1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 16:33

 

         Qu'est-ce qui fait l'identité visuelle d'une ville? Ses monuments? Si vous voyez la Tour Eiffel vous êtes à Paris, ou peut-être à Las Vegas (modèle réduit de 165 m) ou à Shenzhen (100 m). La statue de la Liberté est à New-York mais aussi à Paris ou à Tokyo. Les monuments font l'image d'une ville mais si vous n'êtes pas devant, à quoi reconnaître que vous êtes à Paris, Sao Paulo ou Londres?


 

Tour Eiffel porte-clésPorte-clés Tour Eiffel


 

   L'architecture des immeubles est déjà un indice mais dans un quartier neuf ce n'est pas suffisant. A part quelques immeubles iconiques comme le Gherkin (Cornichon) de Londres, l'Empire State Building de New-York, le Maxxi de Rome, la Capital Gate d'Abou Dhabi ou le Guggenheim de Bilbao, les immeubles de verre et d'acier se ressemble tous.

 


 

Londres-architectureGherkin.jpgTour Gherkin et bâtiments victoriens à Londres

 

 

 

    Le visage des passants peut vous situer en Europe, en Asie ou en Afrique mais pas dans un pays précis. Les affiches bien sûr sont en espagnol, en japonais ou en tchèque mais ça c'est trop facile. Quant aux affiches en anglais, ça peut être les Etats-Unis, l'Australie, le Canada, l'Angleterre ou même l'Afrique ou l'Inde. Les produits de grandes marques sont internationaux et ne donnent pas souvent d'indice géographique.

 


 

Londres Affiche Big Brother bus 6589Affiche Biggest brother ever et bus 254 pour Aldgate à Londres

 

 

 

    Le mobilier urbain est un bon indicateur mais les arrêts de bus Decaux sont partout dans le monde. Les bus à impériales rouges qui sont l'image de Londres se trouvent aussi dans plusieurs villes. Les taxi new-yorkais se trouvent ailleurs. Les boîtes à lettres qui dépendent de services publiques, jusqu'ici, caractérisent mieux un pays.


 

 

Londres-rue-centre-pluie-palissade-7380.jpgPalissade de travaux blanche à Piccadilly

 

 

 

   C'est dans les interstices de la ville, dans sa représentation en creux qu'est la véritable identité visuelle de la ville. Des objets prosaïques signent la ville plus sûrement que ses monuments: le cadre des affiches, la typographie des noms de rue, les plaques d'égouts, le pavage, les poubelles ou les palissades de travaux.


 

 

palissade-rouge-Londres-Hackney-grues.jpgPalissade de travaux rouge dans l'East End en travaux pour les jeux olympiques

 

 


 

   A Londres par exemple les palissades, comme les devantures de magasin, sont de couleurs vives: rouge, jaune, bleu, vert. On en trouve aussi des blanches, grises ou noires.  Elles ne ressemblent en rien à celles de Paris.

 

 

 

palissade-jaune-Londres.jpgPalissade de travaux jaune dans l'East End en travaux pour les jeux olympiques

 

 

 

      Sur un soubassement noir, les planches de bois sont souvent posées de biais pour donner un rythme à la palissade et peut-être empêcher l'affichage sauvage. Le street-art très présent à Londres respecte ces palissades ... la plupart du temps.

 

 

 

palissade-bleue-Londres-street-art-Hackney.jpgPalissade de travaux bleue dans l'East End et traces de street-art sur un mur de briques

 


 Londres-Hackney-affiche-bache-bleu-travaux---8173.jpgPalissade de travaux bleue dans l'East End et bâche verte

Taxi recouvert de l'image de l'Union Jack, bus à impériale 67

 

 

 

Londres street-art Hackney K.V.T.A 6Palissade de travaux grise avec planches posées en diagonale

tag de K.V.T.A "I know this could be much more interesting"

 

 

 

 

Palagret

archéologie du quotidien 

novembre 2012

 

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Archéologie du quotidien
commenter cet article

commentaires