14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 22:35

 

   Ca y est, c'est les soldes. Pas les soldes flottants, les promotions, non les vrais soldes bi-annuels, les soldes d'hiver. Certains vont se ruer pour acheter moins chers des trucs inutiles dans un climat d'hystérie consumériste. D'autres, pour faire des économies, vont acheter ce qu'ils ont repéré à l'avance. Contentons nous de regarder les vitrines.



soldes vitrine fauteuilVitrine pour les soldes d'hiver, Paris

 

 

 

  Première constatation, beaucoup de magasins de vêtements chics ne font pas de soldes ou alors l'affichette est si discrète qu'on ne la remarque pas. Il y a sans doute des soldes privées, sur invitation.



 

soldes vitrine lingerieBoutique de lingerie

Vitrine pour les soldes d'hiver, Paris

 

 

 

   Suivant la catégorie du magasin, populaire ou raffiné, les vitrines sont couvertes de stickers agressifs annonçant les réductions ou de simple bandeaux élégants.



 

soldes vitrine sacSoldes, écrit en anglais, c'est plus chic
Vitrine pour les soldes d'hiver, Paris


 

soldes vitrine prix en folieDes prix en folie

Vitrine pour les soldes d'hiver, Paris


 

soldes vitrine prix choc
Vitrine pour les soldes d'été, Paris

 

 

   Il y a assez peu d'invention dans la typographie et le dessin des affichettes. Roche et Bobois a fait un effort avec des lettres formées de petits meubles.



soldes vitrine typo EVitrine du magasin Roche et Bobois

pour les soldes d'hiver, à Paris

 

 

soldes vitrine typoVitrine du magasin Roche et Bobois

pour les soldes d'hiver, à Paris

 

 

 

Soldes d'hiver:

Du 12 janvier au 15 février 2011 en Ile-de France.


 

Liens sur ce blog:

Soldes féroces, une guerre ou une fête selon les affiches

Les soldes sont-ils une fête? Quelques affiches

Soldes flottants, images du monde flottant

Mannequins en vitrine: vêtus, nus, cachés pendant les soldes

Saint-Valentin: affiches et vitrines

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

janvier 2011


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires