24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 23:07


   Autour du Carré Baudoin où se tient une exposition de Jérôme Mesnager, Nemo et Mosko et associés, on trouve de nombreux pochoirs récents.



Guépard à demi-caché par les cartons, pochoir de Mosko et associés

 
  Souvent réalisés dans les  recoins des murs ou des ruelles, les pochoirs cohabitent avec les encombrants et les ordures. Les animaux sauvages de Mosko et l'homme blanc de Mesnager sont presque aussi bien cachés par tout ce bric-à-brac abandonné au pied des murs que par les hautes herbes de la savane.




singe au miroir et rhinocéros, pochoirs de Mosko et associés

    Ces rebuts accumulés pourrait-ils être des offrandes aux animaux d'une terre lointaine? Même pas, il ne s'agit ici que d'indifférence. Comme partout ailleurs à Paris, à quelques jours du ramassage mensuel des encombrants, les recoins deviennent des dépotoirs et, ici à Ménilmontant, les habitants déposent leurs ordures là où ils en ont l'habitude, sans se soucier des fresques peintes sur les murs.



Girafe, papillons et homme blanc entourés de rebuts
pochoirs de Mosko et associés et de Mesnager


        Les animaux peints représentent la vie libre et sauvage. Le dépôt d'ordures sur la voie publique est-il une manière de clamer sa liberté et le refus d'une vie trop encadrée?



Girafe, papillon et homme blanc entourés de rebuts
pochoirs de Mosko et associés et de Mesnager

    La poésie naïve des pochoirs est de peu de poids face à la nécessité de se débarasser des vieux matelas et des meubles cassés sans s'embêter à aller à la décharge.



rhinocéros, pochoir de Mosko et associés

   Dans les rues alentour du vingtième arrondissement, d'autres pochoirs sont préservés, perchés trop haut ou à des endroits peu propices à l'entassement des rebuts.

Palagret
Photos prises le 14 juillet 2009
rue du Retrait à Paris


--------------

Dossier de presse de l'
exposition Art urbain:

Du 15 mai au 29 août 2009, la mairie du 20e consacre au pavillon Carré de Baudouin une exposition à trois artistes majeurs de l’art urbain : Mesnager, Mosko et associés, Nemo, ainsi qu’au photographe Gérard Faure, leur complice de toujours. L’entrée est gratuite.

Depuis presque trente ans, le corps blanc de Jérôme Mesnager, l’homme à l’imperméable noir de Nemo, le bestiaire des Mosko’s courent sur les murs du 20e arrondissement, leur terrain de prédilection. En investissant la rue de leurs peintures et pochoirs, ils ont transformé la ville en espace de rêverie et de surprise, étendant leur renommée au-delà de leur territoire de création parisien.



L’exposition Art urbain – Mesnager, Mosko et associés, Nemo et Gérard Faure, photographe rassemble :

  • - trois œuvres de grande dimension spécialement réalisées pour l’exposition,
  • - des œuvres récentes des artistes,
  • - des photographies de Gérard Faure, leur complice de toujours,
  • - des films présentant le travail des artistes, projetés dans l'auditorium du pavillon Carré de Baudouin:

 

La vie est belle de Tristan Duhamel, 2004 (4min)
Nemo de Belleville de Najib Dhoum et Allan Wisniewski, Marjane Production, 1998 (26min)
Peignez la girafe de Milena Donato, 2004 (7min)
Albedo de Bruno Fabresse, Hors Piste Production, 1998 (10min)
L'éléphant de l'Ermitage de Gérard Faure, 2002 (7min)
Au pied du mur de Clara Rosenfeld, 2009 (5min20)

 

 


Exposition Art urbain

du 15 Mai 2009 au 29 Août 2009
Entrée libre - Du mardi au samedi de 11h à 18h
Pavillon Carré de Baudoin, 119-121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris
01.58.53.55.42


 

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires