30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:07

 

  Jetez et déchiquetez!

    Tel est le mot d'ordre du Good Riddance Day, le nouveau rite urbain new-yorkais. Pratique magique, geste conjuratoire, cet exorcisme du XXIè siècle est surtout une grande fête où chacun peut venir écrire son plus mauvais souvenir sur une feuille de papier et la jeter dans la déchiqueteuse.


 

 Good riddance boy friendGood riddance to: the horrible boyfriend who never appreciate me and now wishes he had me back in his life

Good riddance day 2011


 

       Les participants peuvent aussi détruire des reçus fiscaux, des avis d'expulsion, des cartes de credit résiliées, des ordres de départ en Irak ou en Afghanistan, des lettres d'amour d'un amant infidèle, des résultats d'analyses peu encourageants etc ... Evènements sentimentaux ou politiques, tout ce qui pourrit la vie doit disparaître dans le broyeur. Les meilleurs déboires sont affichés avant d'être détruits.


 

 

Good riddance everythingBon débarras à: Everything JT and I did together. Every word we said to each other. Every thought I had of him. Every thing that had to do with JT.

Also Newt Gringritch. Good riddance Day 2011

 


 

    Le mercredi 28 décembre 2011, pour la cinquième année consécutive, des milliers de new-yorkais et de touristes se sont réunis à Time Square pour communier dans la même détestation de leurs mauvais souvenirs.


 

 

Good riddance warBon débarras à: La guerre en Irak. Et espérons pour le futur à toutes les guerres.

Good riddance day 2011

 

 

 

 

    Les containers avalent les feuilles et un grand broyeur déchiquète toutes ces mauvaises vibrations de l'année passée. Réduites en miettes, oubliées comme si elles n'avaient jamais existé. En théorie.

    Il était possible de dire adieu à toutes les mauvaises choses en envoyant des messages par internet sur le site de Time Square.

 

 

Good riddance 1Bon débarras à: la domination du Tea Party sur la politique fiscale nationale

 

 

 

    Après cet exorcisme laïque, les déchiqueteurs pouvaient se diriger vers un mur de voeux et y coller un petit papier indiquant ce qu'ils souhaitaient de positif pour l'année 2012. à suivre.

 

 

      

Liens sur ce blog:

Good riddance day à New-York / Le jour du Bon Débarras 2007

Le Nouvel An, rituel des "Hommes des Nuages, à Nova-Esperanza, en Océanie

les collecteurs de Regrets, oeuvre conceptuelle interactive de Jane Mulfinger et Graham Budgett 


une video du Good Riddance Day

 

 

 

Palagret

décembre 2011

archéologie du quotidien

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires