5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 11:30

 

   Dans l'imaginaire populaire d'Europe occidentale, l'attribut principal des sorcières est un balai. A la nuit tombée, les sorcières chevauchent leur balai et s'envolent dans le ciel pour rejoindre le sabbat. Là dans une clairière, un cercle d'ensorceleuses adorent le démon. Dans les temps reculés, les sorcières et les sorciers, êtres maléfiques et dangereux doués de pouvoir magique, vivaient à l'écart des villages. Elles finissaient parfois sur le bûcher.

 

 

 

sorciere-balai-Halloween-bibelot-5.jpgSorcière, vieille femme vêtue de rouge tenant un balai

 

 

   

   Les sorcières au chapeau pointu, vêtues de noir ou de rouge, sont souvent représentées comme des vieilles femmes. La vieillesse, autant que les forces occultes, était perçue comme inquiétante. Aujourd'hui la force maléfique des sorcières ne fait plus peur à grand monde et leur image édulcorée est commercialisée dans des bibelots, des mugs, des déguisements et des masques. Grimaçants, les jeteurs de sort, personnages faussement craints, sont au coeur de la fête d'Halloween pour la plus grande joie des enfants.

 

 

 

 sorciere-balai-Halloween-bibelot-2.jpgSorcières, vieilles femmes vêtues de rouge et de noir tenant un balai

 

 

 

 

    Dans le néo-paganisme, les bonnes sorcières d'aujourd'hui, ou celles qui croient à la bonne sorcellerie, fabriquent elles-même leur balai avec du bois de frêne ou de charme, arbres qui poussent près de l'eau. Les brins sont faits de bouleau ou de genêt liés d'osier ou de chanvre. Tous ces végétaux ont une signification symbolique.


 

 

sorcière balai Halloween bibelot 4Sorcière, vieille femme vêtue de noir tenant un balai

 

 

 

 

   Le balai des bonnes sorcières est un symbole de purification, de nettoyage. Il éloigne les esprits mauvais et les malheurs. Il faut toujours balayer d'Est en Ouest. 

 

 

 

sorcière balai Halloween bibelot 3Sorcier et sorcières au chapeau pointu

 

 

 

  On ne sait si les néo-sorcières enfourchent leur balai pour se promener dans la nuit au-dessus des toits. Par contre, elles se réunissent dans des clairières au clair de lune pour celébrer des rites de fertilité.

 

 

 

sorciere-balai-Halloween-deco.jpgDécoration d'Halloween,sorcières au balai

 

 

 

      Dans les ruelles des villages du Languedoc, les ménagères laissent souvent leur balai dehors accroché à un clou près de la porte. S'agit-il d'un écho à la pratique des sorcières qui le soir, pour se protéger des mauvaises vibrations, posaient leur balai devant la porte d'entrée et récitaient une incantation? Plus prosaïquement, le balai sèche-t-il mieux à l'extérieur, signifiant par la même occasion que l'habitante est une bonne ménagère?

 

 


 

balai-ruelle.jpgBalai dans une ruelle

 

 

 

   

   Les films de la saga Harry Potter présentent toute une gamme de sorcières et de sorciers aux pouvoirs tantôt maléfiques tantôt bénéfiques. 

 

   On trouve de bonnes sorcières dans les séries télévisées. Samantha dans Ma sorcière bien-aimée (Bewitched 1974) se veut une parfaite maitresse de maison mais recours parfois à la magie pour réparer ses maladresses. Le générique montre Samantha affublée de trois attributs traditionnels: le chapeau pointu, le chat noir et le balai volant.


 

 

bewitched-generique.jpgImage du générique de Ma sorcière bien-aimée

Samantha, coiffé d'un chapeau pointu, est assise sur un balai, un chat noir sur les genoux

 


 

 

     Samantha, Prue, Piper et Phoebeles trois soeurs Halliwell de Charmed (1998) sont des femmes jeunes et séduisantes, à l'opposé des affreuses vieillardes de l'imagerie populaire; elles ne semblent pas manier beaucoup le balai. 

 

 

 

Liens sur ce blog:

Quelques sorcières pour Halloween

Halloween, bimbeloterie et déguisements

La marche des Zombies, un nouveau rite urbain macabre et festif

Attention Zombies, fuyez! Piratage d'un panneau électronique au Texas

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien

novembre 2012

 

 

 

Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Ethnologie
commenter cet article

commentaires