18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 00:23

 

   Quelques affiches toutes simples collectées dans le vingtième arrondissement de Paris. Les photos en noir et blanc, des photocopies de mauvaise qualité, représentent une femme brune dans une mise en scène symbolique. Devant le drapeau américain, fumant une cigarette ou tenant un révolver, elle tient des propos à l'humour bizarre.




Affiches en noir et blanc: le plus difficile n'étant pas ...




"Moi aussi un jour je serai Barack Obama,
le plus difficile n'étant pas d'être le président des Etats-Unis, mais d'être un homme".




"Moi aussi un jour je serai François-Henri Pinault,
le plus difficile n'étant pas de coucher avec Salma Hayek, mais d'être un homme".



"Moi aussi un jour je serai Mesrine,
le plus difficile n'étant pas d'être un bandit, mais d'être un homme".


     Ces affichettes se classent dans les papiers peints ou papiers collés  (paste up) malgré leur petit format rectangulaire. Ce sont aussi des tracts, tendance féministe. Une variante de l'art urbain ou street-art.


Liens:
Palagret
street-art militant féministe
mars 2009

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Philosophie de la rue
commenter cet article

commentaires