12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 23:08

Minuscule saga des affiches vides de publicité VII


    De nouveau, le paysage parisien est ponctué de grands panneaux d'affichage vides. Recouverts de vert ou de blanc, les espaces muets attendent une publicité qui ne viendra peut-être pas. C'est la crise et les budgets publicitaires se réduisent.

Grands panneaux publicitaires vides d'affiche

    Certaines affiches restent en place très longtemps. Ainsi Dexter, le visage éclaboussé de sang, nous a nargué pendant plus de cinq semaines. C'est beaucoup pour une campagne publicitaire. La série est en cours de diffusion sur Canal +. Pour un peu,
les affiches duraient plus longtemps que les 12 épisodes de la saison 3, diffusés deux par deux.

Affiche de Dexter, série diffusée sur Canal+
Restée en place trop longtemps, elle s'affaisse et se plisse

      La publicité baisse aussi sur les grandes chaînes généralistes (TF1 et M6) et augmente sur les chaînes de la TNT. Il est surprenant de regarder une série sur TF1 coupée par peu de publicité  et au contraire de subir un vrai tunnel de réclames sur une chaîne câblée.

Affiche ronde dans un supermarché
Baisse de prix

     Dans les supermarchés, les restaurants et les cafés, la baisse des prix reflète aussi la crise économique. Ca faisait longtemps qu'on avait pas vu de café à un euro au centre de Paris. Une manière de lutter contre les fast-foods qui se portent très bien.

Affiche ronde annonçant le café à un euro

     Quant aux magasins, ils cassent les prix en dehors des périodes de soldes jusqu'à moins 50% et proposent deux articles pour le prix d'un.

Prix en folie, -50%

- 30% sur tous les pulls femme



Chapitres de la minuscule saga des affiches vides de publicité:
IX- Décoration monochrome sur les quais du métro en manque de publicité
VIII- Champs de couleur reposant
VI- L'affiche verte
V- Vie et mort d'un affiche vierge de publicité
les affiches blanches
III- les affiches bleues, le blues de la publicité
II- Affiches noires, suite
I- les affiches noires, crise de la publicité ou hommage à Pierre Soulages


Vie et mort d'une tranche de jambon ... de papier

L'envahissante publicité Nike recouvre le quai du métro
Numéri-flash, une affiche nous espionne dans le métro



site de Dexter

Palagret
mars 2009

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires

panopteric 15/04/2009 18:39

Trop fortes, vos images de l'inde, au sens large...Tiens, justement, comment faites-vous en pratique pour donner toute cette largeur, sans bannières sur les côtés, à vos pages d'article (je parle cette fois de lamise en page) ?Et connaissez-vous sur overblog une communauté sur l'Inde ? En créeriez-vous une ? J'adhère !