5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 12:57

 

  Les affiches de Ben pour la campagne publicitaire de Logis se prêtent, par leur bonne humeur forcée, à toutes les plaisanteries. Voir s'étaler en grand des injonctions de bonheur ne réjouit pas forcément le troupeau des voyageurs contraints et forcés qui ne se sent pas libre ici.

 

 

Ben afficheLogis Bonne Nouvelle"Je me sens libre ici", affiche signé Ben

campagne publicitaire Logis à la station Bonne Nouvelle

 

 

   Ainsi l'affiche de Ben "Je me sens libre ici" apposée à côté du nom de la station de métro Bonne Nouvelle fait dire à un voyageur "ça pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle!" en référence à un slogan de la poste. La citation témoigne du bon impact de la campagne postière mais aussi de l'esprit de dérision des "cibles publicitaires" qui n'aiment pas qu'on les prennent pour des idiots.

 

 

Ben affiche Logis calvaire"manger dormir respirer sourire, affiche signé Ben pour Logis

station "Filles du Calvaire"

 


   Un peu plus loin, la station "Filles du Calvaire" inspire une lycéenne et sa copine.

-"Manger, respirer, sourire!

- Dans le métro, tu parles d'un calvaire.

-"Et au logis hôtel avec les parents!"

 

 

Ben affiche Logis Ali"Je me sens libre ici", affiche signé Ben et taguée Ali: Ben Ali

campagne publicitaire Logis

 

 

    Une station plus loin, un commentaire silencieux plus sérieux. Un tag griffonné à côté de la signature de Ben la transforme en Ben Ali. Oui Ben Ali, président déchu de Tunisie, pouvait dire "Je me sens libre ici" mais lui et sa clique étaient bien les seuls.  


 

Ben afficheLogis tag"être chez soi ailleurs", affiche de Ben pour Logis et tag dans le métro

 


    Encore un tag sur l'affiche Logis "être chez soi ailleurs". Le nom de Ben est rayé et le gribouillis qui le remplace est illisible. On ne sait pas s'il s'agit d'un commentaire politique, ironique ou juste d'une signature.

      Dans le métro, sommes nous chez nous, sommes nous libres, avons nous envie de sourire? Par contraste, ces affiches font-elles rêver les voyageurs d'un ailleurs? Non, ils ricanent en lisant des affirmations si allègres. Quel mauvais esprit.

   Les publicitaires peuvent se consoler, les affiches sont vues et commentées, même négativement, c'est toujours de la publicité.

 


Liens sur ce blog:

 Art et publicité: Ben (Vautier), je me sens libre ici, affiches publicitaires de Logis  

Ben, suicide au fond de l'impasse: l'art, la vie, la mort

Ben, petites phrases: l'art me fait rire, c'est quoi l'idée?

Ben, petite phrase: la vérité sonne faux

Les maîtres du désordre, Ben: pas d'art sans désordre

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

mars 2011

 


 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires