11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 23:05


    Mettre la charrue avant les boeufs ou un buffle dans une carriole qu'il devrait tirer, voilà deux idées absurdes. La première vient d'un vieux proverbe signifiant qu'il y a un ordre à toute chose, une logique à respecter sous peine de catastrophe. La deuxième est une installation du chinois Huang Yong Ping. Il n'est pas certain que le plasticien connaisse le proverbe français mais son oeuvre parle d'un monde sens dessus dessous, un monde de désordre où les individus ne trouvent plus leur place. Le boeuf et la carriole s'intitulent « Immigrant Sans Papier » et évoquent selon l’artiste "l’idée de n’avoir aucune identité ni aucune voix à faire entendre. » 1



Huang Yong Ping immigrant Palais Royal 2"Immigrant Sans Papier" de  Huang Yong Ping dans le Jardin du Palais Royal à Paris


 

     Le buffle empaillé se tient à côté de grands sacs en plastique à rayures bleu blanc rouge. Des sacs d'immigrants achetés dans un magasin bon marché comme Tati. Les sac sont rempli de paille, pour la litière de l'animal. Dans la même image, Huang Yong Ping mêle le buffle, monture traditionnelle du sage chinois Lao-Tseu et symbole de force, et les pauvres bagages des émigrants.

     L'installation fait partie de l'exposition «Le Jardin emprunté» au Palais Royal qui présente six artistes chinois, en écho à la foire internationale de Shanghai.

 



Huang Yong Ping immigrant Palais Royal 3"Immigrant Sans Papier" de  Huang Yong Ping dans le Jardin du Palais Royal à Paris

 

 

    Le monde animal est très présent dans l'oeuvre de Huang Yong Ping. Des scorpions, cafards, tarentules, mille-pattes et lézards dans « Le théâtre du monde », un tigre attaquant un éléphant dans « le cauchemar de George V », des oiseaux dans « one man, nine animals », un éléphant blanc qui mue et presque tous les animaux recueillis par Noé dans Arche 2009.

 


 

Huang Yong Ping immigrant Palais Royal 1"Immigrant Sans Papier" de  Huang Yong Ping dans le Jardin du Palais Royal à Paris


 

"- Dans votre travail et dans vos idées, on peut reconnaître une forte influence du Livre des mutations (Yi jing), du bouddhisme Zen, de Wittgenstein et de Foucault. Un jour, vous avez affirmé que nous devrions “combattre l’Occident avec l’Orient et, vice-versa, l’Orient avec l’Occident”.Pourriez-vous nous donner plus de précisions à ce sujet ?

- A mon sens, les interactions et les influences réciproques entre des cultures différentes sont très importantes. "Occident" et "Orient", "Moi" et "Lui" ne sont pas des concepts fixes et définis une fois pour toutes. On peut les faire changer. Quand j’étais en Chine, j’étais très intéressé par l’Occident en le considérant comme une entité différente de moi et comme une source d’inspiration. A l’inverse, maintenant que je suis en Occident, je parle plus de la Chine. Cela est peut-être dû au contexte occidental. D’une part, "combattre l’Occident avec l’Orient" signifie combattre l’euro-centrisme, d’autre part, combattre l’Orient avec l’Occident signifie éviter de s’enfermer dans un nationalisme élémentaire. Evidemment, ces préoccupations changent constamment selon les différents contextes." 2

 

Huang Yong Ping est né en 1954 à Xiamen en Chine. Il vit et travaille à Paris depuis 1989. C'est l'un des artistes chinois les plus influents.



"Le jardin emprunté"

Jardin du Palais Royal, Paris

Tous les jours de  7 heures à 23 heures

Du 13 mai au 27 juin 2010

 

Artistes exposés:

Huang Yong Ping, « Immigrant Sans Papier »

Shen Yuan, « Ventre de pierre »

Wang Du, « Les modes »

Yang Jiechang, « Eurasia »

Yan Pei-Ming, « Pirate’s Flag »

Chen Zen, « Jardin Mémorable »

 



Liens sur ce blog:

Huang Yong Ping: la caverne, calme bloc ici-bas ici-bas chu d'un désastre obscur

Huang Yong Ping: l'arche de Noé échoué dans la chapelle des Beaux-arts

Yan Pei-Ming: les larmes de Monna Lisa au Louvre

Yan Pei-Ming, Pirates' flags, peinture flottante au Jardin emprunté du Palais Royal

Wang Du, monumentaux journaux pliés au Palais Royal


Bêtes off à la Conciergerie: dépouille fabuleuse, le tatou de Huang Yong Ping


 


Le théâtre du monde de Huang Yong Ping



Palagret

sculpture en plein air

juin 2010

 



1- in dossier de presse

2 -in Tecknikart

 



Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires