10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 12:48

    Toujours sur la piste des maladies les plus extravagantes, le Docteur  House  s'occupe d'une malade d'origine chinoise (s5 ep 4). Il découvre que ses parents ont tenté de la tuer quand elle est née. La loi chinoise n'autorisait qu'un enfant par couple et une fille les aurait privé du droit d'avoir un garçon.  Le bébé a survécu aux aiguilles enfoncées dans son crâne et a été adopté par une famille américaine. Les aiguilles, certes dangereuses ne sont qu'une fausse piste.
 

bézoard de cheval en vente chez Christie's
12 centimètres

   Après plusieurs autres fausses pistes, caractéristiques de ce formula show, le Docteur House découvre l'origine du mal: un bézoard, une concrétion de fibres ou de cheveux s'est formé dans l'estomac de la patiente à l'agonie. Une opération chirurgicale prouvera que le brillant diagnosticien a raison, comme toujours, et la malade sera sauvée.


Dr House, portraitHugh Laurie dans le rôle du Docteur House



    Les bézoards, perles d'estomac, existent chez les humains et les animaux. Dans le passé, les gens superstitieux leur attribuaient une vertu magique, un pouvoir contre les serpents et la mélancolie. Voir article



   Ce quatrième épisode de House M.D sort du cadre strict de l'hôpital fictif Princeton Plainsboro. C'est un peu un road movie. Cuddy drogue House; James Wilson le capture alors pour l'emmener à l'enterrement de son père, un père détesté. Arrêtés en chemin pour excès de vitesse puis retenu pour un délit ancien que Wilson a commis en Louisiane, l'épisode raconte la première rencontre de Wilson et de House lors d'un congrès médical. C'est le début de leur amitié.

    La scène des funérailles est réjouissante, comme il se doit. Après un éloge funèbre pas vraiment convenu, House fait semblant d'embrasser son père dans son cercueil; avec un coupe-ongle, il lui coupe un morceau d'oreille pour faire une analyse génétique. Le résultat du test ADN confirme ce que House soupçonnait depuis son enfance: son père n'est pas son père biologique. Dès ses douze ans, House était un redoutable déducteur digne de Sherlock Holmes.

"...Chaque fois que vous dites "puzzle" et "brillante déduction" dans la même phrase, on ne peut s'empêcher de penser au fameux détective Sherlock Holmes et à son faire-valoir le docteur Watson. En vérité Holmes est une des sources d'inspiration pour House". David Shore, scénariste 1

   Brillant, arrogant, misanthrope, odieux, Sherlock Holmes poursuit le crime, joue du violon, s'adonne à la cocaïne, s'ennuie en dehors des enquêtes et lit les avis de décès pour passer le temps. Il n'a qu'un seul ami qu'il malmène, le docteur Watson.
 
  Brillant, arrogant, misanthrope,
odieux, Gregory House, poursuit la maladie, joue du piano ou de la guitare, est accro à la Vicodine, trompe son ennui en regardant des soaps médicaux idiots. Il n'a qu'un seul ami qu'il malmène, le docteur Wilson.

   Petit clin d'oeil, House habite aussi au 221B comme le détective anglais, mais pas à Baker street.



Docteur House. L'origine du mal (Birth marks), Episode 4 saison 5
Diffusion française: mardi 9 février 2010 sur TF1
Diffusion américaine: 14 octobre 2008 sur Fox


Palagret
février 2010


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans TELEVISION
commenter cet article

commentaires