18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 17:34

 

Une disparition annoncée

 

   Liu Bolin est un artiste caméléon qui se confond avec le décor. Planté devant un temple chinois, une étagère de panda ou un mur de briques, il devient lion, peluche ou terre, invisible grâce à la peinture apposée sur son corps par ses assistants. La série de performances de camouflage "Hide in the city" débute en Chine en 2005. Liu Bolin exprime ainsi son sentiment d'être quantité négligeable après que les autorités chinoises aient rasé son atelier dans le quartier artistique de Suo Jia Cun.

 

« C'est à ce moment-là qu'est né en moi le concept de disparition de l'individu. »

 

 

 

 Liu Bolin Hide in the City pandasLiu Bolin Panda, Hiding in the city, 2011, détail

 

 

 

 

   L'illusion créé par Liu Bolin est troublante, presque parfaite. Ce sont souvent les pieds ou le visage qui révèlent en premier le trompe-l'oeil. Comme dans un jeu, il faut trouver le bonhomme. Mais Liu Bolin, yeux clos et visage sévère, ne plaisante pas, il nous parle de la place de l'homme dans la société, homme souvent invisible, écrasé.

 

 

 

 

Liu Bolin Hide in the city sleeping lionLiu Bolin sleeping lion, Hiding in the city, 2012, détail

 

 

 

 

         En 2011, Liu Bolin flirte avec la publicité en réalisant "Lost in fashion" à la demande du magazine américain Harper's Bazaar. Cette fois ci, ce n'est pas lui qui disparaît dans le décor mais de grands couturiers: Jean Paul Gaultier, Angela Missoni, Alber Elbaz de Lanvin et  Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli de Valentino. Des stars de la mode deviennent invisibles, avalées par leurs créations. Ces oeuvres sont nettement plus ludiques et ne parlent plus du rapport de domination entre l'individu et le pouvoir, économique ou politique.

 

 

 

 

 

Liu Bolin Lost in fashion Jean-Paul GaultierLiu Bolin Jean-Paul Gaultier, Lost in fashion, 2011

 

 

 

          Liu Bolin admet que ces photos de mode sont peut-être plus commerciales mais, pour lui, elles traitent du rapport de l'individu à son travail. Comme pour les vendeurs de galettes photographiés en Chine, la personnalité des couturiers se confond avec leur travail. Ils sont leur travail. 

 

 

 

 

 

 

Liu Bolin Lost in fashion MissoniLiu Bolin Missoni, Lost in fashion, 2011

 

 

 

 

   Liu Bolin participe même à des publicités. Pour Société Générale il se camoufle devant l'énorme coffre de la banque. Pour Ford Fusion, il supervise le camouflage de voitures d'autres marques afin que seule la Ford Fusion soit visible quand elle roule dans la rue du tournage. C'est la concurrence automobile qui fusionne avec le décor et devient invisible. 

 

 

 

 

 

Liu Bolin Société Générale 3Liu Bolin camouflé devant le coffre géant de la Société Générale, 2011

 

 

 

 

 

    Le spot publicitaire Sprite s'inspire des camouflages de Liu Bolin. Il est très réussi. Dans une ville presque déserte, des hommes et des femmes immobiles sont camouflés dans le décor grâce au body-painting. Soudain un jeune homme ouvre une bouteille de Sprite, enlève ses vêtements peints en trompe l'oeil et peu à peu, attirée par le soda magique, toute le ville s'anime. Le spot Sprite réalisé par Peter Thwaites est assez proche de celui de Carte Noire où deux mannequins de vitrine s'animent en humant une tasse de café. Ils sortent de leur vitrine et se rejoignent plein de désir. Le spot français est nettement moins chaste que l'américain.

 

 

 

 

Liu Bolin SpriteImage du spot Tv Sprite inspiré des camouflages de Liu Bolin, 2012

 

 

 

Liu Bolin Sprite 2 Image du spot Tv Sprite inspiré des camouflages de Liu Bolin, 2012

 

 

 

 

   Liu Bolin est aujourd'hui un plasticien reconnu internationalement. Il intervient dans des lieux symboliques comme la Grande Muraille de Chine, Ground Zero ou Wall Street à New-York. Forme de street-art éphémère, ses performances de statue vivante demandent de longues heures de pose et des litres de peinture. Seules restent les photos qu'il vend dans les galeries. 

 

 

 

 

 

 spot tv Sprite, camouflage inspiré de Liu Bolin

 

 

 

 

 

 

Liu Bolin

Galerie Paris Beijing

Du 10 janvier au 9 mars 2013

54 rue du Vertbois, Paris 3è

 

 

 

 

Liens sur ce blog:

* Liu Bolin chez Guerlain, roses et parfum

Liu Bolin le plasticien caméléon se dissimule au milieu des armes

Liu Bolin, performance caméléon à ArtParis, video

Carte Noire, quand les mannequins s'animent

 

 

 

Le making-of de la photo Société Générale

Le making-of du spot Ford Fusion

 

 

 

Oeuvres de Liu Bolin

 

 


Palagret

art contemporain et publicité

février 2013

 

 

 

source:

Harper's Bazaar

exposition Paris Beijing

 

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans ART ET PUBLICITE
commenter cet article

commentaires

Mécénat artistique Société Générale 06/03/2013 12:40


Open space : espace de travail ouvert dans nos locaux à la Défense.

Mécénat Artistique Socuété Générale 21/02/2013 10:35


Bonjour,


 


Votre article est très intéressant mais il nous faut rectifier une information : Liu Bolin n’a pas réalisé de
publicité pour Société Générale.


La photographie et la vidéo de Liu Bolin que vous publiez ont été réalisées devant la porte de la salle des coffres de
l’Agence Centrale historique de Société Générale à la demande de l’artiste dans le cadre de sa série « Hiding in the City - Paris ». Cette performance a été filmée à des fins documentaires.


Une seconde photographie a été réalisée à l’intérieur de la salle des coffres. Nous avons également mis à disposition de
l’artiste un "open space" au siège de Société Générale à La Défense.


http://www.galerieparisbeijing.com/artists/liubolin/works/hiding_in_the_city_paris/


 


 


Plus d’informations sur notre site :


http://www.collectionsocietegenerale.com/fr/artiste/6442-liu_bolin_.html


http://youtu.be/UyCclbh2YgY


 


 


Bien cordialement,


 


Le mécénat artistique Société Générale


Facebook : Collection Société Générale


Twitter : @Collection_SG

Catherine-Alice Palagret 01/03/2013 12:59



Merci de cette précision. Qu'ntendez vous par open space?