20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 23:10


   Un duo russe, Ilya et Emilia Kabakov, investira la nef du Grand Palais pour Monumenta 2013. Emilia Kabakov sera la première femme à occuper cet espace immense. Après les ronds colorés de Daniel Buren, le monstre boursoufflé d'Anish Kapoor, les vêtements usagés de Christian Boltanski, les stèles de Richard Serra, verrons nous des anges déchus sous la verrière?


 

104 Kabarov fallen angel 4984Illya and Emilia Kabakov, The Fallen Angel, 1997-2004, fibre de verre peinte et tissu


 

    Les Kabarov ont déjà exposé Angelology, une installation monumentale de peintures, sculptures et mixed media dans divers musées. En décembre 2010, Ilya et Emilia Kabakov exposaient "fallen angel" au 104. Un ange géant au corps disloqué, venu s'écraser sur terre. Un ange qui se serait trop approché du soleil comme Icare? Même les anges sont mortels. Une illustration de l'hybris humaine? Ou un ange déchu par Dieu pour ses péchés, Satan chassé du ciel?

 

   Un aile pointait vers le ciel, l'autre, cassée, gisait sur le sol. Du corps on ne voyait que des jambes et des pieds, des membres lourds fort peu angéliques. Le cadavre était recouvert d'un drap noir, comme sur une scène de crime ou d'accident quand on veut préserver les badauds d'un spectacle trop horrible. Des bandes et des poteaux rouges et blancs, signifiant danger, ne pas dépasser, entouraient la créature céleste. En Ireland, l'ange tombé était exposé entouré d'une palissade qui le dissimulait à la vue.

 

 

104 Kabarov fallen angel 5032Illya and Emilia Kabakov, The Fallen Angel, 1997-2004, fibre de verre peinte et tissu 

 

 

 

 

Dossier de presse du 104:

« Quand on rêve, on ne se réveille jamais » expliquent Ilya et Emilia Kabakov pour évoquer la place de la spiritualité dans leur travail. L’installation The Fallen Angel raconte un rêve, ou la réalité, ou encore deux moments fusionnés dans un présent éloigné du quotidien. Un présent qui laisse le spectateur sans défense devant cet ange gigantesque, maladroitement abandonné par terre, tombé on ne sait d’où. Les installations des époux Kabakov, artistes russes majeurs, portent aussi bien sur la période poststalinienne de leur pays d’origine que sur la condition humaine universelle.

 

 

104 Kabarov fallen angel 5166Illya and Emilia Kabakov, The Fallen Angel, 1997-2004, fibre de verre peinte et tissu

 

 

 

 

Communiqué de presse pour Monumenta 2013:

   Ilya Kabakov est né à Dnipropetrovsk, en Ukraine, en 1933. Il étudie à l’École de peinture, de sculpture et d’architecture de Moscou entre 1941 et 1951. Il obtient son diplôme à la V.A. Surikov State Art Academy, à Moscou, en 1957. À partir de 1950, il travaille en tant qu’illustrateur de livres pour enfants et rejoint un mouvement d’artistes conceptuels s’opposant à la ligne artistique soviétique officielle. Il réalise sa première exposition solo à la galerie Dina Vierny, à Paris, en 1985. Deux ans plus tard, il s’installe en Autriche dans le cadre d’une résidence de six mois.

   Emilia Kabakov est également née à Dnipropetrovsk, en Ukraine, en 1945. Sa formation artistique est moins conventionnelle ; elle étudie à l’École supérieure de musique d’Irkoutsk avant de s’installer à Moscou pour étudier la langue et la littérature espagnole. En 1973, elle quitte la Russie pour aller en Israël. Deux ans plus tard, elle s’installe à New York, où elle commence à travailler sur le marché de l’art aussi bien en tant que commissaire qu’en tant que marchande.

    Ilya et Emilia comment à travailler ensemble en 1988 et se marient en 1992. L’ensemble de leur travail est collaboratif et a pour but de critiquer les régimes politiques poststaliniens et les conditions sociales de l’Union soviétique dans laquelle ils ont été élevés. Ils sont désormais très célèbres, aussi bien en Russie (la première rétrospective consacrée à un artiste vivant au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg a été dédiée à Ilya en 2004) et à l’étranger avec de nombreux prix et expositions à travers le monde. Ils résident et travaillent actuellement à Long Island, aux États-Unis.

 

 

 

104 Kabarov fallen angel 4985Illya and Emilia Kabakov, The Fallen Angel, 1997-2004, fibre de verre peinte et tissu

 

 

 

 

    L’œuvre qu’ils planifient pour Monumenta explorera le thème de l’utopie. Apparemment, les conjoints ne sont nullement inquiétés par la taille de la nef du Grand Palais, cette dernière leur fournissant l’espace nécessaire pour une autre de leurs œuvres conceptuelles monumentales caractéristiques.

 

 

Ilya & Emilia Kabakov, The fallen angel
104 Centquatre, Paris
11 décembre 2010 - 31 mars 2011

---------------------

      Le monumenta d'Ilya et Emilia Kabakov est reporté en 2014. "L'étrange cité" se tiendre sous la verrière du Grand Palais du 10 Mai au 22 Juin 2014.

-------------------------------



Liens sur ce blog:

 

 

site des Kabakov

 

 

 

Photos Palagret

art contemporain

mai 2012

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires