24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:34

    Des salles blanches et vides, un labyrinthe de tentures noires semé d'échelles repliées, des accès barrés de bandes rouges et blanches, des piles de catalogues et d'affiches.

Caddy de supermarché au Musée de l'Homme
 
    Et un caddy de supermarché. Est-ce un exemple d'outil collecté chez l'homo économicus du XXème siècle à ranger à côté des silex et des pointes de flèches de l'Homo Sapiens Sapiens pour illustrer l'évolution du savoir technologique de l'homme à travers les siècles? Est-ce une installation d'art contemporain, comme l'exposition Vides à Beaubourg? Non, ces salles désertes, ces objets abandonnés ne sont que les restes du déménagement des collections, prélude à la rénovation du Musée de l'Homme avant sa fermeture provisoire.

Salle vide au Musée de l'Homme

     Ce week-end, plus 25 000 visiteurs sont venus faire un dernier tour dans un musée dont la plupart des trésors étaient déjà partis. Il restait quand même quelques salles à visiter. Une exposition d'affiches retraçait les différentes approches du musée envers les cultures lointaines à travers son histoire.

Affiche du Musée de l'Homme
Pionniers et explorateurs coloniaux


   La galerie "La nuit des temps" où s'écrasaient les visiteurs présentait l'évolution de l'homme avec des mannequins, des ossements d'hommes et d'animaux et des outils de silex.

Evolution du singe à l'homme
Musée de l'Homme

Explications pédagogiques sur l'origine des hommes en Afrique

   Dans la Galerie courbe du 2ème étage était projeté un documentaire « Planète Homme » sur trois écrans. L'exposition permanente "Tous parents, tous différents" mettait en avant la diversité et l'unité des êtres humains.

Démonstration des multiples combinaisons possibles de l'ADN
"Tous parents, tous différents"


    Pour ce dernier week-end d'ouverture, des scientifiques guidaient les visiteurs dans des laboratoires habituellement peu accessibles. Une nocturne, samedi soir, permettait de se promener dans des salles plongées dans le noir pour découvrir des pièces insolites. Malheureusement, il fallait s'inscrire et il y avait plus de postulants que de places.

Mannequin de chasseur préhistorique

       Depuis que les magnifiques masques et statuettes des collections d’ethnologie sont parties enrichir le musée du Quai Branly et le Mucem, à Marseille, l'existence même du musée de Claude Lévi-Strauss, Germaine Tillion et Jean Rouch était menacée.

Crâne du philosophe et mathématicien René Descartes
mort en 1650 en Suède

    Bien qu'à moitié dépouillées, les collections du Musée renferment des trésors. On y trouve 18 000 crânes dont celui de l'homme de Cro-Magnon et celui de Descartes. Des inscriptions sont visibles sur le crâne du philosophe. Les différents propriétaires y ont peut-être noté la provenance et les conditions d'acquisitions car le crâne a beaucoup voyagé en Suède, et perdu sa mâchoire, avant d'être offert à Georges Cuvier au 19ème siècle.

Crâne de l'Homme de Cro-Magnon,
Homo sapiens sapiens ou homme moderne

L'un des premiers immigrés de France,
sans doute originaire du Moyen-Orient

Age: environ 40 000 ans


     Le Musée possède une magnifique Vénus de Lespugue (un ivoire paléolithique de 14,7 centimètres sculpté par des chasseurs de bisons), une armée de squelettes sagement rangés sous des housses plastiques, des momies dont celle de Chachapoya, une dignitaire inca recroquevillée (XIIe-XVe siècle), un miroir convexe en obsidienne attribué à l’entourage de l’empereur Aztèque Montezuma II, 650 bustes en plâtre peint fait d'après modèle illustrant la variété physique d’une même humanité (fin du 19e siècle), des cires anatomiques, des pierres précieuses etc.

Crâne de l'homme de Qafzeh
Homo sapiens sapiens ou homme moderne
Un des premiers ancêtres directs des cinq milliards d'hommes actuels
Age: entre 90 000 et 100 000 ans

     Un nouveau parcours guidera les visiteurs à travers  six étapes de l'histoire de l'humanité. Il s'agit d'inventer le musée de l’Homme du XXIe siècle tout en suivant le précepte de Paul Rivet son fondateur: « L’Homme est un tout indivisible non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps.»

Affiche de l'ouverture du musée d'ethnologie du Trocadéro
le 29 mai 1931

    L'actuel Palais de Chaillot a été conçu par Jacques Carlu, en 1937, pour l’Exposition universelle. Les travaux de rénovation commenceront quand le musée sera complètement vidé de toutes ses collections. Parmi les pièces les plus encombrantes, il reste à enlever d'énormes disques de pierre gravée accrochés dans un escalier. La lourde restructuration du Musée de l'Homme  prendra au moins trois ans. 3 000 m2 de galeries permanentes et 1000 m2 dédiés aux expositions temporaires sont prévus. 4200 m2 serviront aux activités de recherche et de conservation.

L'aile gauche du Palais du Trocadéro
abritant le Musée de l'Homme et le Musée de la Marine


     Pendant les travaux, les scientifiques, suivis d'une partie des collections, déménagent sur le site du jardin des Plantes.
    L'Etat a débloqué 52 millions d'euros pour cette rénovation. Le chantier devrait s’achever en 2012.


Liens:
Le crâne de Descartes convoité par François Fillion
Le site du Musée de l'Homme en rénovation
Croquis du futur musée

Palagret
mars 2009

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Architecture
commenter cet article

commentaires