16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 04:05

 

   Anne et Patrick Poirier sont des archéologues pleins d'invention. Dans une clairière, ils érigent des stèles de marbre blanc gravées d'inscriptions mystérieuses ( la porte étroite, vers le coeur, vous ne verrez rien). Au centre de cette chapelle à ciel ouvert, un cerveau, de marbre lui aussi, est posé sur le sol herbeux. Un peu plus loin, un gigantesque fragment d'oeil en marbre est à moitié caché dans le sous-bois du château de Chaumont sur Loire.

 

 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairièr-copie-3« Capella dans la clairière », oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

 

     Le marbre est un matériau imputrescible qui traverse les siècles, il réjouit les archéologues qui déchiffrent avec passion la moindre trace écrite évoquant une civilisation perdue. Ici sur Capella, les Poirier inscrivent des mots, à l'extérieur et à l'intérieur de la pierre, bien proprement gravés. Les lettres ne sont pas rongées par les intempéries et le long travail des siècles. De plus, les mots sont en français et non en latin, en grec ou en araméen. L'illusion archéologique se révèle ainsi elle-même; le trompe-l'oeil est un clin d'oeil.


 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairière franchifranchie, " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

  Les ruines de Chaumont n'en sont pas, elles sont fictives, comme toutes les oeuvres d'Anne et Patrick Poirier qui travaillent sur l'oubli, la mémoire et la mythologie. Les sentences de Capella sont assez obscures ("si vous restez ainsi spectateurs ébahis de l'apparence"), comme tirées d'un livre ésotérique, d'un vieux grimoire, un peu comme les inscriptions de néons de Joseph Kosuth sur les murs du Louvre.

 

 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairière oubli COubli, " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

   Pour accompagner « Capella dans la clairière »ruine factice venue d'une cité imaginaire, Anne et Patrick Poirier élaborent un récit de découverte: 

 

" Au cours de leurs lectures, l’attention des archéologues avait été attirée par un site du parc éloigné du château sur lequel ils concentrèrent leur recherche: une petite clairière au milieu de tilleuls sauvages dans une zone semi abandonnée du domaine. Il est vrai que l’on pouvait distinguer, en pénétrant dans le taillis informe, de grands fragments de pierre blanche tombés au sol comme écartelés, effondrés selon un dessin précis."

 

 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairière rien Ch"Mais non vous ne verrez rien", " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

 

   "Cela correspondait à l’allusion qui était faite dans les archives sur la présence d’un petit édifice (chapelle ? oratoire ? ermitage ?) jusqu’alors introuvable. Des travaux de terrassement furent entrepris malgré l’hiver rigoureux et brumeux de 2010, et 8 grandes stèles hautes de 3 mètres sur 1 mètre 40 de large et épaisses de 20 cm furent dégagées de la terre et du lierre qui les dissimulaient presque entièrement. On pouvait lire, sur la face nettoyée et visible, une série de mots qui bout à bout semblaient former une phrase."


 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairière passionPassion, " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

 

   "Ils découvrirent également au centre de ces vestiges un grand cerveau de pierre recouvert d’une fine couche d’or. Les archéologues décidèrent de redresser les stèles à la verticale d’après leur position d’effondrement, ce qui donna une sorte de petite construction (fabrique) désignée dans les textes sous le nom de CAPELLA."

 

 

 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairièr-copie-1Cerveau de marbre, " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

    Si "Capella dans la clairière" d'Anne et Patrick Poirier reste assez longtemps dans le parc de Chaumont, le marbre veiné se couvrira de lichen, les lettres s'effaceront peu à petit, les dalles se casseront, tomberont au sol et seront peu à peu enfouies sous la terre. L'oeuvre sera oubliée et, dans des siècles, les archéologues du futur redécouvriront alors une vraie ruine, les vestiges d'une oeuvre aujourd'hui contemporaine.

 

 


 

Anne et Patrick Poirier Capella dans la clairière ChaumonOubli, observation, " Capella dans la clairière ", oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, 2010

Parc du château de Chaumont sur Loire

 

 

 

   La fausse archéologie est un des thèmes de l'art contemporain: ArmanMark DionJeremy Deller, Laurent Grasso etc .


 

 

Liens sur ce blog:

 

Palagret
novembre 2013
art et illusion

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du futur
commenter cet article

commentaires