4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 01:41

   Les tags et les graffs sont avant tout sauvages et éphémères. Etalés sur les murs de la ville, les palissades de chantier et les lieux en déshérence, ils peuvent rester en place très longtemps ou être effacés dès le lendemain.

Tag semi-sauvage rue de Thionville

    Leur fragilité et leur semi-clandestinité en font tout le charme ... quand on les apprécie. Les graffeurs les plus talentueux quittent la rue et se retrouvent célébrés dans les galeries comme Keith Haring et Jean-Michel Basquiat, pour les plus connus. En ce début de printemps les graffeurs urbains sont au Grand Palais.
 
Tag sauvage à Paris

    Pour garder une trace de cet art de la rue, Alain-Dominique Gallizia a commandé des oeuvres spéciales à des artistes-graffeurs. Les toiles ont toutes été réalisées selon un même principe de triple unité : Un même format (une double toile horizontale de 60x 180 cm), un même thème (la signature de l’artiste à gauche et un sujet libre sur l’Amour à droite)  et, si possible, un même lieu ouvert aux artistes: l’atelier d’Alain-Dominique Gallizia à Boulogne-Billancourt.

Tag sauvage sur un rideau de fer à Paris

    Les artistes du T.A.G. (Tag And Graff), Bando, Blade, Ces, Crash, Jay One, Nunca, Psyckose, Quik, Stayhigh149, Taki 183 etc s’exposent sur 700 m2. Non pas sous la prestigieuse nef, comme Promenade de RIchard Serra, mais dans le nouvel espace de la galerie sud-est, au 1er étage du Grand Palais.

Tag sauvage à Paris


     Les photos ci-dessus ne représentent pas les artistes exposés au Grand Palais.
Ces tags sauvages et éphémères, plus modestes, ont été récoltés à Paris, au hasard des rues.


Le Tag au Grand Palais - La collection Gallizia
Du 27 mars au 26 avril 2009.
Prolongé jusqu'au 3 mai
Ouvert tous les jours de 11h à 19h
Plein tarif : 5 €  Tarif réduit : 3 €

Grand Palais des Champs-Élysées
Avenue Winston-Churchill
75008 Paris


Les tags du Grand Palais ne s'effacent pas d'un coup de karcher
Coeurs de tagueurs au Grand Palais
Palagret

Source: dossier de presse

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires