1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 17:53

LES FANTOMES A L'AFFICHE:
«Les gens sont pleins de ressources humaines»


    Chez Adecco, ils sont pleins de ressources tout court. C'est le printemps, les fleurs s'épanouissent, les idées fusent et les morts sortent de terre. Pour illustrer le nouveau slogan Adecco, Coluche et Gandhi, défunts célèbres, prennent la parole. A leur corps défendant, ils se retrouvent otages de la publicité pour le Numéro Un mondial du travail temporaire.


Coluche, affiche publicitaire de la campagne Adecco



   Dans le métro, l'affiche 4x3 montre le visage de Coluche sur fond noir, avec à droite les mots: comédien   humoriste   restaurateur
                                                                                                                       
    Mort il y a 22 ans, Coluche aurait-il apprécié de vendre son image à des marchands de travail en intérim lui qui, avec les Restaurants du Coeur, luttait contre la précarité? Ses héritiers, ont jugé que oui et qu'il n'y avait là aucune contradiction. Ils ont négocié les droits avec l'agence CLM BBDO. Une grande campagne d'affichage dans le métro, le RER et les journaux démarre dans toute la France.


Coluche et Gandhi au service d'Adecco: vive la vie de bureau



    Coluche s'était moqué férocement de la publicité dans un sketch célèbre. Il s'en prenait, entre autres, à la publicité Ariel qui mettait en scène des ménagères enthousiastes à l'idée d'échanger leurs deux barils de poudre contre un seul baril d'Ariel. Le nouvel Omo le réjouissait: " Le nouvel Omo il lave encore plus blanc ... parce que l'ancien Omo il lavait blanc si vous voulez ... mais enfin ... il valait mieux en changer. ... Plus blanc que blanc, qu'est-ce que c'est comme couleur? C'est nouveau, ça vient de sortir. ... Ah bon!"
Persil anti-redisposition, la mère Denis, tous les slogans ineptes et les "vrais gens" caricaturaux inspiraient beaucoup Coluche.


    Selon Sarah-Pearl Bokobza, directrice des relations médias pour Adecco « le parcours professionnel de Coluche illustre le slogan d'Adecco «Les gens sont pleins de ressources humaines». Avant de monter sur scène, Coluche, comme beaucoup d'intermittents du spectacle, a exercé plein de petits boulots, télégraphiste, fleuriste ou garçon de café. Un bel exemple de mobilité professionnelle certes mais un exemple qui ne fera pas rire tous ceux qui subissent le travail par intérim, faute de trouver un CDI.


    Gandhi est mort en 1948. Le "Père de la nation indienne" a organisé la résistance non violente de son pays contre l'occupant anglais et mené l'Inde à l'indépendance. Gandhi est un symbole de détermination et d'intégrité partout dans le monde. Ce symbole, et les valeurs qu'il représente, est dévalué dans une pauvre campagne commerciale.



Gandhi vendu à Adecco
publicité 3X4 dans le métro


L'affiche de Gandhi dit:  avocat   philosophe   résistant   gardien de la paix.
                                    
    Adecco pensait gagner beaucoup d'argent avec ces deux icônes contemporaines mais la campagne est plutôt mal accueillie. Est-ce si grave? Après tout, le but est de faire parler de soi, de faire du bruit, du buzz. Benetton et ses campagnes provocatrices, Marithé et François Girbaud et leur parodie de la Céne de Leonard de Vinci, ont tiré profit du scandale. Ils ont eu une couverture de presse inespérée (ou espérée).


    Coluche faisait du bruit pour faire bouger les chose, pour redistribuer les richesses, pas pour s'enrichir. Gandhi choisit le silence et la non-violence pour changer le monde. Il vivait dans la pauvreté. Des valeurs bien éloignées du marketing dont le seul but est de faire de l'argent. Gandhi et Coluche luttaient contre toute forme d'exploitation. Ils se retrouvent eux-mêmes exploités, post-mortem.


    L'image de Gandhi a déjà été utilisée dans une publicité italienne "Telecom Italia".  A défaut de respect, il y avait un peu de créativité. On retrouve aussi Gandhi dans la campagne Apple "Think different" aux côtés d'autres morts glorieux: Einstein, Martin Luther King, John Lenon et Maria Callas.

    Coluche quant à lui, a fait des publicités pour "Rivoire et Carré", Mobil et La Poste. Il était vivant et c'était sa décision.


Coluche dans le spot télévisé "Rivoire et Carré"
"Alors j'ai épousé Raymonde"


    Même s'il ne s'agit que de vendre de l'huile, des pâtes ou de promouvoir le code postal; les sketches sont drôles et en accord avec le personnage crée par Coluche. De son vivant, le comique aurait-il accepté d'associer son nom et son capital de sympathie à Adecco, Numéro Un mondial du travail temporaire? C'est peu probable, mais, à notre tour, ne faisons pas parler les morts!


Coluche dans le spot télévisé "Code postal"



Coluche dans le spot télévisé Mobil

 

 

Liens sur ce blog:
Gandhi et la publicité: Montblanc, Smirnoff etc ...
Publicité du Stif dans le métro: Galilée, Darwin, Einstein, Eiffel à l'affiche
La reine décapitée Marie-Antoinette vendeuse de café chez Lavazza
Citroën, John Lennon et Marilyn Monroe: les publicitaires font parler les morts, encore


Catherine-Alice Palagret
publicité nécrophile
avril 2008


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Publicité
commenter cet article

commentaires