13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 23:05

  Les rues autour de Beaubourg à Paris sont un terrain de jeu pour les artistes de rue, les street-artists. Les tagueurs taguent, les services municipaux effacent, les colleurs collent, les passants arrachent les papiers ou griffonnent un message dessus.


Femme pensive de Monsieur Qui
 papier collé découpé près de Beaubourg


     Les tags à la bombe acrylique sont moins nombreux sur les murs des maisons; on les trouve plutôt sur les murs d'entrepôts ou de bâtiments abandonnés. Au coeur de la ville, les papiers collés découpés les remplacent.


Animal non identifié, girafe?
papier collé découpé près de Beaubourg


Animal non identifié, girafe?
Papier collé éphémère


    Les collages sont plus fragiles que les tags. Ils sont éphémères et disparaissent vite. Un mois après la prise de la photo, la jeune femme pensive  de Monsieur Qui n'est plus là et il ne reste que des lambeaux de l'animal bizarre qui pourrait être une girafe ou une chimère.


Animal non identifié, girafe ou chimère?
Papier collé éphémère



Liens:
Ceci n'est pas un renard, ni un chevreuil, c'est du street-art
Paella Chimicos: tracts collés dans la ville, art de la libre expression
Vladimir Poutine, un papier collé à Beaubourg
Les papiers collés de FKDL
Les affiches sauvages de Rero, le client suivant

  


Palagret
Avril - Mai 2009

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires