24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 05:56

  
    Les immeubles en travaux drapés de bâches blanches, ficelés, ressemblent à d'énormes paquets cadeaux ou à des installations inspirées de Christo.
   

bâche travaux blanche 1bâches de travaux blanches


    Ces bandes de tissus ou de plastique cousues, parfois percées de trous, dissimulent des échafaudages disgracieux. Là, cachés au regard des passants, les ouvriers rénovent les façades. Que voient-ils de la rue derrière ce voile blanc? L'enveloppe est-elle microperforée, leur permettant de jetter un coup d'oeil sur les cohortes de fourmis humaines qui s'affairent tout en bas sur le trottoir?

bâche travaux blanche 4bâches de travaux blanches



bâche travaux blanche 5bâches de travaux blanches



bâche travaux blanche Saint-SulpiceEglise Saint-Sulpice emballée
bâches de travaux blanches



   La blancheur, le vide des bâches sont une oasis de tranquilité dans une ville saturée de publicité où le regard est souvent agressé par des affiches géantes accrochées sur plusieurs étages, polluant le paysage urbain. Les affiches vides du métro qui ponctuent toujours les quais sont elles aussi aussi très reposantes.



afffiche géante Galeries L bâche travaux blanche 1337Affiche géante sur le magasin des Galeries Lafayette
et façade en réfection bâchée de blanc



Liens sur ce blog:

Encore des bâches publicitaires géantes sur les monuments classés: Volvo et Ralph Lauren à l'Opéra


Publicités géantes sur les murs aveugles de Passy,I


Publicités géantes sur les murs aveugles de Passy, autres photos


Publicités murales géantes sur les murs aveugles de Passy, III


La bâche publicitaire géante sur le Grand Palais, monument classé


Paris: un nouveau Règlement Local de Publicité, l'invasion publicitaire enfin contenue?


Palagret
Texte et photos
archéologie du quotidien
janvier 2010

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires

November 26/11/2015 13:30

Contexte : Le 3 septembre 2015, le ministère de l’Ecologie a présenté un projet de décret, piloté par le ministère de l'Économie, (mais probablement poussé par des lobbies publicitaires ?), visant notamment à autoriser l’installation de panneaux publicitaires scellés au sol de grand format dans des communes où ils étaient interdits depuis toujours par le code de l’environnement (article 2).
Ce projet de décret étendrait aux zones périphériques des villes de plus de 10 000 habitants l'autorisation des panneaux scellés au sol. Cette autorisation était jusque maintenant (en dehors des unités urbaines de plus de 100 000 habitants dans lesquelles cette autorisation est accordée depuis longtemps, et pour lesquelles cette nouvelle réglementation ne change rien) limitée à la ville-centre de plus de 10 000 habitants.