14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 04:22


    Les présentoirs des bouquinistes le long de la Seine sont en bien mauvais état. Pas entretenues, les boîtes fermées sont rongées d'humidité avec des charnières rouillées et des cadenas bricolés. L'abandon des présentoirs attire les tags et les déprédations.


Seine bouquiniste tagsBoîtes de bouquinistes en mauvais état, quai  rive gauche, Paris




Seine bouquiniste cadenas mauvais étatBoîtes de bouquinistes au bois rongé, quai rive gauche, Paris



   Beaucoup de boîtes ouvertes sont remplies de bimbeloterie, souvenirs bon marché fabriqués en Chine: Tour Eiffel, porte-clefs, sous-verre, gadgets, cartes postales. On trouve aussi des sacs, des colliers, de la brocante, tout un bric à brac qui n'a rien à voir avec la vocation première des bouquinistes qui est de vendre des livres anciens et des estampes.



Seine bouquiniste 3Où sont les livres anciens?
Boîte de bouquinistes, quai  rive gauche, Paris



   Devant cette dérive, la Mairie de Paris vient de réagir. Parmi les 235 bouquinistes qui gérent 940 boîtes des deux côté de la Seine, ceux qui ne suivent pas les règles ont le temps d'écouler leur stock, après ils devront se recentrer sur les livres anciens sinon leur autorisation pourrait leur être retirée. En Mars, une commission va choisir 20 nouveaux bouquinistes parmi 85 candidats.



Seine bouquiniste bric à bracOù sont les livres anciens?
Boîte de bouquinistes, quai  rive gauche, Paris


    Les gadgets de toutes sortes plaisent aux touristes et certains bouquinistes en vivent. D'autres préféreraient que les présentoirs verts retrouvent leur aspect traditionnel.


Seine bouquiniste 1Cartes postales et livres touristiques
Boîte de bouquiniste, quai  rive gauche devant le Louvre, Paris


Seine bouquiniste pochoir visageTags et pochoir
Boîte de bouquiniste, quai 
rive gauche à côté du Pont des Arts, Paris






Palagret
Photos prises en février 2009


cc.gif

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans LE VIEUX PARIS
commenter cet article

commentaires

wictoria 14/02/2010 13:40


Quel beau billet avec des photos prises sous le doleil que j'imagine dans l'air frigorifié...je me suis toujours demandé à qui appartenait ces coffrets, je sais maintenant, oui, je dis oui au
retour des vieux livres, des colifichets chinois, on ne trouve tant ailleurs, et même sans aller loin, sur le trottoir d'en face...ces petits choses du décor parisien pourraient bien me manquer
lorsque je serai loi, loin de la France, dans quelques mois, je te manquerai donc pas tes archeologies de Paris et d'ailleurs.