8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 23:05


   Chaque week-end, chaque jour férié, il y a un vide-grenier quelque part en France, sur un trottoir parisien ou sur le champ de foire d'un village. Cette vente sauvage importée des Etats-Unis est devenue en quelques années un des passe-temps favoris des français.

 

Vide-grenier sous la pluie, lustre trempé
Languedoc


Canards et flaques d'eau
Vide-grenier sous la pluie

au bord du Canal du Midi


    Chaque quartier, chaque village a sa brocante vide-grenier. On y trouve un joyeux bric-à-brac où des assiettes fêlées et des figurines plastiques vendues par million côtoient des pièces rares.



Vide-grenier sous la pluie, landau et bric-à-brac
au bord du Canal du Midi



Vide-grenier sous la pluie, plaque de cheminée et torchère du XIXè siècle
au bord du Canal du Midi


   C'est le printemps et il pleut souvent. Certains vendeurs sortent des bâches plastiques et essayent de protéger la marchandise. D'autres, découragés, remballent et leur camionnette trop chargée patine dans la boue et s'enlisent. Les visiteurs se réfugient sous l'auvent du vendeur de crêpes en attendant une éclaircie.


Vide-grenier sous la pluie, statuette en céramique blanche



Vide-grenier sous la pluie, danseuse hindou sous un globe

    Après l'averse, le soleil revient mais la plupart des marchands sont partis et les nouveaux visiteurs sont venus pour rien. A Paris, on est plus prévoyants, les bâches plastiques et les parasols sont à portée de main. Les passants sortent leur parapluie. Il faut plus qu'une petite pluie pour gâcher un vide-grenier!


Vide-grenier sous la pluie, fauteuil Voltaire rouge



Vide-grenier sous la pluie, clients obstinés



Début de l'histoire

 

 

Liens sur ce blog:

Le bestiaire des vide-greniers

les vide-greniers du temps perdu

Les garçons naissent-ils dans les choux ? Education sexuelle au vide-grenier

 

Palagret
avril 2009
archéologie du quotidien
 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires