Pour la Saint-Valentin, beaucoup de couples se promènent sur le Pont des Arts. S'il est un lieu romantique à Paris, c'est bien cette passerelle métallique qui relie l'Institut de France à la cour carrée du Louvre. Le regard embrasse Notre-Dame et l'île de la Cité traversée par le Pont Neuf, le Louvre, l'école des Beaux-Arts en une succession de bâtiments harmonieux.

 


Le pont des Arts à Paris, au fond le Louvre

 


    Ici comme sur la passerelle Léopold Senghor en amont, des  amoureux ont accroché quelques cadenas d'amour (ou love lock) au grillage suivant un rituel déjà observé aux quatre coins du monde. Griffonnés au marker ou gravés, les cadenas  affichent des prénoms et des dates symboliques. Promesse d'amour éternel, ces offrandes sont un défi optimiste à l'usure du temps.

 


Cadenas d'amour accrochés au grillage du Pont des Arts, au fond l'île de la Cité


Cadenas d'amour accroché au grillage du Pont des Arts

 

 



Cadenas d'amour accroché au grillage du Pont des Arts


"Je t'aime", cadenas d'amour accroché au grillage du Pont des Arts

 


    On remarque aussi quelques liens de plastique ou de tissu jaune attachés au grillage. Sans doute une référence à la chanson "She wore a yellow ribbon". Pendant la première guerre du golfe, les femmes de soldats attachaient un ruban à leur fenêtre ou à leur porche pour montrer qu'elles attendaient le retour des combattants. C'était aussi une manière d'afficher son soutien aux troupes américaines.

 


Ruban jaune noué au Pont des Arts


    Ici au Pont des Arts, les rubans sont sans doute dédiés aux soldats en Irak ou en Afghanistan ou, plus largement, à toute personne dont on attend le retour.

 

 


Graffiti sur bois au Pont des Arts

 


    L'appui en bois de la passerelle est aussi couvert de graffiti, de noms, de dates et de coeur gravés au couteau. C'est un rite incontournable pour beaucoup de dire "J'étais là".

 


Graffiti au Pont des Arts, au fond l'île de la Cité

 


     Le Pont des Arts est un lieu de rencontre et de flânerie très fréquenté au premier rayon de soleil. Les travailleurs des environs ou les étudiants des Beaux-Arts y mangent un sandwich. Les étrangers pique-niquent en buvant du coca-cola ou du champagne. Mais attention, la consommation d'alcool vient d'être interdite de 16 heures à 7 heures du matin sur la passerelle, par arrêté préfectoral. Trop de bouteilles cassées, de touristes tombés à l'eau ou trop de bruit risquant de réveiller les Immortels du quai Conti?



Pont des arts et peinture pour touristes, au fond le Louvre

    Le pont est aussi un lieu d'exposition; on se souvient des grandes sculptures de terre d'Ousmane Sow en 1996. Plus modestement, des peintres commerciaux essayent de ferrer les touristes qui ne demandent que ça en leur proposant des vues de Paris idéalisées; les peintres amateurs peignent pour leur plaisir sous l'oeil critique des badauds.

 

 


Autres billets sur ce blog:

Le pont des arts va-t-il s'écrouler sous le poids des cadenas d'amour?


De Rome à Paris, le rite des cadenas d'amour


Quelques cadenas d'amour de plus au-dessus de la Seine II

 
Les coeurs cadenassés de la passerelle Senghor sur la Seine


Cadenas d'amour sur la Seine et peintures pour touristes


Cadenas d'amour du Pont des arts menacés d'enlèvement

 

Cadenas du Pont Alexandre III à Paris

 

Cadenas d'amour Pont de l'Archevêché à Paris

 

 



Palagret
archéologie du quotidien
février 2009

cc.gif

 

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés