15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 23:14

 

 

   Ahaé est un vieux monsieur coréen milliardaire qui peut se permettre de louer l'Orangerie de Versailles pendant deux mois pour y exposer plus de 220 photos de nature. De l'aube au coucher du soleil, saison après saison, Ahaé photographie la nature qui vit devant sa fenêtre. 

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 7Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles

 

 

 

 

   Sous les magnifiques voûtes de 13 mètres de haut de l'Orangerie, dans une scénographie de Guy Oliver, se déploient sétaires vertes, loriots de Chine, bulbuls à oreillons bruns, bergeronnettes des ruisseaux, pies bleues, chevreuils des marais, arbres, lever et coucher de soleil, nuages et reflets dans l'eau.

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 11Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles

 

 

 

 

   “Cette exposition est un avertissement silencieux à propos du réchauffement climatique et de notre mentalité" déclare Keith Yoo, le fils d'Ahaé et le commissaire de l'exposition. En effet, sous l'oeil attentif d'Ahaé, la nature change et les saisons ne sont plus comme elles étaient.

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 2Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles

 

 



    Ahaé possède une quarantaine d'appareils photos et d'objectifs de haute technologie. Il travaille sans lumière artificielle, sans pied et sans manipulation photo-shop sur ordinateur. Ce sont des photos naturalistes, réalisées avec obstination et même obsession.

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie automneFenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles

 

 

 

   La plus grande photo de l'exposition, 5 mètres x 12,5, "Vaguelettes sur l’étang" (Gold Plates) est aussi la plus grande photographie numérique jamais exposée.


 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 0Gold plates, Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles


 

 

   "En quatre années de travail, Ahae n’a réussi à capturer ce moment qu’une seule fois. Il nous prouve qu’il s’agit d’être patient pour déceler dans la nature des trésors cachés", déclare Keith Yoo.

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 5La faune, Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé à l'Orangerie de Versailles

 

 

 

 

   Les photos sont classées par thème: les oiseaux, les animaux, l'eau, les nuages. Les photos sont belles, charmantes, mais la profusion d'oeuvre est un peu étouffante et si Ahaé est un excellent photographe, il n'est peut-être pas un grand photographe. Il a le temps et les moyens de faire plus de deux millions de clichés, d'exposer à ses frais dans des lieux prestigieux (le jardin des Tuileries, Versailles, Moscou, Prague, Kew gardens à Londres, Florence et Venise, Grand central terminal à New-York) et de distribuer des cartes de visite illustrées. Les expositions sont toujours gratuites mais les visiteurs n'hésitent pas à acheter des posters, des catalogues ou des tirages de ses photos très séduisantes. 

 

 

 

 

Ahae Versailles Orangerie 3Fenêtre sur l’extraordinaire, exposition photographique d'Ahaé.

Au fond statue équestre de Louis XIV du Bernin. à l'Orangerie de Versailles

 

 

 

      Cette nature sauvage captée par Ahaé est un écho ironique aux parterres policés dessinés par Le Nôtre dont on fête le 400è anniversaire de naissance. Les jardins à la française de Versailles avec leurs entrelacs de buis, leurs ifs taillés et leurs allées rectilignes illustrent une nature domestiquée par la géométrie, une nature asservie au caprice du roi. Au contraire, le bois et l'étang d'Ahaé ne se plient à la volonté d'aucun jardinier.


 

 

Versailles-Orangerie-parterre.jpgLa dentelle de buis et les ifs taillés du parterre de l'Orangerie de Versailles

 


 

    L'exposition de Ahaé,  "Fenêtre sur l’extraordinaire", est une occasion unique de visiter l'Orangerie de Versailles, un bâtiment rarement ouvert au public car il a gardé sa vocation première: protéger les orangers et les citronniers pendant l'hiver. Parfois on y donne des bals, on y voit des défilés de haute-couture (Christian Dior en 2007) et des évènements privés très sélects qui ne concernent pas le petit peuple. S'y trouvent deux importantes sculptures du XVIIè siècle: la statue équestre du roi-soleil de Bernini et "l'enlèvement de Proserpine" de François Girardon.

 

 

 

 

 

 

 

"Fenêtre sur l’extraordinaire", photographies de Ahaé.

Orangerie du château de Versailles, allée de la Dormeuse

 Du 25 juin au 9 septembre 2013. 

Tous les jours, de 10h à 18h sauf du 6 au 8 juillet et du 4 au 6 août 2013.

accès gratuit le lundi, mercredi, jeudi et vendredi

payant les jours de Jardins musicaux et de Grandes Eaux le mardi, samedi et dimanche.

 

 

 

 

Lien sur ce blog:

Ahae, "de ma fenêtre" un univers frémissant et paisible aux Tuileries

Le photographe milliardaire Ahae est un escroc recherché par le FBI

 

 

 

 

 

Palagret

photographie naturaliste

août 2013

 

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Photographie
commenter cet article

commentaires