20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 11:12


   Joseph Beuys a souvent utilisé des matériaux organiques dans ses sculptures, en référence à sa mythologie personnelle: pilote de la Luftwafe, son avion s'est écrasé en Crimée pendant la seconde guerre mondiale. Il raconte avoir été sauvé par des Tatares qui l'ont nourri de miel, enduit de graisse et recouvert de feutre pour le soigner.

 


 

Beuys plight Beaubourg 1600

  Entrée de Plight, 1958-1985 de Joseph Beuys.

Installation, 43 éléments en feutre gris de 5 rouleaux chacun, piano à queue, tableau noir, thermomètre, 310 x 890 x 1 815 cm.
Musée national d’Art moderne, Centre Georges-Pompidou, Paris

 

 

   Le feutre protecteur est un élément récurrent dans l'oeuvre de Joseph Beuys. Infiltration homogène pour piano à queue, 1986, est un piano emballé de feutre gris, décoré d'une croix rouge. Le piano sonore est réduit au silence par un matériau qui étouffe les sons, le noir laqué est dissimulé derrière le gris mat. Le feutre est aussi ce qui protège les objets des chocs lors d'un déménagement.

 


 

Beuys plight Beaubourg 1599Plight, 1958-1985 de Joseph Beuys.



    Pour visiter l'installation Plight de Joseph Beuys, il faut se courber, passer sous les rouleaux de feutre et pénétrer à l'intérieur de l'oeuvre. Au centre d'une pièce tapissée d'une double rangée de rouleaux trône un piano noir fermé, non enveloppé. Sur le dessus du piano est posé un tableau noir, à plat, et un thermomètre médical. Un thermomètre, signe de maladie ou de danger, en écho à la croix rouge d'Infiltration. L'instrument de mesure mesure les faibles variations de température générées par le visiteur. Contre les murs, le tissu mou s'affaisse légérement et plisse, dégageant une odeur tenue. Dans ce sanctuaire stérile, cet environnement confiné, on se sent protégé mais aussi coupé du monde, comme le piano qui pourrait nous représenter. Les bruits de la vie ne sont plus qu'un inaudible murmure. Tout est gris, silencieux, lourd, aucune énergie ne pénètre à travers l'isolant.

 



Beuys plight Beaubourg 1598Plight, 1958-1985 de Joseph Beuys.

Rouleaux de feutre empilés

 

 

    Plight, exposé à Beaubourg, est l’avant-dernière œuvre de l’artiste, mort en 1986. En anglais plight signifie contrat mais aussi dilemme.


    Précédant l'installation de Joseph Beuys sont actuellement exposés les feutres de Sarkis (Le printemps et la nuit 2000-2002, Sommeil abandonné 2002) qui entrent en résonance avec l'installation de l'artiste allemand. Autant Plight est une oeuvre sévère, autant les feutres de Sarkis sont éclatants de couleurs.


 

Suite sur ce blog:

  «Le feutre gris contient toutes les couleurs» de Sarkis.


 

Plight de Joseph Beuys


Sarkis, «Le feutre gris contient toutes les couleurs»

10 février - 21 juin 2010

Musée niveau 4

Beaubourg




Palagret

art contemporain

avril 2010

 


Partager cet article

Published by Catherine-Alice Palagret - dans Art contemporain
commenter cet article

commentaires