2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 00:10

    Il y a quelques années existait au parc Montsouris une petite rotonde aux pans coupés. Surmontée d'un dôme de zinc et d'un lambrequin écaillé, une pancarte indiquait au-dessus de la porte "Bureau des Longitudes - Equatorial"

Bureau des Longitudes - Equatorial
Parc Montsouris

   Qu'un bureau des Longitudes puisse tenir dans un si petit espace était déjà extraordinaire mais qu'un tel bureau puisse exister l'était encore plus. Vérification faite, le Bureau des Longitudes n'est pas une invention poétique. C'est une organisation très respectable, crée le 7 messidor an III (25 juin 1795) à l'instigation de l'abbé Grégoire. Le but de ce comité scientifique? Reprendre « la maîtrise des mers aux Anglais », grâce à une meilleure connaissance des longitudes maritimes.

Rotonde de l'ancien Bureau des Longitudes
Parc Montsouris

    Depuis longtemps la France et la perfide Albion ne se dispute plus l'empire des mers mais l'institution révolutionnaire observe toujours le ciel. Equatorial se réfère à un instrument de mesure pour étudier les planètes, les étoiles et les comètes. Aujourd'hui le bureau des Longitudes établit des éphémérides astronomiques avec des outils probablement plus sophistiqués qu'une lunette équatoriale.

    La petite rotonde du Parc Montsouris existe toujours mais la poétique pancarte a disparu. L'escalier mène à une porte close.

Palagret

Bureau des Longitudes

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires