18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 15:54


 Allo? Salut Bénédict. Je viens de trouver dans des villages de Camargue de nombreuses empègues

Empègue?

Des empègues 1. Des pochoir si tu préfères. Toi qui t'intéresse aux pochoirs et à l'archéologie du quotidien, tu devrais venir.
 

Flamand 2002
Empègue (pochoir) en petite Camargue 

 

      Le lendemain, Bénédict partit pour la Petite Camargue où il retrouva Marine, une étudiante en ethnologie à Paul Valery. Ils déambulèrent dans Aigues-VivesAubaisCodognanLe CaylarUchaudVauvert, Beauvoisin, Vergèze, Mus et d'autres villages du delta du Rhône. Beaucoup de maisons portaient des groupes d'empègues autour des portes.
      

Empègues (pochoirs) en petite Camargue 
      
  Il y avait de belles demeures de notables aux encadrement de pierre et aux marches usées, témoignages de la richesse ancienne des manadiers. Des maisons modestes aux portails défraîchis, des villas modernes peintes de neuf. Les encadrements de portes s'ornaient de pochoirs noirs, bleus ou rouges, très nets ou à demi-effacés, appliqués soigneusement sur le crépi ou la pierre.

 

      Flamand et coupe
Empègues (pochoirs) en petite Camargue 
 
 Il existe parait-il une empègue de 1894 à Beauvoisin mais je ne l'ai pas trouvée. Les plus anciennes que j'ai relevées datent des années soixante. Les empègues sont une tradition très locale liée aux aubades. A ma connaissance, l'aubade, le chant de l'aube, ne se donne que sur un tout petit territoire, le Gard oriental. Tous les ans, des bandes de jeunes hommes, les abats, donnent une aubade devant les maisons du village.

 
Empègue (pochoir) sans date en petite Camargue
Tête de taureau rouge 
 

- A l'aube?
- Non, cette partie de la tradition s'est perdue. Les jeunes viennent avec un petit orchestre, joue un air et demandent de l'argent pour faire la fête. 

 Un peu comme les gamins à Halloween qui réclament des sucreries!

 Oui, sauf qu'ils ne jouent pas un méchant tour si on ne leur donne rien. Enfin je crois.

 Combien on leur donne?

 Quelques euros par maison mais à la fin toutes ces oboles permettent de faire la fête. En remerciement les jeunes apposent un pochoir monochrome, une empègue, sur la porte du donateur. Certaines portes en sont couvertes, les habitants sont fiers de leur générosité. Les commerçants aussi ont de nombreuses empègues, il est bon de montrer qu'on participe à la vie de la communauté. A l'origine les pochoirs étaient appliqués avec de la colle et de la suie puis avec de la peinture et une brosse. Aujourd'hui, ils sont faits à l'aérosol. 

L'arlésienne
Empègue (pochoir) en petite Camargue 



- J'en vois sur les compteurs d'eau, d'électricité ou les boîtes à lettres.
- Oui, mêmes sur les seuils.
- La Relève, c'est quoi?
- La Relève c'est le nom d'une bande. Elle signe souvent les dessins. Les bandes ont toutes des noms: Li Ardiente, Les Morfock, Li Roule en code, Les Festaignaires, Le Cailar Pochoirs, Les Gilifufu, A l'ancienne, Les Déjantés. 

 

Tête de taureau noir
et silhouette de taureau bleu, millésime 2005, signé La Relève
Empègues (pochoirs) en petite Camargue



- Chaque village a ses propres images, en relation avec la culture taurine. On retrouve les emblèmes des manades qu'on marque au fer rouge sur le bétail: taureaux, chevaux, fer à cheval ou tridents croisés. Il y a aussi une Arlésienne, des danseurs en costume folklorique, des flamands, une tour, une cigale. Tout le folklore de la Camargue est stylisé dans ces images.

 

Cigale 2007 et VLJ (vive la jeunesse)
Empègue (pochoir) en petite Camargue

- Les empègues sont liées à la fête votive du village. Elle dure plusieurs jours avec de nombreux jeux autour du taureau, des chevaux de Camargue et des gardians: abrivado à l’ancienne, course libre, roussataïo 2, bandido 3, course de nuit 4, encierro 5, charlotade 6. Chaque année le nouveau motif est apposé sur l'arène provisoire au centre de la place.

Maillot de Zidane, encadré de VLJ et du millésime 06
Empègue (pochoir) en petite Camargue 
 
- Les bandes choisissent des motifs traditionnels pour leurs pochoirs mais aussi des motifs sportifs. J'ai trouvé le maillot de Zidane et un ballon de foot. Le millésime est inscrit au-dessus du dessin et en-dessous VLJ,  « Viù Lo Joven » en occitan.
 -"Vive la Jeunesse"?
- C'est ça. A Aubais, VLJ est remplacé par CL, classe, un souvenir du service militaire. Les anciens racontent que lorsqu'ils étaient appelés à 18 ans, ils donnaient des aubades de maison en maison et même chez le ferronnier, l'épicier ou à la coopérative viticole. Il n'y a plus de conscription aujourd'hui mais les jeunes continuent la tradition et donnent des aubades quelques jours avant la fête du village. Seuls ceux qui ont dix-huit ans dans l'année devraient y participer mais en fait les jeunes continuent deux ou trois ans.

 Ca remonte à quand cette coutume?

 Probablement très loin, peut-être même à l'époque pré-chrétienne. C'est une célébration païenne de la jeunesse, un rite de passage à l'âge adulte pour les jeunes hommes. Aujourd'hui, les jeunes filles sont parfois acceptées dans les bandes.



Lien sur ce blog:
Les autocollants de Vauvert, aubades modernes, en Camargue

Aubades et empègues à Beauvoisin en Camargue  

 

 

Palagret
photos prises en été 2009
licence Creative Common

 


1- Empègue de l'occitan empeguar, coller. Pègue désigne la poix ou la résine qu'on utilise comme colle.

2- Lâcher de taureaux dans les rues du village

3- Encadrement de juments semi-sauvages dans les rues du village

4 - Retour des taureaux aux pâturages

5- Lâcher de taureaux dans un espace clos
6- Jeux burlesques dans l'arène avec les taureaux 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires

VILLA MARRAKECH 20/06/2009 17:12

En tout cas, j'aurais passé un excellent moment, bravoAppartement Marrakech