28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 12:52

 

    Une fois et demi plus grand qu'un hippopotame réel, Hope Hippo, le monstre de boue a l'air bien paisible, endormi peut-être. L'installation de Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla se trouve au fond de la Grande Galerie de l'Evolution du Jardin des Plantes, près de la cohorte des animaux empaillés. 


 

 

 

Hope Hippo Allora & Calzadilla Fiac 13 Jardin des Plantes 6Boue, sifflet, journal quotidien, performeur

 

 

 


HOPE HIPPO, ALLORA & CALZADILLA FIAC 13 par Palagret

 

 

 

   Le cheval de rivière est fait d'une boue qui se craquèle avec le temps. Autour de lui sont éparpillés des journaux. Sur le dos de l'animal, un performeur lit le journal du jour et donne un coup de sifflet chaque fois qu'il repère une injustice sociale, un sujet facile à trouver avec tous les plans sociaux et les licenciements en cours. Le siffleur change régulièrement.


 

 

 

Hope Hippo Allora & Calzadilla Fiac 13 Jardin des Plantes 8Hope Hippo, Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla

Boue, sifflet, journal quotidien, performeur

490 x 185 x 155 cm

 

 

 

Hope Hippo Allora & Calzadilla Fiac 13 Jardin des Plantes 3Hope Hippo, Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla

Boue, sifflet, journal quotidien, performeur

 

 

 

    Un peu plus loin dans le parc de la ménagerie, une statue réaliste d'hippopotame bien plus menaçant. 0uvrant grand sa gueule, il fait la joie des enfants qui l'escaladent.

 

 


 

Hope Hippo Allora & Calzadilla Fiac 13 Jardin des Plantes 7Hope Hippo, Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla

 

 

 Hippopotame enfants jardin des plantesStatue d'Hippopotame à la Ménagerie

 

 

 

FIAC 2013

Jardin des Plantes, Grande Galerie de l'évolution, Paris

24 - 27 octobre 2013

Hope Hippo, Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla

 

 

 

Palagret

Fiac 2013

art contemporain

 



Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires