29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 13:21

 

   Les cadenas d'amour au-dessus de la Seine côtoient des tableaux faussement naïfs, peints à la chaîne pour les touristes. Les étrangers sont nombreux à emprunter la passerelle Léopold Senghor, allant du Musée d'Orsay au Jardin des Tuileries et, un peu plus loin, au Louvre. Les peintres en profitent pour exposer leurs oeuvres contre le parapet.


Cadenas d'amour et peintures pour touristes, passerelle Leopold Senghor à Paris
au fond, le musée d'Orsay, le pont Royal et le Louvre

    Les petites toiles présentent des vues idéalisées de Paris et de ses monuments. Autour du Sacré-Coeur, de la Tour Eiffel, de l'Arc de Triomphe ou de Notre-Dame, le temps semble s'être arrêté au début du vingtième siècle. On n'y voit aucun panneau de signalisation disgracieux, aucune poubelle au sac vert transparent, pas d'abri-bus ou de publicité, aucun de ces signes qui constituent l'identité visuelle de la ville.


Cadenas d'amour et peintures pour touristes, passerelle Leopold Senghor à Paris
au fond, le musée d'Orsay et le musée de la Légion d'Honneur
    C'est un Paris anachronique où d'élégantes dames se promènent en robe longue et chapeaux. Les Messieurs eux-aussi portent un chapeau, et une canne. Les photographes utilisent de lourdes chambres à soufflet pour immortaliser les promeneurs; les rapins barbouillent leur toile sur la Butte Montmartre qui ressemble à un paisible village. Ici point de cohue vulgaire ou d'embouteillage. Seule concession à la modernité, la pyramide du Louvre est représentée.


tableau-naif-place-de-la-Concorde.jpgPlace de la Concorde sans voitures, tableau naïf


"On ne sait pas quand tu liras ce qui suit, mais sois sure qu'on ne t'oubliera jamais"
Inscription sur un cadenas au-dessus de la Seine


    Au-dessus de ces tableautins idylliques, des centaines de cadenas sont accrochés au parapet. Ils sont gravés du nom des amoureux qui les ont laissés là. Parfois il y a un message à l'adresse d'un adolescent fugueur ou peut-être d'un mari volage.


Cadenas d'amour ou lovelocks  au-dessus de la Seine à Paris


   Sur deux cadenas enchainés côte à côte, on lit deux dates. La date de l'accrochage du cadenas d'amour, 4 octobre 2009, et une date future, 4 octobre 2023. Un rendez-vous à quatorze ans de distance! Un petit cadenas orné d'un coeur noir lie les deux dates. Le couple d'amoureux existera-t-il encore en 2023? Ce geste symbolique est bien optimiste.


Cadenas d'amour rouge au-dessus de la Seine



Cadenas d'amour et peintures pour touristes, passerelle Leopold Senghor à Paris
au fond, le jardin des Tuileries




Autres billets et photos sur les cadenas d'amour, lovelocks, lucchetti d'amore  etc ...
Palagret
octobre 2009
Paris touristique

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du futur
commenter cet article

commentaires