9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 23:07

 

Minuscule saga des affiches vides de publicité VIII



   Au métro Invalides, l'interminable couloir s'orne de panneaux d'affichage tantôt bleu-violet uni, tantôt bleu-violet et orange avec des variations de structure. Ces affiches vides de publicité pourraient être des blasons ou une intervention artistique. La RATP s'est-elle convertie à l'art héraldique ou à l'art minimaliste?

 

Affiches bleu-violet et orange
vides de publicité dans le couloir du métro

 

Affiche bleu-violet et orange
vide de publicité dans le couloir du métro



    Que ce soit dans les couloirs, les escaliers ou sur les quais, de nombreux panneaux sont vides de publicité, recouverts de vert ou de bleu-violet. Un esprit iconoclaste a fait disparaître les images.

 

Affiche bleu-violet vide de publicité
sur un quai du métro


        Il ne s'agit hélas pas de sortilège. Ces champs de couleur ne sont dus qu'à l'absence d'annonceurs. Comme sur les affiches noires ou bleues de la saison dernière, l'effacement des images et du lettrage n'a qu'une seule cause: la crise économique. Cette non-sollicitation commerciale est reposante. Et inquiétante. 

 

Affiches bleu-violet vides de publicité
dans le couloir du métro

 

Affiche bleu-violet vide de publicité
dans le couloir du métro

 

    Dans les escaliers, les emplacements obliques sont certainement moins chers. Beaucoup d'entre eux cependant n'affichent que de la couleur. Des rectangles de papier soigneusement collés masquent l'absence de réclame. Circulez, y'a rien à vendre.



Affiche jaune vide de publicité dans le couloir du métro
Tag de Yen


    Parfois, les panneaux sont d'un beau jaune. Ces surfaces vierges de tout message sont bien tentantes pour les tagueurs. Ils n'y résistent pas. Lettrage ou dessins remplissent le vide. Ici, trois têtes de loups, ou de chiens, semblent rire au nez des voyageurs. Ou peut-être qu'elles aboient aux oreilles d'un jeune homme effaré. L'image est proche des "barking dogs", chiens aboyants de Keith Haring.



Affiche jaune vide de publicité dans le couloir du métro
Tag de Yen



 

   Dans un autre escalier, une sorte d'hippopotame semble converser avec un oiseau. Le trait noir est simple avec quelques effets d'ombrage. Les tags, ou graffiti,  sont signés Yen, d'une écriture bien nette.

 


Affiches bleu-violet vides de publicité
dans le couloir du métro



    Quand les affiches publicitaires se font moins nombreuses, le street-art, ou métro-art, prend le relais. Alors que la RATP installe des panneaux numériques espions, capables de compter le nombre de visiteurs qui regardent la publicité, la publicité classique sur papier imprimé s'essouffle et s'évanouit.


Minuscule saga des affiches vides de publicité

 XI-  Crise de la publicité, affiches vides et palimpsestes dans le métro parisien
IX- Décoration monochrome sur les quais du métro en manque de publicité
VII- La crise s'affiche
VI- L'affiche verte
V- Vie et mort d'un affiche vierge de publicité
les affiches blanches
III- les affiches bleues, le blues de la publicité
II- Affiches noires, suite
I- les affiches noires, crise de la publicité ou hommage à Pierre Soulages



Numéri-flash, une affiche nous espionne dans le métro

Déploiement des affiches numéri-flash dans le métro, Gutenberg et le numérique

Palagret
Mai 2009


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires