11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 12:15

 

 "La nuit je marche, je vagabonde"

 

   Détroit, ville ravagée par la crise des sub-primes était le terrain d'exploration de Zoo Project (Bilal Berreni, 23 ans). Inconscient du danger, il errait au milieu des ruines de maisons, d'usines, de casernes de pompiers ou d'école. Quand il a été assassiné en juin 2013 dans la Tour Brewster- Douglass, un immeuble promis à la démolition, ses amis ne se sont pas inquiétés tout de suite de ne plus le voir. Bilal suivait son propre chemin et il a fallu 7 mois avant que la police identifie le cadavre sans papiers.

 

 

 

Zoo Project portraitPortrait de Bilal Berreni, alias Zoo Project

 


   Selon ses amis américains avec qui il partageait un loft de temps en temps à Detroit, Zoo Project était comme un chat. Il s'intéressait aux gens quand il le voulait puis s'en allait tranquillement. Il disparaissait pendant des jours ou des mois puis réapparaissait sans rien dire. Ses amis le surnommaient Billy the cat et il s'appelait ainsi dans ses écrits.


 

 

Detroit Brewster by Sean MarshallLes tours Brewster-Douglass en cours de démolition à Détroit

Le corps de Zoo Project a été retrouvé au sol. Soit il est tombé après avoir reçu une balle dans le visage, soit son meurtrier l'a poussé déclare la police de Détroit

 

 

 

    Zoo Project était fasciné par la décadence urbaine de Détroit. Il voyait une beauté tragique dans l'abandon et le délabrement des tours et des maisons pillées. Lui même récupérait parfois du bois dans la tour Brewster-Douglass, un Hlm (public Housing de 1938) abandonné. Avec ces matériaux, il s'était construit une cabane à l'intérieur du Griswold Loft qu'il partageait avec ses amis. Sur un morceau de tissu masquant la fenêtre il avait peint "Billy vision" (la vision de Billy).


 

 

Detroit maison abandonnée by sj careyMaisons abandonnées et pillées à Détroit après la crise des sub-primes

 

 

 

 En parlant de son travail de street-artist, Zoo Project disait:

« J'aime peindre de jour parce que les passants interviennent souvent : ils s'arrêtent, s'attroupent, m'interrogent. Des petites vieilles, des mômes, des mères de famille... Je suis à la recherche de ce dialogue. D'ailleurs, ça ne me dérange pas qu'on critique mes peintures, même violemment : au moins, il y a réaction. » 2  

 

 

 

 

zoo project street-art mainMain, détail d'une fresque de Zoo Project sur un immeuble condamné, Paris, août 2011

 

 

 

zoo project Belleville cochonCochon et homme transi sous une maison

fresque de Zoo Project sur un immeuble condamné à Belleville, Paris, août 2009  

 

 

 

   Zoo Project ne recherchait plus le dialogue avec les passants; il ne peignait plus de fresques sur les bâtiments en sursis et les palissades. Ses amis ne semblent pas connaître les chimères mutilées et les êtres étranges de Paris ni les silhouettes de Tunis ou d'Odessa. Le street-art ne l'intéressait plus. Bilal passait son temps à lire et à écrire. Certains de ses écrits ont été transmis au Detroit Free Press qui les ont traduits en anglais, ici retranscrits en français. 2

 

“Et j'aime tant la ville la nuit que la voir en plein soleil, aussi tendre et chaude, est comme si son voile d'étrangeté avait été enlevé.”

 

 

 

Detroit 2 by Thomas HawkUne usine abandonnée à Détroit


 

 

" A la fin c'est juste une question d'éclairage. Parfois mon regard plonge dans les artères quadrillées de la ville. Cette ville me surprend. C'est exactement l'opposé de ce que j'attends d'une ville. Ni rampante ni active."

 

 

 

Zoo Project street-art Ménilmontant"On apprend plus dans une nuit blanche que dans une année de sommeil. Belleville nights"

fresque de Zoo Project à Belleville, Paris, mars 2011


 

 

 

 

     La ville quadrillée a surpris et tué Bilal. Après de longues nuits blanches passées à errer dans les décombres et les ruines, Bilal Berreni est mort assassiné à Détroit. Il allait avoir 24 ans. L'enquête n'est pas close et le meurtrier du jeune homme sera peut-être un jour identifié.

 

    Sur les murs de Paris on peut voir des hommages à Zoo Project.


 

 

 

Zoo Project tags Street-art BellevilleFresque de Zoo Project peu à peu recouverte de tags et d'affiches sauvages

avant démolition, Belleville, Paris, août 2010

 

 

 

Liens sur ce blog:

 Zoo Project, le street-artist parisien est mort assassiné à Detroit

Zoo Project, l'exploitation de l'homme par l'homme, street-art

Zoo Project, l'homme réparé, l'homme désactivé, street-art

Zoo Project: street-art, démolition et rénovation à Paris

Street-art: les esclaves de Zoo Project au cinéma Louxor

Street-art: Bonom, Zoo Project, labyrinthe et minotaure

 

 

Autres oeuvres de Zoo Project sur Flickr


 

 

Zoo-Project-homme-be-lier-mutile--street-art.jpgHomme-bélier mutilé perdu à Paris

fresque de Zoo Project, mai 2010

 

 

 

Palagret

poésie des ruines

juillet 2014

 

 

source:

1- ITW de Zoo Project dans philum.info

2- Last days in Detroit, Detroit free press

 

 

Photos de Détroit en Creative Commons:

memoriesbymike

sj carey

sean marshall

 

Photos de Paris: Palagret en Creative Commons


 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art urbain: tag - pochoirs etc
commenter cet article

commentaires

Aa 07/06/2016 15:33

Ces 3 jeunes qui ont assasiné Bilal, ils ont étaient identifié à Detroit, RIP Bilal.