richard Serra attire le oiseaux et ils se posent en haut des murailles d'acier rouillé. Sur ce perchoir idéal, les mouettes se tiennent là, en alerte, prêtes à s'envoler au moindre danger.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Mouettes perchées sur le mur d'acier

Un bruit soudain et elles tournoient autour de la parenthèse incurvée, rasent le bassin gelé et se posent de nouveau sur la tête d'une statue. Puis elles reviennent sur Clara Clara, en un jeu incessant. Les oiseaux malheureusement souillent la sculpture. Des déjections blanches s'accrochent aux murs.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Mouettes perchées sur le mur d'acier et bassin gelé

    En plus des fientes d'oiseau, Clara Clara est maintenant couverte par endroit d'empreintes de semelles. Quelques acrobates ont réussi à mettre leur marque à plus de deux mètres de haut. Pour l'instant, il n'y a pas de main.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Empreintes de semelles

    On déchiffre quelques slogans effacés sur l'acier rouillé. « C'est de la merde » est encore visible malgré les efforts de l'équipe de nettoyage.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Empreintes de semelles

   Dans l'espace public, les oeuvres d'art contemporain subissent bien des outrages. Graffiti, tags, salissures témoignent de l'incompréhension du public. Quand ils ne les abiment pas les visiteurs jouent avec les oeuvres pour se les approprier.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries

    Au Palais-Royal, les colonnes de Daniel Buren amusent beaucoup les touristes qui jouent à chat perché dessus. Au Louvre en 2007 « les Contemporains » de Gloria Friedmann, un groupe de statues blanches, ont fait un tabac. Les visiteurs se photographiaient à côté en riant. A l'exposition « Dans la nuit des images » 1, ils jouaient avec les projections, courant après les moines de Samuel Beckett, les parapluies de  Kaiser et Eshkar et les chiffres de Ryoji Ikeda.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries

    C'est sans doute une manière pour les visiteurs d'apprivoiser les oeuvres qu'ils ne comprennent pas, de conjurer leur angoisse devant l'art contemporain. Ou plus simplement de s'amuser un dimanche après-midi!  Les graffiti existent depuis toujours sur les statues, les monuments et les maisons. On en trouve même à Pompeï.

Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
mouettes haut perchées



Installation de Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Clara Clara de Richard Serra, aux Tuileries
Promenade de Richard Serra, au Grand Palais
La sculpture monumentale de Richard Serra perdue à Madrid
Une oeuvre de Richard Serra abandonnée dans le Bronx?



Palagret, février 2009


1- dans la nuit des images 
 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires