24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 23:54



LES FIGURINES MAGIQUES DE LA FORÊT AMAZONIENNE


 

    Camille Octonel, ethnologue, a collecté de nombreuses figurines magiques lors de sa dernière  expédition en forêt amazonienne, au printemps 2003. Ces figurines représentent principalement des animaux de la forêt pluviale: anaconda, toucan, jaguar, tortue, iguane ou mygale. S'y mêlent aussi des animaux plus exotiques ou mythiques, des objets de la vie quotidiennes et même des représentations d'avions.

                deux figurines magiques en forme de cochon et de souris. Amazonie.

    Dès le dix-septième siècle, l'existence de ces figurines est attestée par le Père missionnaire Francisco Silva dos Santos, dans son journal de voyage 1. Le prêtre décrit des objets tenant dans la main, faits de sève d'hévéa (hevea brasiliensis) et colorés avec des pigments naturels. Les indiens de la forêt pluviale, uniquement les hommes, modèlent ces objets magiques. Le style est naïf. Lors de rites équinoxiaux, ils les offrent aux puissances invisibles de la forêt afin qu'elles les protègent et leur permettent de vivre près d'elles.

Figurine magique en Amazonie: un avion

     Au dix-neuvième siècle, les seringueiros en fabriquent à leur tour, comme jouets ou comme amulette. Les missionnaires s'opposèrent à leur diffusion dans la population métisse mais sans grand succès puisqu'on les retrouve encore de nos jours, aussi bien chez les indiens de la forêt que chez les citadins.

                                                Figurine magique d'Amazonie: papillon


    Aujourd'hui, ces figurines magiques aux couleurs éclatantes sont assez communes dans les villages de l'état de l'Amazonas, au Brésil. C'est près de Humaita (à 950 kilomètres de Manaus) qu'on en trouve le plus.
  Vendues quelques centavos sur les petits marchés locaux, on voit partout ces figurines, accrochées aux vérandas, posées sur des murets ou dans les maisons. Elles sont parfois associées à des objets quotidiens hors d'usage. Peut-être pour remercier les esprits de leur générosité.

Figurine magique d'Amazonie: tortue

Beaucoup d'amazoniens autour d'Humaita croient au pouvoir magique de ces figurines et ils les portent sous leur chemise. Elles les protègent du mauvais sort, les guérissent de la fièvre du fleuve et leur assurent la prospérité. Dans les églises rurales, les femmes stériles déposent ces ex-voto aux pieds de la Vierge

 
    Figurine magique d'Amazonie: girafe

 

 Les figurines les plus rares et les plus recherchées par les ethnologues sont hors des villages. Pour les atteindre, Camille Octonel et son guide Cabo Norte ont remonté la rivière Madeirinha en pirogue. Pagayant au milieu des ipagos (forêts inondées), ils ont inventorié une centaine de petits autels, installés au pied d'un figuier étrangleur ou d'un noyer géant. Au petit matin, quand la forêt fume encore d'humidité, on entrevoit des taches colorées à travers la brume. En s'approchant, on découvre un autel de branchage effondré recouvrant à demi des figurines magiques. Elles se dégradent lentement: les formes se diluent mais les pigments, très résistants à la chaleur et à l'humidité, sont toujours aussi vifs. Les autels abandonnés sont souvent le repère de serpents ou de mygales et s'en approcher est dangereux. Les figurines sont très fragiles; une fois récupérées avec mille précautions, elles sont soigneusement emballées pour être envoyées à un laboratoire parisien qui les analysera et les datera.



 

Les méandres de l'Amazone. Photo: leoffreitas

 

Cabo Norte, le guide indien de l'expédition, étudie à l'université de Manaus les rites et croyances des Indiens d'Amazonie. Il a une grande collection de figurines magiques, héritées de son grand-père seringueiro. Il en a offert à Camille de très anciennes. Différentes de celles des marchés, elles semblent plus rudes, énigmatiques.


                                                                            Figurine magique d'Amazonie: ourson

 


    Camille Octonel travaille à une monographie sur les figurines magiques de la forêt amazonienne qui sera bientôt publiée dans le « Journal of Contemporary Ethnography ».

En 2008, l'ethnologue espère présenter ses découvertes au Field Museum de Chicago. Elle envisageait après de confier sa collection au Musée de l'Homme de Paris, mais celui-ci étant en pleine mutation, elle a choisi le Museu Amazônico de Manaus. Que ces figurines magiques retrouvent leur terre d'origine!

    En attendant, on peut voir plusieurs figurines magiques dans le cabinet de curiosités d'Aristide Sauveterre. 

 

                                            source                                                                

 

Camille Octonel prépare une nouvelle expédition en Amazonie pour 2009-2010. Ni les dangers de la forêt, où rôde le jaguar, la mygale et les fourmis géantes, ni la chaleur suffocante, et encore moins les difficultés administratives ne la découragent. Elle milite aussi contre la déforestation massive qui menace le Brésil. Pour fournir un carburant propre (l'éthanol) aux Etats-Unis, la destruction de la forêt primaire s'accélère, faisant place à d'immenses plantations.


 

Ancienne carte des Amériques



1- Fragments des tomes 3, 7 et 9 du journal de
Francisco Silva dos Santos. Manuscrits reliés en peau d'iguane, dans la collection d'Aristide Sauveterre. Il ne semble pas que le journal ait été publié.



 Texte et photos: Catherine-Alice Palagret
novembre 2006




Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Ethnologie
commenter cet article

commentaires