15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 11:45


    Xavier Veilhan à Versailles fera-t-il autant de bruit que Jeff Koons l'année dernière? L'affiche de l'exposition de Versailles off, un montage photo, vient de paraître. On y voit un carrosse sans cocher devant la façade du château. Le carrosse est posé sur le pavage inégal entre la statue équestre de Louis XIV nouvellement posée à l'entrée de la place d'Armes et la grille dorée elle aussi nouvellement posée.
 

Le Carrosse à Versailles
Photo-montage, sculpture de Xavier Veilhan
Tôle pliée
et soudée


     L'installation de ces deux éléments a créé une polémique bien que la statue équestre et la grille soient de style grand siècle. Les défenseurs de Versailles se sont querellés à propos de l'emplacement de la statue du Roi-Soleil. Ils se sont querellés à propos du dessin de la nouvelle grille pour remplacer l'ancienne, dont on ne possèdait aucune iconographie précise. Tout à Versailles pose problème.
Alors un carrosse violet chez le Roi-Soleil!

Installation de la statue équestre de Louis XIV à Versailles
6 m de haut et large de 2,50 m, oeuvre de Cartellier et Petitot, 1836


      le carrosse violet tiré par six chevaux au galop ressemble à un origami, une silhouette de papier plié. L'effet est obtenu en scannant une maquette. Les pans coupés correspondent aux pixels de la modélisation sur ordinateur et donne une image imparfaite comme celle des jeux vidéo.
L'oeuvre monumentale mesure quinze mètres et pèse trois tonnes. C'est une commande publique du ministère de la Culture et de la Communication. L'oeuvre restera dans les collections de l'Etat.
 
    Xavier Veilhan exposera aussi, entre autres:
- une femme nue sur un piédestal, écho aux innombrables nymphes, déesses et allégories qui ornent Versailles.
"En introduisant à Versailles un nu contemporain, sculpté par nos machines actuelles, à partir d’un scanneur 3D, j’interroge cette permanence à travers son apparence corporelle. Le matériau solide et immuable qui constitue La Femme nue contraste avec l’apparente fragilité de sa petite silhouette, le spectateur l’observera avec attention et délicatesse." 1

- uns statue de Youri Gagarine dans la cour de marbre: "Le gisant surdimensionné de la Cour de Marbre évoque la permanence des Grands Hommes, oeuvre de la galerie voisine, au-delà de leur destinée humaine. À l’inverse des architectes vivants assis ou debout célébrés de l’autre côté du château, le gisant, allongé et mort, renonce à la verticalité propre à l’homme, et se fond dans le sol de la cour." 1

- Les architectes, côté jardin, 13 sculptures noires des stars de l'architecture d'aujourd'hui dont: Oscar Niemeyer, Claude Parent, Frank Gehry, Richard Rogers, Norman Foster, Renzo Piano, Tadao Ando, Rem Koolhaas, Jean Nouvel, Zaha Hadid.
"Du plus jeune au plus âgé (le plus avancé dans le jardin), les architectes forment une allée et nous guident jusqu’au « Point de Vue du Roi ». Leurs socles évidés préservent la perspective centrale et invitent les visiteurs à prolonger leur promenade jusqu’au Bassin d’Apollon.» 1


Le Grand Mobile de Xavier Veilhan à Toronto

- Un grand mobile de boules noires, semblable ou le même que celui exposé à Gênes et Toronto, dans les appartements du château.

   Les premières sculptures de Veilhan était lisses comme le rhinocéros vu à Beaubourg. A la fois traditionnel dans le choix des sujets (animaux, humains) et à la pointe de la technologie  dans le traitement, les sculptures de Xavier Veilhan représentent des formes simplifiées, soient lisses, soient à angles vifs.

Rhinocéros rouge de Xavier Veilhan
à Beaubourg



   Xavier Veilhan déclare: " Il y a un an, lorsque Laurent Le Bon et Jean-Jacques Aillagon m’ont invité à succéder à Jeff Koons, je ne savais pas à quel point Versailles allait envahir ma vie : cette exposition est une occasion formidable de présenter mon travail à grande échelle, de par sa taille et le public concerné. Il faut se confronter aux désirs mis en forme par nos ancêtres, montrer comment nos propres désirs peuvent les prolonger et les compléter, sans innocence, mais avec la fraîcheur des ambitieux. Déployée principalement à l’extérieur du château sur un axe Est Ouest, ma proposition est composée d’un ensemble d’oeuvres produites pour l’occasion formant un pointillé contemporain qui partage en deux le domaine magistralement dessiné par Le Nôtre. L’art est un outil de vision au travers duquel il faut regarder pour comprendre notre passé, notre présent et notre futur." 1


Extrait du dossier de presse:
   Comment s’insérer dans un ensemble architectural et paysager aussi symbolique que celui de Versailles ? Xavier Veilhan en a fait une œuvre-exposition offerte à tous et principalement installée dans les espaces de circulation du château et du parc. Car en bon artiste attaché aux perspectives et aux systèmes de construction des représentations, Xavier Veilhan s’est permis de mettre en scène un nouveau tableau dans l’écrin parfait de Louis XIV, une trajectoire fluide et dynamique concentrée sur les rapports d’échelles, les équilibres et les points d’observation. Ces chapitres d’un seul et même ouvrage, s’enchaînent au cours d’une promenade scénographiée, nourrie du génie des lieux et des bons génies qui peuplent la mémoire de Xavier Veilhan.



Veilhan Versailles
13 Septembre - 13 Décembre 2009


Liens sur ce blog:
Veilhan: les architectes dominent le parterre d'eau à Versailles
Xavier Veilhan, un carosse violet immobilisé en pleine course à Versailles
Xavier Veilhan
Jeff Koons à Versailles, démesure et ironie


Palagret


1- in dossier de presse

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires