29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 11:31


    Roy Lichtenstein, l'artiste pop s'inspirait de la bande-dessinée, la publicité le copie, libre circulation des idées et des formes. La marque Lacoste reprend l'iconographie de l'artiste américain: gros trait noirs, simplicité des formes, expressions stéréotypées et exagération de la trame d'imprimerie.


Lichtenstein Lacoste publicité 1988
Publicité Lacoste inspirée par le pop-art de Roy Lichtenstein


    Chez Lichtenstein les personnages cadrés en gros plans profèrent souvent de réjouissantes phrases mélodramatiques comme "Ca m'est égal, je préfère me noyer qu'appelez Brad à l'aide!" (Drowning girl, 1963). Dans la vitrine publicitaire Lacoste, le jeune homme se contente d'un sobre "Lacoste", beaucoup moins drôle.



Lichtenstein Lacoste vitrine 1514
Vitrine Lacoste inspirée par le pop-art de Roy Lichtenstein


Lichtenstein Lacoste publicité 1991
Publicité Lacoste inspirée par le pop-art de Roy Lichtenstein


 

   Les vêtements de la nouvelle collection reprennent les couleurs franches du pop-art avec des T-shirts décorés d'onomatopées venus de la BD. Le célèbre crocodile, incarnation de la marque Lacoste, participe lui aussi à la campagne pop-art: il ouvre la gueule sur un point d'interrogation.



Lichtenstein Lacoste publicité 1990
  Publicité Lacoste inspirée par le pop-art de Roy Lichtenstein



Lichtenstein Lacoste publicité 1992
Publicité Lacoste inspirée par le pop-art de Roy Lichtenstein





Liens sur ce blog:
Art et publicité: Roy Lichtenstein vend des lunettes

Art et publicité: les fines bulles de Perrier et le pop-art de Roy Lichtenstein


Palagret
mars 2010
art et publicité

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires