27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 11:54


   Même si l'influence de Warhol sur l'affichage et le design n'est pas nouvelle, les expositions Warhol à Paris inspirent les graphistes.



T-shirt d'après le portrait de Marilyn Monroe par Andy Warhol



   Les T-shirts style Warhol sont partout. Le style de l'artiste pop fait de traits simplifiés, de couleurs saturées et de fond monochrome répétés dans de multiples cases est copié avec plus ou moins de bonheur.



T-shirt avec Obama, dans le style Warhol
      

 

   Le portrait célèbre de Marilyn Monroe, réalisé par Andy Warhol, se retrouve modifié et affadi sur de nombreux vêtements. Warhol aurait surement adoré faire le portrait de Barack Obama, lui qui aimait tant les célébrités qu'il transformait en icône. Pendant la campagne présidentielle, Shepard Fairey a réalisé un poster déjà influencé par Warhol. Un petit coup de Photoshop et hop le T-shirt à la gloire du nouveau président américain est encore plus warholien.


     T-shirt aux taureaux, dans le style Warhol


    L'affiche d' "Etreintes brisées", le nouveau film de Pedro Almodovar est très warholienne elle aussi. Elle est déclinée en plusieurs couleurs.

affiches d'Etreintes brisées, le nouveau film d'Almodovar, dans le style Warhol


    Andy Warhol était un innovateur, même si les nombreux portraits mondains suivent le même processus. Lui qui avait porté les objets quotidiens au rang d'objets d'art (les boîtes de soupe Campbell ou de lessive Brillo) voit ses oeuvres copiées, détournées et reproduites par milliers sur des vêtements et des objets triviaux. Son style, imité et caricaturé, en devient académique. Il en aurait peut-être apprécié l'ironie. Ill aurait surtout voulu toucher des royalties.



Liens:
Vol à Los Angeles: le beau monde d'Andy Warhol kidnappé

Affiches publicitaires et street-art influencés par le style Warhol
Warhol au Grand Palais: un peu plus de quinze minutes de célébrité

Les murs peints à l'effigie de Barack Obama




Palagret
art et publicité
mai 2009


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires