17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 17:50

 

 

    Au coeur des villes, il y a de plus en plus de boutiques abandonnées au volet de fer baissé. Les plus anciennes portent des traces de lettres peintes qui résistent aux intempéries. Sur cette modeste boutique de Pézénas on lit encore:

Cuirs

et crépins

clouterie

 

 

Crépin mur peint boutique fermée PézénasBoutique fermée au mur peint à Pézénas

 


 

 

    Crépin est un mot oublié. Il désigne les outils et les matériaux du cordonnier, à l'exception du cuir. C'est aussi le nom du sac qui contient tout l'attirail de l'artisan. Cette boutique était probablement un magasin de gros qui approvisionnait les cordonniers, les selliers, les bourreliers et les tapissiers des environs en outils et en clous.

 

    L'ancienne expression "Perdre tout son saint-crépin" signifie tout perdre. A ne pas confondre avec le saint-frusquin qui signifie tout ce que l'on possède. Saint-Frusquin lui n'est pas un saint.

 


 

Crépin mur peint boutique fermée Pézénas 8Boutique fermée au mur peint à Pézénas

 

 

 

  Saint-Crépin, patron des artisans du cuir, est un martyr du IIIè siècle.

Selon la légende, Crépin et Crépinien étaient chrétiens et cordonniers à Soissons. Ils fabriquaient des chaussures pour les pauvres, qu'ils ne faisaient pas payer, et pour les riches qui appréciaient leur travail.


 

Crépin cordonnierCrépin et Crépinien, cordonniers

gravure italienne du XVIIIè siècle

 


En 285, ils furent dénoncés et conduits devant l'empereur Maximien, un païen. L'empereur leur ordonna d'abjurer leur foi, ce qu'ils refusèrent vivement. Maximien les fit alors torturer par Rictiovarus, un de ses plus cruels exécuteurs. Celui-ci leur fit enfoncer des roseaux pointus sous les ongles, mais les roseaux jaillirent des mains des saints et vinrent blesser les bourreaux. Puis il les fit jeter dans une citerne remplie de plomb fondu, mais une goutte de plomb rejaillit dans l'œil de l'exécuteur qui fut éborgné, tandis que Crépin et Crépinien en sortaient indemnes. Finalement, Rictiovarus les fit jeter dans de l'huile bouillante d'où deux anges vinrent les sortir, tandis que lui-même s'y jetait de rage. Crépin et Crépinien furent finalement décapités le lendemain.

Leurs tombes se trouvent à Rome. Ils sont célébrés le 25 octobre. 1

 

 

martyr de Saint CrépinLe martyr de Crépin et Crépinien

tableau huile sur panneau de Aert van den Bossche, 1494

 

 


 

 

 

Liens sur ce blog:

Murs peints

 Sainte-Catherine et les Catherinettes, une tradition en déclin

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

novembre 2011

 


 

 

Source:

Wikipedia

 



 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans MURS PUBLICITAIRES PEINTS
commenter cet article

commentaires