14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 11:55


   Tel un origami de métal plié, le carrosse de Xavier Veilhan tiré par six chevaux est un écho du passé, revisité par la technique 3D.  Hyper-technologie et tradition s'y mêlent. Evocation ludique du Grand Siècle de Louis XIV, ce carrosse incarne aussi la vitesse et la puissance. Il reprend les pans coupés et les angles aigus des tableaux futuristes célébrant la modernité au début du vingtième siècle.



Carrosse de Xavier Veilhan à Versailles
Tôle d'acier soudée, peinture acrylique


  Le carrosse immobile, figé dans sa course, évoque aussi la fuite à Varennes, un épisode peu glorieux de la royauté où Louis XVI et sa famille essayaient de fuir la France et les révolutionnaires. C'est un carrosse sans cocher, un vaisseau fantôme, qui se précipite vers l'inconnu, sans répit.

   Le violet couleur flashy très mode est la couleur du deuil royal et Versailles est le prestigieux tombeau de l'esprit des Rois.



Carrosse de Xavier Veilhan à Versailles
Tôle d'acier soudée, peinture acrylique



   Avec un scanner, Xavier Veilhan analyse un modèle en trois dimensions. Le fichier numérique obtenu, le plasticien reproduit les facettes correspondantes aux pixels de la modélisation sur ordinateur. La sculpture renvoie aux animations virtuelles en 3D des jeux vidéo au dessin anguleux imparfait.



 
Carrosse de Xavier Veilhan à Versailles
Tôle d'acier soudée, peinture acrylique
longueur de 15 mètres, poids de trois tonnes



Xavier Veilhan déclarait: " Il y a un an, lorsque Laurent Le Bon et Jean-Jacques Aillagon m’ont invité à succéder à Jeff Koons, je ne savais pas à quel point Versailles allait envahir ma vie : cette exposition est une occasion formidable de présenter mon travail à grande échelle, de par sa taille et le public concerné. Il faut se confronter aux désirs mis en forme par nos ancêtres, montrer comment nos propres désirs peuvent les prolonger et les compléter, sans innocence, mais avec la fraîcheur des ambitieux. Déployée principalement à l’extérieur du château sur un axe Est Ouest, ma proposition est composée d’un ensemble d’oeuvres produites pour l’occasion formant un pointillé contemporain qui partage en deux le domaine magistralement dessiné par Le Nôtre. L’art est un outil de vision au travers duquel il faut regarder pour comprendre notre passé, notre présent et notre futur." 1



Carrosse de Xavier Veilhan à Versailles
Tôle d'acier soudée, peinture acrylique


    Les chevaux lancés au galop sur les pavés de la cour d'honneur se détachent sur les façades classiques du château et l'or des grilles se marie à merveille avec le violet, mieux que Balloon Flower yellow, la fleur jaune de Jeff Koons exposée ici il y a un an. Xavier Veilhan créera sans doute moins de scandale que le plasticien américain. La majorité des oeuvres exposées le sont dans les jardins et non dans les appartements royaux. Comme l'année dernière avec les oeuvres de Jeff Koons, les touristes se prennent en photo devant les oeuvres. Au contraire des sculptures de Jeff Koons protégées par des pans de plexiglas, les sculptures de Veilhan sont faciles à atteindre. Les enfants tentent de grimper sur le carrosse violet au risque de l'abîmer. La différence est mince entre l'art contemporain et le divertissement.


 

Carrosse de Xavier Veilhan à Versailles
Tôle d'acier soudée, peinture acrylique


     La réflexion sur l'espace de Xavier Veilhan ne trouble guère les visiteurs. En arrivant au chateau de Versailles, ils voient d'abord la monumentale statue équestre de Louis XIV puis le carrosse pop. Derrière la deuxième grille dorée gît Youri Gagarine (fonderie d'aluminium, résine, peinture polyuréthane) dans son costume d'astronaute argenté à côté de son casque et d'un éclat de diamant violet arraché à son corps. Une horizontalité balancée par la verticalité des Architectes, disposés autour du Parterre d'eau, et celle du Jet d'eau jaillissant à cent mètres au-dessus du Grand Canal.



Lacaton et Vassal
Les Architectes de Xavier Veilhan à Versailles


    L'exposition "Veilhan Versailles" présente une quinzaine d'oeuvres. Le carrosse, la première et la plus emblématique, est une commande publique du ministère de la Culture et de la Communication. Il sera sans doute exposé à Metz, à l'antenne du centre Pompidou.


 

 

Liens sur ce blog:

Xavier Veilhan: les Architectes dominent le parterre d'eau à Versailles

Xavier Veilhan à Versailles: la Lune et le Jet d'eau

L'art contemporain face à l'art classique sur ce blog:

Versailles: Jeff Koons et le Roi-Soleil, démesure et ironie


Murakami à Versailles: Flower Matango à la Galerie des Glaces

 

Bernar Venet à Versailles, une sculpture telle une colossale couronne de laurier 


Louvre: Kosuth, néons, confusion et désorientation


Louvre: Yan Pei-Ming, les larmes de Monna Lisa

 

Louvre: Ruines et reconstructions, Makom de Michal Rovner

 

Château de Fontainebleau: Daniel Firman, un éléphant équilibriste

 

Patrimoine et art contemporain à Versailles: esprit de sérieux et dérision avec Koons, Murakami, Vasconcelos, etc

 



 


"Veilhan Versailles"
Du 13 septembre au 1er décembre 2009
Château de Versailles, dans la cour d’Honneur, la cour Royale, les escaliers Gabriel et de la Reine, et les jardins.
Accès à l’exposition par la cour d’Honneur du château de Versailles
01 30 83 78 00






Palagret
Texte et photos
septembre 2009

cc.gif


1- in dossier de presse


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires