21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 00:05
Quand l'imaginaire investit le réel!      

    "La Fin est proche! Zombies dans les parages! Courez." Voici ce que les automobilistes d'Austin pouvaient lire en se rendant au travail un lundi matin de janvier.

Attention! Zombies! devant!!!
Panneau d'affichage électronique détourné à Austin

   Près d'un boulevard au trafic intense, deux panneaux électroniques affichaient des messages alarmants:
    "Nazi Zombies! Run!!!", Zombies nazi, courez.
    "Run for cold climate » Fuyez le froid".

Marche des Zombies à Toronto

     Il n'y a pas eu de panique dans les rues, les texans ont juste souri ou pesté à la vue de ces phrases insolites. Les zombies ne sont pas des inconnus à Austin, Texas. Deux mois  auparavant, une horde de (faux) morts-vivants avait paradé en ville, couverte d'atroces mutilations sanguinolentes. Les automobilistes ont dû penser qu'il s'agissait d'une suite au défilé macabre ou d'une campagne publicitaire pour un film d'horreur.




   En tout cas, les automobilistes n'ont pas cru aux messages terrifiants annonçant l'invasion des zombies au Texas. Les citadins de 2009 sont moins crédules que ceux de 1938.


   En 1938, écoutant à la radio un reportage décrivant l'attaque des martiens à New-York, quelques d'auditeurs pris de panique cherchèrent à fuir la destruction imminente de leur cité. Fausse alerte! Il ne s'agissait que de « La guerre des Mondes ». Mis en scène par Orson Welles avec beaucoup de réalisme, l'émission était diffusé à la veille d'Halloween, période propice à tous les fantasmes.

La Fin est proche
Panneau d'affichage électronique détourné à Austin

 
A Austin, de joyeux farceurs ont piraté les panneaux d'affichage électroniques. Ce n'est pas très difficile, il suffit de faire sauter un cadenas au dos de la boîte. Le mot de passe d'origine, en quatre lettres, est souvent le même pour tous les panneaux; on le trouve sur internet. Un jeu d'enfant pour le ou les hackers qui ont reprogrammé les diodes électro-luminescentes et remplacé de très sérieux messages d'avertissement (travaux à cent mètres etc) par des textes plus à leur goût.

Fuyez le froid
Panneau d'affichage électronique détourné à Austin

    Avant de partir, les inconnus ont changé le mot de passe. Les messages zombiesques ont pu clignoter plusieurs heures avant que la Ville joigne le fabricant des panneaux. Après, il a fallu trouver le nouveau code pour effacer les messages pirates et les remplacer par de prosaïques consignes de conduite.


   Même s'ils n'ont pas eu peur, les Austiniens se souviendront de ce matin du 29 janvier 2009. Il n'y a pas eu d'accident dûs aux messages mais les autorités municipales n'ont pas apprécié la plaisanterie. Les contrevenants encourent une amende de 500$. Echaudés par cette plaisanterie, les services municipaux vont maintenant penser à faire changer les codes d'accès des annonces électroniques. Une protection suffisante?

    Plusieurs incidents de ce genre se sont produits près de Chicago et près de Seattle où le panneau annonçait: "Zombies drools", bave de Zombies.

Zombies nazi! Courez!!!
Panneau d'affichage électronique détourné à Austin

    Le détournement d'affiches en papier est une chose courante. Maintenant les détourneurs s'adaptent à l'évolution technologique mais il ne semble pas qu'ici les messagers soient des contestataires, des déboulonneurs ou des anti-pub. La modification des panneaux d'affichage est-elle une intervention poétique, une installation artistique, un jeu urbain ou simplement un exploit de hackers?

Marche des Zombies à Austin, Texas

   Les Zombies font partie de la culture populaire américaine. En 1968 « La nuit des morts-vivants » (Night of the living dead) de George Romero est un des premiers films de zombies à rencontrer un immense succès. Suit une longue liste horrifique de films violents et macabres qui enchantent les adolescents.

    Quant à marche des Zombies, la Zombie Walk, c'est un phénomène récent né en Californie en 2001.


La marche des Zombies, nouveau rite urbain
Un squelette en vitrine, macabre publicité Eastpack


Palagret

source: Dallasnews

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires